Île-de-Montréal (seigneurie)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

  • Éphémérides -


1636 Concession d'une seigneurie (toute l'île de Montréal) par la Compagnie des Cent-Associés à Jean de Lauson. La seigneurie est traversée par plusieurs rivières et ruisseaux qu'on nommera plus tard Rivière Saint-Pierre, Rivière Dorval, Ruisseau de l'Orme, Ruisseau Notre-Dame-des-Neiges, Coulée des Roches, Ruisseau de la Prairie, Ruisseau Migeon.
1640 Jean de Lauson ne l'ayant pas exploitée, la seigneurie est confisquée, puis reconcédée à Pierre Chevrier de Fancamp et Jérôme LeRoyer de la Dauversière, associés de la Société de Notre-Dame de Montréal.
1644 Les concessionnaires transportent leur titre à la Société de Notre-Dame de Montréal.
1650 Concession d'un arrière-fief aux pauvres de l'Hôtel-Dieu de Montréal par les seigneurs de Montréal qui le nomment Saint-Augustin.
1654 (8 août) Concession d'un arrière-fief aux pauvres de l'Hôtel-Dieu de Montréal par Paul Chomedey de Maisonneuve qui le nomme Nazareth.
1658 Concession d'un arrière-fief (100 arpents de superficie) par Paul Chomedey de Maisonneuve pour les associés de Montréal à Lambert Closse.
1659 Augmentation de la seigneurie consistant dans le reste de l'île (à l'exception de cinq cents arpents sur le mont Royal) en faveur de la Compagnie de Montréal par la Compagnie de la Nouvelle-France.
Concession d'un arrière-fief aux Hospitalières de l'Hôtel-Dieu de Montréal par les seigneurs de Montréal qui le nomment Saint-Joseph.
1661 Concession d'un arrière-fief à Paul Morel de Sainte-Hélène au bord de la rivière des Prairies.
1663 Dissolution de la Société de Notre-Dame de Montréal et cession de la seigneurie de l'Ile-de-Montréal au Séminaire Saint-Sulpice de Paris.
1665 Concession d'un arrière-fief à Jean-Vincent Philippe de Hautmesnil. Concession d'un arrière-fief à Jean-Baptiste Migeon de Branssat ; au décès de Jean-Baptiste survenu en 1707, l'arrière-fief passe à son fils Daniel Migeon qui lui donne le nom de Gauchetière issu du nom de sa mère, Catherine Gauchet de Belleville.
1669 Concession d'un arrière-fief par les sulpiciens à René-Robert Cavelier de LaSalle.
1671 Concession d'un arrière-fief par François Dollier de Casson à Philippe Dufresnoy Carion. Concession d'un arrière-fief à Zacharie Dupuis qui l'appellera Verdun.
1672 Concession d'un arrière-fief par le sulpicien François Dollier de Casson aux frères Louis de Berthé de Chailly et Gabriel Berthé de la Joubardière qui le nomment Bellevue.
Concession d'un arrière-fief à Michel-Sidrac Dugué de Boisbriand qui l'appelle Boisbriand ou Senneville. Augmentation de l'arrière-fief Closse en faveur de Élisabeth Moyen, veuve de Lambert Closse.
1673 L'arrière-fief de Verdun est cédé aux Dames de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.* de Montréal.
1677 Le Séminaire Saint-Sulpice de Paris fonde un séminaire sur l'île de Montréal.
1678 Érection canonique de la paroisse Notre-Dame de Montréal mise sous la direction des sulpiciens.
1679 Augmentation de la seigneurie consistant en les îles et îlets adjacents à l'île de Montréal en faveur des sulpiciens.
1681 284 terres sont concédées par les sulpiciens.
1682 Augmentation de l'arrière-fief de l'Hôtel-Dieu en faveur des Hospitalières de l'Hôtel-Dieu de Montréal.
1684 Concession d'un arrière-fief par François Dollier de Casson à Antoine La Frenaye de Brucy qui le nomme Brucy.
1688 Concession d'un arrière-fief par François Dollier de Casson à François Charon de La Barre dans le but d'y fonder l'Hôpital Général de Montréal.
1692 Concession d'un arrière-fief par François Dollier de Casson à Jean-Baptiste Céloron de Blainville.
1694 Le supérieur des sulpiciens de Montréal assume automatiquement la cure de la paroisse Notre-Dame.
1702 585 terres sont concédées par les sulpiciens.
1717 Concession de terres sur la Côte-Sainte-Geneviève.
1725 Les fiefs de Brucy passent à Jacques Julien.
1731 1 047 terres sont concédées par les sulpiciens.
1764 (29 avril) Le Séminaire de Saint-Sulpice de Paris cède la seigneurie de l'Île-de-Montréal au Séminaire de Saint-Sulpice de Montréal.
1815 La seigneurie est développée par rangées ou côtes : Sainte-Anne, Pointe-Claire, Sainte-Marie, Sainte-Geneviève, Saint-Charles, Saint-Jean, Saint-Rémi, Saint-François, de Liesse, Saint-Luc, Saint-Paul, Vertu,Sault-au-Récollet, Saint-Laurent, des Neiges, de Verdure, Saint-Michel, Longue-Pointe, Pointe-aux-Trembles, la Visitation, Saint-Antoine, Léonore, Rivière-des-Prairies, Coteau Saint-Louis, Saint-Pierre.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
La seigneurie (cité et paroisse exceptées) appartient au Séminaire de Saint-Sulpice de Montréal.

  • Repères géographiques -


Sur l'île de Montréal.
Division administrative seigneuriale de Montréal-DASM.


  • Crédits -


Seigneuries et fiefs du Québec Dossiers toponymiques (Serge Courville et Serge Labrecque , CELAT Université Laval à Québec-ULQ, 1988

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)