Béique (Carolina-Angélina dite Caroline Dessaulles)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

Cofondatrice (1907) avec Marie Gérin Lajoie de la Fédération nationale Saint-Jean-Baptiste, le premier mouvement féministe du Québec qui regroupe les femmes francophones se dévouant à des oeuvres charitables et professionnelles.
Présidente fondatrice de l'École ménagère provinciale (1904). L'une des instigatrices de l'institution d'un tribunal spécial pour enfant.
Mère de la lignée Béique/Dessaulles d'Amérique.
Épouse Frédéric-Liguori Béique en 1875 ; de cette union sont issus 10 enfants.
Fille de Louis-Antoine Dessaulles. Petite-fille de Jean-Dessaulles. Arrière-petite-fille de Joseph Papineau. Nièce de Louis-Joseph Papineau. Belle-mère de J.-B.-Beaudry Leman.
Décès en 1946 (8 août) à l'Hôtel-Dieu de Montréal.

  • Distinctions -


Le nom de la rue Caroline-Béique de Montréal honore sa mémoire.

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)