André (Frère)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Religieux (frère de la Congrégation de Sainte-Croix-csc) né en 1845 à Mont-Saint-Grégoire sous le nom de Alfred Bessette. Analphabète devenu le personnage religieux le plus populaire du Québec au XXe siècle, il est admis au noviciat de la Congrégation de Sainte-Croix-csc à Saint-Laurent en novembre 1870 et adopte le nom de frère André ; prononce ses voeux perpétuels en 1874 et la Congrégation le nomme portier, infirmier et chargé des lampes du Collège Notre-Dame de Montréal, poste qu'il occupera jusqu'en 1909 ; il y reçoit des malades qu'il incite à prier saint Joseph et dont certains guérissent ainsi de toutes sortes de maux ; en 1904, il construit avec des admirateurs un petit oratoire (4,5 m x 5,5 m) en l'honneur de saint Joseph sur le mont Royal, en face du collège Notre-Dame ; c'est l'ancêtre de la basilique de l'Oratoire Saint-Joseph érigée entre 1924 et 1955. Près d'un million de personnes viennent se recueillir sur sa tombe dans la semaine qui a suivi son décès le 9 janvier 1937. Voir Montréal (municipalité de ville). Églises.


  • Distinctions -


Déclaré vénérable le 12 juin 1978.
Béatifié à Rome le 23 mai 1982.
Canonisé à Rome le 17 octobre 2010, il devient saint André Bessette et est la première personne née au Canada à recevoir cet honneur.
Le nom de la place du Frère-André sur le boulevard René-Lévesque à Montréal honore sa mémoire comme celui de la rue du Frère-André de Montréal.

  • Bibliographie -


Frère André - Un saint parmi nous (Françoise Deroy Pineau, préface de Benoît Lacroix, Fides, 2010)

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)