Alcine (Joachim dit Ti-Joa)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Athlète (boxe) né en 1976 en Haïti. Arrive à Montréal en 1985 avec sa mère et ses 4 frères et soeurs qui viennent y rejoindre le père qui travaille dans le textile.


  • Palmarès partiel -


Champion canadien des super mi-moyens (70 kg).
Le 10 octobre 2004, il devient champion poids moyens des Amériques reconnu par la WBA (World Boxing Association) en battant l'Américain Fernando Hernandez par KO, à 2 m 43 s du 5e round.
Le 12 février 2005, au Casino de Montréal, il défend son championnat contre le Mexicain, Carlos Bojorquez (23 victoires, dont 19 KO, 7 défaites, 6 matchs nuls) qu'il bat par KOT à 51 s du 7e round.
Le 9 avril 2005, au Casino de Montréal, il défend son titre contre l'Américain Carl Daniels (49 victoires, 6 défaites, 1 match nul) qui abandonne au 5e round ; cette victoire lui assure le championnat des super-mi-moyens reconnus par la NABA (North Atlantic Boxing Association) et la WBA.
Le 28 mai au Casino du Lac-Leamy, il défend ses 2 titres contre Elio Ortiz qu'il défait par KO à 1 m 33 du 10e round.
Le 10 septembre 2005, au Casino de Montréal, il défend ses titres contre le Vénézuélien Marco Antonio Avendano qu'il défait par KO au 8e round.
Le 7 juillet 2007, à Bridgeport, Connecticutt, États-Unis, il devient champion du monde des super-mi-moyens reconnu par la World Boxing Association (WBA) en défaisant par décision unanime (114-111, 115-110 et 116-109) des juges le détenteur du titre l'Américain Travis Simms (25 victoires dont 19 KO et une défaite) .
Le 7 décembre 2007 au Centre Bell, il conserve son titre en battant le Panaméen Alfonso Mosquera (19 victoires dont 7 par KO et 5 défaites) par KOT à 2 m 17 du 12e round.
Le 11 juillet 2008, au Centre Uniprix de Montréal, il perd son titre aux mains de Daniel Santos (32 victoires dont 23 KO, 3 défaites, 1 match nul par KO au 6e round. En 2011, il prétend que lors de ce combat il était à moitié aveugle, mais que le promoteur Yvon Michel l'avait forcé à monter sur le ring ; ce que nie Yvon Michel ; le 9 décembre 2011, le médecin de la Régie des alcools, des courses et des jeux qui l'a examiné avant le combat déclare qu'alcine était en parfaite santé lorsqu'il l'a examiné laveille du combat.
Le 28 août 2009, au Casino de Montréal, il bat l'étasunien Eric Mitchel (22 victoires, 5 défaites et 1 match nul) par décision unanime des juges (96-93, 97-93 et 97-93).
Le 5 décembre 2009, au Casino de Montréal, il bat le Français Christophe «Rocky» Canclaux par décision unanime des juges (117-110, 117-110, 115-113) et devient le champion (154 livres) de la World Boxing Organization-WBO  ; sa fiche professionnelle est alors portée à 33 victoires dont 19 par KO, une défaite et aucun match nul.
Défend victorieusement son titre dans un match de 12 rounds contre David Lemieux (25 victoires dont 24 KO, 1 défaite) par décision majoritaire des juge le 10 décembre 2011 au Centre Bell de Montréal  ; sa fiche professionnelle est alors portée à 34 victoires dont 19 par KO, une défaite et aucun match nul
En 2010, il perd un combat par KO contre Alfredo Angulo ; sa fiche professionnelle est alors portée à 33 victoires dont 19 par KO, 2 défaites.
Le 15 septembre 2012, à Las Vegas, il perd un combat par KOT à 2 minutes 36 secondes du premier round contre l'Irlandais Matthew MackLin (29 victoires dont 20 par KO, 4 défaites) ; sa fiche professionnelle est alors portée à 33 victoires dont 19 par KO, 3 défaites.

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)