Abitibi-Témiscamingue, région 14 (touristique)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Superficie - 64 903,028 km2
  • Gentilé - Témiscabitibien, ienne.
  • Population - 1989 -160 000 habitants.
  • Population - 2010 -145 844 habitants.
  • Chefs-lieux -


Rouyn-Noranda et Ville-Marie.

Municipalités régionales de comté -

Abitibi, Abitibi-Ouest, Vallée-de-l'Or, Rouyn-Noranda et Témiscamingue.

Réserves amérindiennes -

Kebaowek, Lac-Simon, Pikogan et Témiscamingue.

  • Principales agglomérations -


Amos, Angliers, Authier, Béarn, Fugèreville, Gallichan, Guérin, Guyenne, Joutel, La Ferme, Landrienne, Laniel, La Sarre, Latulipe, Laverlochère, Lebel-sur-Quévillon, Macamic, McWatters, Malartic, Matagami, Notre-Dame-du-Nord, Palmarolle, Pikogan, Preissac, Rapide-Danseur, Rémigny, Rouyn-Noranda, Saint-Bruno-de-Guigues, Sainte-Germaine-Boulé, Saint-Eugène-de-Guigues, Senneterre, Taschereau, Témiscaming, Val-d'Or, Val-Senneville, Ville-Marie et Winneway.

Municipalités régionales de comté : Abitibi, Abitibi-Ouest, Rouyn-Noranda, Témiscaming, Vallée-de-l'Or

  • Principales rivières -


Bell, Harricana, Nottaway et des Outaouais.

  • Principaux lacs et réservoirs -


Abitibi, Decelles, Dozois et Témiscamingue.

  • Éphémérides -


1613-1615 Samuel de Champlain entend parler de gisements de cuivre en haut de la rivière des Outaouais ; l'un des chefs algonquins lui avait donné un couteau à lame de cuivre.
1686 Le chevalier de Troyes part de Montréal avec les frères LeMoyne d' Iberville, LeMoyne de Sainte-Hélène et LeMoyne de Maricourt pour se rendre à la baie de Hudson en remontant la rivière des Outaouais ; ils visitent la mine de cuivre «au bord d'un lac provenant d'une montagne pelée».
1885 Début de la colonisation agricole au Témiscamingue.
1911 Construction du chemin de fer Transcontinental National et début de la colonisation agricole en Abitibi.
1925 Le Gouvernement du Québec réserve 400 km2 (800 lots de 100 acres chacun) au bord du lac Castagnier pour les colons ukrainiens qui forment une colonie qu'ils nomment Szeptyki.
Aménagement de la mine de la compagnie Noranda.
1934 La colonie de Szeptyki compte une quinzaine de famille. Commencement de l'essor de l'industrie minière en Abitibi.
1990 La population de la région est de 146 770 habitants
1995 La population de la région est de 155 099 habitants.
2002 La population de la région est de 150 788 habitants.

  • Centres d'intérêt -


Centre éducatif forestier du lac Joannès (McWatters).
Centre thématique fossilifère (Notre-Dame-du-Nord).
Collines Kékéko (10 km de Rouyn-Noranda).
Îles Duparquet (Duparquet).
Île aux Hérons (Macamic).
Marais Antoine (Roquemaure).
Marais Laperrière (Duhamel-Ouest).
Musée minéralogique de l' Abitibi-Témiscamingue (Malartic).
Parc botanique À fleur d'eau (3,5 hectares, Rouyn-Noranda).
Parc national d'Aiguebelle (Saint-Norbert-de-Montbrun).
Refuge Pageau (Amos).
Sentier de l'École buissonnière (Dubuisson).

  • Économie -


Agriculture.
Exploitation du sous-sol (mines et eau) et de la forêt.
Fabrication d'équipements pour l'exploitation des ressources minières et forestières.

  • Toponymie -


Abitibi, emprunté au lac Abitibi, est un mot amérindien signifiant «eaux du milieu».
Témiscamingue, emprunté au lac Témiscamingue, est une expression algique signifiant «eau profonde».

  • Bibliographie -


Abitibi-Témiscamingue. Sur la route avec Mathieu Dupuis, photographe (Mathieu Dupuis, Éditions de l'Homme, 2013)

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du fleuve Saint-Laurent et sur le versant sud du bassin de la baie James, à cheval sur la ligne de partage des eaux de ces deux bassins.
Bornée au nord par la région de la Baie-James-et-Eeyou-Istchee, à l'ouest et au sud-ouest par l'Ontario, au sud par la région touristique de l' Outaouais et à l'est par la région touristique de la Mauricie.
Carte 14.

Carte 14 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)