Beauchemin (étymologie)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Beauchemin est la contraction de «beau chemin» ; le chemin est une voie ou une route publique pour aller d'un lieu à un autre ; caractéristique d'un lieu situé sur un beau chemin.


  • Dictons -


De grand seigneur, grand fleuve et grand chemin, fuis si tu peux, d'être voisin, c'est-à-dire : «Il n'est pas bon pour le petit d'être voisin des grands».
Qui trop se hâte, en beau chemin se fourvoie, c'est-à-dire : «La précipitation gâte souvent une bonne affaire».
Il ne faut pas aller par deux, par quatre chemins, c'est-à-dire : «Il faut s'expliquer franchement, sans détour».
Tous les chemins vont à Rome, c'est-à-dire, «Divers moyens conduisent à la même fin, au même but ; en s'y prenant bien, on peut arriver au but que l'on se propose».
En tout pays il y a une lieue de mauvais chemin, c'est-à-dire : «Il n'est point d'entreprise qui n'offre quelque difficulté».
À chemin battu il ne croît point d'herbe, c'est-à-dire : «Il n'y a point de profit à faire un commerce dont trop de gens se mêlent».
Qui trop se haste, en beau chemin se fourvoie, c'est-à-dire : «La précipitation gâte souvent une bonne affaire, une belle cause».
Bien dépenser et peu gagner, c'est le chemin de l'hôpital.

  • Crédits -


Dictionnaire étymologique des noms de famille et prénoms de France (Albert Dauzat, Larousse Sélection, Librairie Larousse, 1969)

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)