Bataille du Saint-Laurent - 1942-1945 (bataille)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Suite d'événements violents qui se produisent dans le Saint-Laurent au cours de la Deuxième Guerre mondiale - 1939-1945. Le premier a lieu vers une heure du matin, le 12 mai 1942 : un sous-marin allemand, le U553, torpille le navire marchand hollandais Leto au large de Rivière-Madeleine ; le capitaine Willem Koning est blessé mortellement et meurt sur le pont du Titus venu recueillir les survivants, et 10 marins manquent à l'appel ; quelques minutes plus tard, le navire britannique Nicoya est torpillé par le même sous-marin presque au même endroit ; 6 marins du Nicoya manquent à l'appel et 41 personnes survivent dans un bateau de sauvetage ; en juillet, quatre navires sont coulés et trois autres en août ;

les 6 et 7 septembre 1942, les sous-marins allemands coulent cinq navires dont le HMCS Raccoon, un yacht converti en navire d'escorte.
Du 12 mai 1942 à 1944, les sous-marins allemands coulèrent 21 navires et causèrent la mort de près de 300 personnes dans le golfe du Saint-Laurent.
Le 9 septembre 1942, le Gouvernement du Canada ferme le Saint-Laurent aux navires de haute-mer ; six autres navires sont cependant coulés au cours du reste du mois de septembre, et trois autres en octobre ; en 1940, 596 navires destinés à soutenir les alliés en Europe furent chargés dans le port de Montréal, 704 en 1941 et seulement 278 en 1942.

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)