Baldwin (Robert)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Homme de loi (avocat) né en 1804 (12 mai) à York (Toronto). De descendance irlandaise.

Études à l'école d'un ministre anglican de York (Toronto).
A popularisé le principe de la responsabilité ministérielle.
L'un des premiers à préconiser une nation canadienne biculturelle.
Député de York à la Chambre d'assemblée du Haut-Canada (1830).
Membre du Conseil exécutif du Haut-Canada (20 février au 12 mars 1836).
Député de Hasting (Haut-Canada) à la Chambre d'assemblée du Canada-Uni (1841-1843).
Député de Rimouski (Bas-Canada) à la Chambre d'assemblée du Canada-Uni (1843-1844).
Député de 4th York (Haut-Canada 1844-1848) et de North York Haut-Canada 1848-1854).
Copremier ministre du Canada-Uni, avec Louis-Hippolyte La Fontaine, et procureur général du Haut-Canada (1842-1843 et 1848-1851).
Antiunioniste et ultra-réformiste, il unit les réformateurs du Haut-Canada aux réformateurs français libéraux du Bas-Canada dirigé par Louis-Hippolyte Lafontaine.
En 1841, il démissionne comme membre du Conseil législatif et solliciteur général du gouverneur Sydenham pour protester contre le refus de ce dernier d'accepter l'idée d'un gouvernement responsable.
En 1843, le gouvernement La Fontaine-Baldwin démissionne quand le gouverneur général Metcalfe ignore ses ministres lors de certaines nominations ; ce qui provoque le rappel de Metcalfe et l'arrivée d'Elgin qui reconnaît pleinement le gouvernement responsable.
En 1849, le gouvernement La Fontaine-Baldwin fait adopter la Loi des indemnités qui pardonne aux insurgés de 1837-1838 et indemnise ceux qui ont subi des dommages en relation avec l'insurrection.
L'opposition des anglophones est telle que le parlement est incendié.
Forme, avec Louis-Hippolyte Lafontaine, deux ministères (1842-1843 et 1848-1851) dans lesquels il est premier ministre du Canada-Uni et procureur général du Haut-Canada.
Décès en 1858 (9 décembre) dans son domaine de Spadina à Toronto.


  • Distinctions -


Le nom de la rue Baldwin de Montréal honore sa mémoire comme celui de la circonscription provinciale de Robert-Baldwin et celui du canton de Baldwin proclamé en 1920 et situé au centre de la région de la Gaspésie.
Le parc et la rue Baldwin de Montréal honorent sa mémoire

  • Bibliographie -


Louis-Hippolyte LaFontaine and Robert Baldwin (JohnRalston Saul, Penguin Canada, 2010).
Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (Les Presses de l'Université Laval à Québec, 1993)
Les rues de Montréal Répertoire historique (Ville de Montréal, 1995)

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)