Aiguebelle (parc national d')

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Superficie - 268,3 km2.


  • Éphémérides -


1916 Proclamation du canton d'aiguebelle.
1945 Établissement de la réserve de chasse et de pêche d'Aiguebelle.
1980 La réserve de chasse et de pêche devient la Réserve faunique d'Aiguebelle.
1985 Le territoire devient parc national et est scindé en deux parties : le Parc de conservation d'aiguebelle (242 km 2) et la Réserve faunique d'aiguebelle (40 km2).

  • Centres d'intérêt -


Abjevis, les collines les plus hautes de la région ; altitude : 562 m.

Géologie : Coulées de lave, eskers, lacs glaciaires, marmites de géants et autres phénomènes géologiques,

  • Faune : comprend 138 espèces d'oiseaux (mésangeai du Canada, tétras, paruline, héron, balbuzard) le castor, l'orignal, le vison, le lynx du Canada, l'ours noir, le renard roux.


2 terrains de camping (70 emplacements).
Pont suspendu du lac La Haie (longueur de 60 m, hauteur de 22 m).

  • Sports -


Canotage et pêche ; 80 lacs.
Pistes cyclables ; 10 km.
Pistes de ski de fond ; 35 km.
Sentiers pédestres ; 60 km.

  • Toponymie -


Aiguebelle rappelle le souvenir du chevalier Charles de Nevers d'Aiguebelle, capitaine des grenadiers du Régiment de Languedoc de l'armée de Montcalm qui s'est distingué à la Bataille de Sainte-Foy le 28 avril 1760.

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent, à une vingtaine de kilomètres au nord de Rouyn-Noranda et à 695 km de Montréal.
Région touristique d'Abitibi-Témiscamingue (Abitibi).
Accès par Mont-Brun (Rouyn-Noranda), Destor et Taschereau.
Carte 14.
Carte 14 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)