Anjou (ancienne municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Superficie - 13,53 km2.
  • Gentilé - Angevin, ine.


  • Éphémérides -


1886 (7 avril) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Léonard-de-Port-Maurice.
1916 (16 mars) Constitution de la municipalité de Anjou par détachement de celle de Saint-Léonard-de-Port-Maurice.
1950 Érection canonique de la paroisse Saint-Conrad.
1956 (23 février) Constitution de la municipalité de Anjou par détachement de celle de la paroisse de Saint-Léonard-de-Port-Maurice.
1959 Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-d'Anjou. (19 décembre) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Conrad.
1960 (26 novembre) Fondation de la Caisse populaire de Notre-Dame-d'Anjou.
1961 La population est de 2 511 habitants.
1969 (Décembre) Une loi de l'Assemblée nationale ordonne, entre autres, la création de la Communauté urbaine de Montréal-CUM et l'intégration à cette communauté de toutes les municipalités de l'île de Montréal, de l'île Bizard et de l'île Dorval. Constitution de la Communauté urbaine de Montréal-CUM par une loi de l'Assemblée nationale. Érection canonique de la paroisse Jean-XXIII. (7 août) La ville est mise sous tutelle gouvernementale.
1990 La population de Anjou est de 36 916 habitants.
2000 La population de Anjou est de 37 758 habitants. (20 décembre) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais adoptée par l'Assemblée nationale le même jour; cette loi ordonne, entre autres, la fusion de toutes les municipalités de l'île de Montréal (Anjou, Baie-D'Urfé, Beaconsfield, Côte-Saint-Luc, Dollard-Des-Ormeaux, Dorval, Hampstead, Kirkland, Lachine, LaSalle, Montréal, Montréal-Est, Montréal-Nord, Montréal-Ouest, Mont-Royal, Outremont, Pierrefonds, Pointe-Claire, Roxboro, Sainte-Anne-de-Bellevue, Sainte-Geneviève, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Saint-Pierre, Senneville, Verdun et Westmount) et des municipalités de L'Île-Bizard et de L'Île-Dorval pour constituer la nouvelle ville de Montréal.
2001 (4 novembre) Élection du conseil de la future nouvelle ville de Montréal. (31 décembre) Les villes fusionnées cessent d'exister.
2002 (1 janvier) Naissance de la nouvelle ville de Montréal.
2004 Les francophones de la municipalité compte pour 74 % de la population totale. (20 mai) Les contribuables de l'ancienne municipalité d' Anjou (16,88 %) signent les registres demandant la tenue d'un référendum visant à démembrer la ville de Montréal et à devenir une entité municipale distincte des autres municipalités de l'île. (20 juin) Référendum sur le démembrement de Montréal ; le vote pour la séparation devant atteindre 50 % + 1 des électeurs ayant voté et représenter au moins 35 % des électeurs inscrits, Anjou demeure partie de Montréal avec une majorité de 56,02 % ne représentant que 26,47 % des électeurs inscrits.
2005 (6 mai) Le transformateur de porcs Olymel (Coopérative fédérée, Groupe Brochu et SGF-Soquia) annonce qu'il fermera ses usines de Laval, Magog et Granby éliminant ainsi 366 emplois, alors qu'il investira 16 M $ dans ses usines de Saint-Henri-de-Lévis, Trois-Rivières et Anjou créant ainsi 171 emplois pour une perte nette de 195 emplois au Québec.

  • Centres d'intérêt -


Église Anjou United Church (1962-1963) ; 7951 Place Dade ; plans des architectes Perry and Poch.

  • Sports - Golf ; un parcours de 36 trous.


  • Toponymie -


Anjou rappelle une ancienne province de France d'où un grand nombre de colons ont émigré en Nouvelle-France. Autrefois appelée Saint-Léonard-de-Port-Maurice.

  • Repères géographiques -


Sur le nord-est de l'île de Montréal.
Bornée par les arrondissements de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, de Saint-Léonard et de Montréal-Nord.

Références -

Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et municipalités de la province de Québec (Hormisdas Magnan, Imprimerie d'Arthabaska, 1925)

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)