Alexander (William, comte de Sterling)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Homme de lettres (érudit, poète) né vers 1577 à Menstrie (Écosse).

Études à l'école secondaire de Stirling et à la University of Glasgow, Écosse.
Maître des requêtes en Écosse (1614).
Père de la lignée Alexander-Erskine d'Amérique ; épouse Janet Erskine en 1601 ; de cette union sont issus dix enfants (7 fils et 3 filles).
Créé chevalier en 1609.
Membre du Scottish Privy Council, la plus haute autorité consultative pour les affaires d'Écosse (1615).
Le 10 septembre 1621, on lui concède tout le territoire situé au nord de la rivière Sainte-Croix (les provinces maritimes et la Gaspésie) qu'il nomme Nova Scotia-NS ; ce territoire était revendiqué et occupé en partie par les Français qui l'appelaient Acadie.
Il ne réussit pas à établir un seul colon sur ce territoire.
En 1632, il perd tout lorsque la France reprend Québec et Port-Royal.
Décès en 1638 (18 mai) à Londres (Angleterre).

  • Publications - Liste partielle


Tragedie of Darius (Édimbourg, 1603)
Croesus (tragédie, London, 1604)
The Alexandrean Tragedy (1605)
Julius Caesar (1607)
An Elegie of the Death of Prince Henrie (1612)
Doomes-day, or, The Great Day of the Lords Judgement (1614).
An Encouragement to colonies (1624)

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)