Bataille de la Somme (1er juillet au 18 novembre 1916) (guerre)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Oppose les Britanniques, et les Français aux Allemands dans le nord de la France,

Le 15 septembre 1916, l'armée britannique utilise pour la première les chars d'assaut.
Le cinéma est mis au service de la propagande ; Le film La Bataille de la Somme saisit une grande partie des horreurs de la guerre moderne en incluant des images tournées lors des premiers jours de la bataille. De plus, photographes et peintres y déploient leur art. Les nombreux croquis et dessins de ces artistes dont François Flaming, peintre officiel des armées françaises furent publiées dans la revue française «L'Illustration».
Au cours de cette bataille, un million de victimes ont été rapportées dont 400 000 morts ou disparus.
Au cours de 1986, un musée de la Première guerre mondiale est aménagé à l'initiative du Conseil général de la Somme présidé Max Lejeune ; Jean-Jacques Becker et Jay Winter qui dirigent un groupe d'historiens choisis pour piloter le projet sur le plan scientifique obtient d'adjoindre au musée un Centre international de recherches sur l'histoire de la Première Guerre mondiale c'est la naissance de l'Historial de la Grande Guerre qui ouvrira ses portes en 1992 ; son site est fixé à Péronne située au coeur d'une zone d'intenses combats de 1914 à 1918 et à proximité d'un accès à l'autoroute du Nord.
Le 1er juin 2016, l'Historial de la Grande Guerre ouvre un second musée à Thiepval, au pied du Mémorial de Thiepval ; ce musée est consacré à l'Histoire des batailles de la Somme et plus particulièrement à l'offensive de 1916, l'une des plus meurtrières de la Première Guerre mondiale.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)