Ailleboust (seigneurie)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Éphémérides -


1736 (6 octobre) Concession d'une seigneurie (1 1/2 lieue de front sur la rivière L'Assomption x 4 lieues de profondeur) par le gouverneur Beauharnois et l'intendant Hocquart à Jean d'Ailleboust d'Argenteuil qui la nomme Ailleboust (10) ; la seigneurie est bornée par la seigneurie de Ramezay (11) au nord-est et par le township de Kildare au sud-ouest.
1741 (11 avril) Réunie au domaine royal, la seigneurie est reconcédée à Jean d'Ailleboust d'Argenteuil.
1756 (2 mars) Vente de la seigneurie par Jean d'Ailleboust d'Argenteuil à Joseph Gauthier, major des milices de la seigneurie de Varennes (73).
1800 (30 septembre) Vente de la seigneurie par adjudication du shérif de Montréal à Pierre-Louis Panet.
1812 (2 décembre) Au décès de Pierre-Louis Panet, la seigneurie d'Ailleboust (10) et la seigneurie de Ramezay (11) passent à ses enfants, Pierre-Louis Panet, Louise-Amélie Panet (mariée à William von Moll Berczy), Charlotte-Mélanie Panet (mariée à Louis Lévesque), Thérèse-Eugénie Panet et Marie-Anne Panet.
1861 (24 janvier) La seigneurie d'Ailleboust (11) appartient aux enfants de Pierre-Louis Panet, Charlotte-Mélanie Panet (veuve de Louis Lévesque), Louise-Amélie Panet (mariée à William von Moll Berczy) et Marie-Anne Panet (mariée à J.T.A. Lamothe).

  • Repères géographiques -


Sur la rive gauche du Saint-Laurent ; traversée par la rivière L'Assomption.
Division administrative seigneuriale de Montréal-DASM.


Crédits -

Seigneuries et fiefs du Québec Dossiers toponymiques (Serge Courville et Serge Labrecque , CELAT Université Laval à Québec-ULQ, 1988

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)