Beauport (ancienne municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Superficie - 71,32 km2.
  • Gentilé - Beauportois, oise. Giffardois, oise.


  • Éphémérides -


1634
Arrivée de Martin Prévost, l'un des premiers colons de Beauport.
(15 janvier) Concession d'une seigneurie (1 lieue de front sur 1 1/2 lieue de profondeur) par la Compagnie de la Nouvelle-France à Robert Giffard de Moncel qui la nomme Beauport.
(14 mars) Concession d'un arrière-fief par Robert Giffard à Jean Guyon qui le nomme Dubuisson.
Concession d'un arrière-fief par Robert Giffard à Zacharie Cloutier qui le nomme Cloutièrerie.
1636
(27 juillet) Robert Drouin et Anne Cloutier signent leur contrat de mariage dans la maison de Robert Giffard ; c'est le plus ancien contrat de mariage conservé dans les archives canadiennes.
1645
Fondation d'une mission sous le nom de La Nativité-de-Notre-Dame.
1653
(31 mars) La seigneurie de Beauport est augmentée à 4 lieues de profondeur.
1663
(19 octobre) Robert Giffard donne sa seigneurie à son fils, Joseph Giffard.
1666
(11 août) Claude Guyon vend sa partie du fief Dubuisson (1/8) à Jean Creste.
1668
(23 avril) Michel Guyon vend sa partie du fief Dubuisson à son frère, Françoys Guyon Després.
(29 octobre) Denys Guyon vend sa partie du fief Dubuisson à son frère, Francoys Guyon Després.
1669
(23 juin) Simon Guyon vend sa partie du fief Dubuisson à son frère, Françoys Guyon Després.
(5 octobre) Jean Guyon vend sa partie du fief Dubuisson à son frère, Francoys Guyon Després qui possède ainsi 5/8 du fief Dubuisson et qui le renomme Després.
1670
Ouverture d'une école.
(20 décembre) Zacharie Cloutier vend son fief de la Cloutiererie à Nicolas Dupont de Neuville.
1673
Ouverture des registres de la paroisse de La Nativité-de-Notre-Dame (des lacunes affecteraient les registres de 1673 à 1730). Concession d'un arrière-fief à Jean Juchereau de la Ferté qui lui donne le nom de La Ferté.
(11 août) Concession d'un fief par la seigneuresse, Marie Renouard, et son fils Joseph Giffard, à Jean Juchereau de la Ferté.
(9 septembre) Concession d'un fief appelé le Chenay (7 arpents de front) par la seigneuresse, Marie Renouard et son fils Joseph Giffard à Nicolas Juchereau de Saint-Denis (Cheney deviendra plus tard Duchesnay).
1683
(17 février) La seigneurie est donnée entre-vifs par Joseph Giffard, intervenant au contrat de mariage de son neveu, Ignace Juchereau Duchesnay et Marie-Catherine Peuvret ; Ignace Juchereau Duchesnay est le fils de Nicolas Juchereau de Saint-Denis, propriétaire de la seigneurie de la Grande-Anse.
1684
(3 novembre) Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-Miséricorde-de-Beauport, nomination du premier curé résidant et construction de la première chapelle ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Beauport (58) et de la seigneurie des jésuites.
1687
(10 mai) Donation par contrat de mariage du fief de la Cloutièrerie par Nicolas Dupont à Françoise-Thérèse Dupont, sa fille, et à son futur époux, François-Marie Renaud d'Avène des Meloizes.
1689
(13 juillet) L'abbé Charles de Lauzon cède le fief Beaumarchais à Charles Juchereau de Saint-Denys.
1693
(29 juillet) François-Marie Renaud d'Avènes et des Meloizes et sa femme, Marie-Thérèse Dupont, vendent une terre de 5 1/2 arpents de front sur 4 lieues de profondeur à Jean Lefebvre dit Descôteaux, Jean Beaugy et Pierre Creste.
(6 octobre) Joseph Giffard et Ignace Juchereau Duchesnay vendent le fief Beaumarchais à Michel Parent et Michel Chevalier.
1698 La population de la seigneurie compte 444 habitants.
1715
Au décès de Ignace Juchereau Duchesnay, la moitié de la seigneurie passe à sa femme, Marie-Catherine Peuvret et l'autre moitié est divisée entre les enfants Ignace Juchereau de Saint-Denis (1/8), Augustin Juchereau de Saint-Michel (1/8), Antoine Juchereau de Beauport (1/8), Marie-Louise Juchereau (1/8), Madeleine Juchereau (1/8), Thérèse Juchereau (1/8), Louise Juchereau (1/8) et Marie-Anne Juchereau (1/8).
1721
(18 septembre) Érection canonique de la paroisse Saint-Joachim par détachement de celle de Sainte-Anne-de-Beaupré.
1728
(8 août) Alexis Guyon Dumontier et sa femme Marie Poupart, vendent leur part du fief Dubuisson à François Margane de Lavaltrie et à sa femme Angélique Guyon.
1764
(18 juin) Vente du fief le Chenay (devenu Duchesnay) par Joseph-Antoine Bellot pour Marie-Madeleine Chaussegros de Léry, épouse de Louis Legardeur de Repentigny, et Joseph-Charles Juchereau de Saint-Denis, à Jean Garneau.
1772
(12 octobre) La seigneurie est partagée entre Antoine Juchereau Duchesnay, Eustache Juchereau Duchesnay et Ignace-Michel-Louis-Antoine de Salaberry.
1845
(8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Miséricorde-de-Beauport.
Fondation du Beauport Asylum par Joseph Morrin, James Douglas et Joseph Painchaud ; la direction de l'hôpital est confiée aux Soeurs de la charité ; les aliénés enfermés à Montréal (Pied-du-Courant), à Trois-Rivières (Hôtel-Dieu) et Québec (Hôpital général) y sont transférés ; l'hôpital est d'abord installé dans le manoir de Robert Giffard.
1846
(19 juillet) La seigneurie est saisie, puis adjugée à Peter Patterson.
1847
(1 septembre) Abolition de la municipalité de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Miséricorde-de-Beauport.
1850
Construction du Quebec Lunatic Asylum sur le site de l'actuel hôpital Saint-Michel-Archange.
1854
(18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855
(1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Miséricorde-de-Beauport.
1865
Le Quebec Lunatic Asylum devient l'Asile des aliénés de Québec.
1870
Fondation de la mission Saint-Grégoire-le-Grand.
1875
Incendie du pavillon des femmes de l'Asile des aliénés de Québec.
1886
Construction du couvent de Beauport.
1890
(31 décembre) Érection canonique, nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse Saint-Grégoire-le-Grand (Montmorency).
1893
L'Asile des aliénés de Québec est vendu aux Soeurs de la charité de Québec.
1894
L'Asile des aliénés de Québec change de nom pour devenir l'Asile Saint-Michel-Archange.
1902
Constitution de la municipalité du village de Montmorency par détachement de celle de Notre-Dame-de-la-Miséricorde-de-Beauport.
1903
Construction du presbytère de la paroisse Notre-Dame-de-la-Nativité.
1908
(3 mai) Fondation de la Caisse populaire de Beauport. Fondation de la Caisse populaire de Saint-Grégoire-du-Sault.
1910
Nomination du premier curé résidant et ouverture des registres de la paroisse.
(22 juillet) Érection canonique de la paroisse Saint-Louis-de-Courville par détachement de celles de Saint-Grégoire-de-Montmorency et Notre-Dame-de-Miséricorde-de-Beauport. Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Louis-de-Courville.
1912
Constitution de la municipalité du village de Giffard par détachement de celle de la paroisse Notre-Dame-de-la-Miséricorde-de-Beauport.
Constitution de la municipalité du village de Courville par détachement de celle de la paroisse de Saint-Louis-de-Courville.
(22 avril) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Louis-de-Courville.
1913
Ouverture au culte de l'église Saint-Louis-de-Courville construite selon des plans de Joseph Saint-Hilaire basés sur le modèle de l'église Major de Marseille (France).
1914
(2 juillet) Érection canonique par détachement de celle de Notre-Dame-de-la-Miséricorde-de-Beauport et ouverture des registres de la paroisse Saint-Ignace-de-Loyola de Giffard.
1916
Le village de Courville devient ville. Construction de l'église Notre-Dame-de-la-Nativité.
1917
(26 janvier) Incendie de l'église Saint-Louis-de-Courville.
1919
Importante grève générale des membres de l'Union internationale des ouvriers unis du textile d'Amérique salariés de la Dominion textile de Montmorency ; l'armée est appelée à intervenir.
1920
(29 août) Bénédiction de l'église Saint-Louis-de-Courville reconstruite à partir des murs de briques d'Écosse restés debout de celle de 1913 ; tout ce qui n'est pas meuble dans l'église est ignifuge en béton ou en pierre.
1920
Fondation de l'École secondaire François-Boutin (cette institution était privée secondaire, pour filles et garçons en 2005).
1921
(21 juillet) Constitution de la municipalité du village de Beauport-Est.
1923
La population de la paroisse Saint-Grégoire-le-Grand (Montmorency) est de 3 606 âmes, celle de Saint-Louis-de-Courville, 1 360, celle de Notre-Dame-de-la-Miséricorde de Beauport, 4 500, celle de Sainte-Cécile, 600, celle de Saint-Ignace-de-Loyola de Giffard, 1 483.
1924
L'Asile Saint-Michel-Archange s'affilie à l'Université Laval à Québec-ULQ et adopte le nom d'Hôpital Saint-Michel-Archange.
1935
Ouverture des registres de la paroisse Sainte-Thérèse-de-Lisieux (Beauport).
1937
(16 mai) Fondation de la Caisse populaire de Montmorency.
1939
(16 février, vers 8 h) Incendie de l'hôpital Saint-Michel-Archange ; dirigé par les Soeurs de la charité de Québec, l'hôpital abrite 2 000 aliénés mentaux qui sont tous mis à l'abri au début du sinistre.
1941
(23 mars) Fondation de la Caisse populaire de Giffard.
1943
(3 mars) Fondation de la Caisse populaire de Saint-Coeur-de-Marie.
1944
(27 décembre) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Thérèse-de-Lisieux.
1948
Érection canonique de la paroisse Saint-Thomas (Villeneuve).
1950
(13 novembre) Tragédie mortelle ; accident aérien ; bilan : 4 morts ; l'abbé Émilien Martel, vicaire de la paroisse Saint-Grégoire-le-Grand, Thérèse Lacroix et Jeanne Lacroix, de Giffard, et Arthur Pelletier, de la paroisse Saint-Grégoire, sont tués dans l'écrasement d'un avion sur le mont Obiou (France).
1951
(16 juin) La municipalité de Beauport-Est adopte le nom de Villeneuve.
(15 septembre) Fondation de la Caisse populaire de Villeneuve.
1955
(1 février) Le brise-glace Lady Grey coule devant Beauport après être entré en collision avec le traversier Cité de Lévis.
1956
(18 février) Fondation de la Caisse populaire de Notre-Dame-de-l'Espérance.
1961
Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-l'Espérance.
1964
Fondation de l'Externat Saint-Coeur-de-Marie (cette institution était privée primaire, pour filles et garçons en 2005).
1966
Importante grève (6 mois) des membres des syndicats de la Fédération nationale des travailleurs du textile (CSN) employés par la Dominion Textile à Sherbrooke, Magog, Drummondville et Montmorency.
1968
Érection canonique de la paroisse Sainte-Gertrude.
1976
(1 janvier) Regroupement des municipalités de Courville, Giffard, Sainte-Thérèse-de-Lisieux, Saint-Michel-Archange, Villeneuve et Beauport sous le nom de cette dernière.
1978
(22 avril) Fondation de la Caisse Desjardins de financement Beauport.
1981
Annexion de la municipalité de Montmorency par celle de Beauport.
1990
La population de Beauport est de 62 869 habitants.
1996
(21 janvier) Inondation ; débordement de la rivière Montmorency causant l'évacuation d'une soixantaine de résidants de l'île Enchanteresse.
2000
La population de Beauport est de 73 481 habitants.
(20 décembre) Sanction de la Loi portant réforme de l'organisation territoriale municipale des régions métropolitaines de Montréal, de Québec et de l' Outaouais adoptée par l'Assemblée nationale le même jour ; cette loi ordonne, entre autres, le regroupement des municipalités de Beauport, Cap-Rouge, Charlesbourg, Lac-Saint-Charles, L'Ancienne-Lorette, Loretteville, Québec, Saint-Augustin-de-Desmaures, Sainte-Foy, Saint-Émile, Sillery, Val-Bélair et Vanier sous le nom de Québec.
2001
(4 novembre) Élection du conseil de la future nouvelle ville de Québec.
(31 décembre) Les villes fusionnées cessent d'exister.
2002
(1 janvier) Naissance de la nouvelle ville de Québec.
2004
(20 mai) Les contribuables de l'ancienne municipalité de Beauport (12,9 %) signent les registres demandant la tenue d'un référendum visant à démembrer la ville Québec et à devenir une entité municipale distincte.
(20 juin) Référendum sur le démembrement de la ville de Québec ; le vote pour la séparation devant atteindre 50 % + 1 des électeurs ayant voté et représenter au moins 35 % des électeurs inscrits, Beauport (19,42 % des électeurs inscrits) demeure partie de la ville de Québec.

  • Centres d'intérêt -


Arrondissement historique de Beauport (au-delà de 1 200 bâtiments d'intérêt patrimonial).
Couvent de Beauport (1886).
Église de La Nativité-de-Notre-Dame ; style gréco-romain ; plans de Charles-Philippe-Ferdinand Baillairgé ; reconstruite en 1916 dans les murs de l'église originelle restés debout après un incendie ; maître-autel de Adrien Dufresne. Presbytère (style provincial français, 1903).
Église Sainte-Thérèse ; plans de Adrien Dufresne.
Église Saint-Grégoire-le-Grand ; orgue Casavant (1913).
Église Saint-Louis-de-Courville (1920) ; style roman ; plans de Pierre Lévesque inspirés de l'église Major de Marseille (France) ; vitraux de la maison Hobb ; orgue Casavant (1920).
Maison Girardin (normand, 1722, 1727 et 1735) ; 600 avenue Royale ; appelée Maison Bellanger-Girardin jusqu'en 2000 ; construite par les frères André et Louis Marcou à partir de 1783 sur une terre originellement concédée à un certain Nicolas Bellanger ; Ignace Girardin l'acquiert en 1884 et effectue plusieurs transformations et additions ; en 1925, elle passe à la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.* de Montréal ; loge le Centre d'interprétation de l'arrondissement historique de Beauport ; la ville de Beauport l'acquiert en 1982 et la restaure en 1983-1984 ; classée monument historique en 1977.
Maison Édouard-T.-Parent (1804).
Maison Gore (entre 1790 et 1820) ; 8, rue des Cascades ; reconnue monument historique en 1979.

Maison Tessier-dit-Laplante (1867) ; classée monument historique en 1975.
Parc de la Chute Montmorency (voir Montmorency (parc de la chute).

  • Sports -


Golf ; 2 parcours de 9 trous et 1 parcours de 18 trous.
Ski de fond ; 15 km.

  • Services -


Clinique Roy-Rousseau (140 lits).
Centre hospitalier Robert-Giffard (1 832 lits).

  • Toponymie -


Beauport est le nom que Robert Giffard de Moncel donne à la seigneurie que lui concède la Compagnie de la Nouvelle-France en 1634.
Courville rappelle le souvenir de Charles Cadieux, dit Courville, qui donna son nom à la côte qui conduit à Montmorency.
Giffard rappelle le souvenir de Robert Giffard de Moncel, premier seigneur de Beauport.
Montmorency est emprunté à la chute Montmorency.
Saint-Grégoire-le-Grand rappelle le souvenir de l'abbé Grégoire Tremblay, fondateur de la paroisse de ce nom.
Saint-Ignace-de-Loyola rappelle le séjour des jésuites dans la seigneurie de Beauport (58).
Saint-Louis rappelle l'un des prénoms du cardinal Louis-Nazaire Bégin.

  • Repères géographiques -


Sur la rive gauche du Saint-Laurent, au nord-est de Québec dont elle est voisine.
Traversée par les rivières Montmorency et Beauport.
Diocèse de Québec.
Division administrative seigneuriale de Québec-DASQ.
Région touristique de Québec.
Carte 4.

Carte 4 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)