Belhumeur-Lemay (Chloé)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 1er juillet 2018, vers 3 h. 30, Un incendie ravage le resto-bar 239 à l'intersection de l'Avenue du Parc et de la route 347 à Saint-Gabriel-de-Brandon ; le cadavre de Chloé Belhumeur-Lemay, 22 ou 24 ans, l'une des serveuses du bar, mère d'une fillette de trois ans, originaire de Berthierville, est trouvé dans les décombres ; le cadavre porte des traces de violence ; on croit que l'incendie aurait été allumé pour couvrir le meurtre de la victime. Le 2 juillet 2018, Daniel Arsenault, 52 ans, est arrêté à sa résidence et interrogé par le groupe tactique d'intervention en lien avec le décès de madame Belhumeur-Lemay. (En 2012, Arsenault avait été condamné à un an de prison pour production de cannabis et à trois années concurrentes pour agression armée. En 2016, Arsenault avait été condamné à cinq mois de prison pour complot et introduction par effraction). Il semble que Chloé Belhumeur-Lemay et Daniel Arsenault ne se connaissaient pas. Daniel Arsenault est accusé du meurtre de Chloé Belhumeur-Lemay qui aurait été commis à l'occasion d'un vol qui a mal tourné et qu'Arsenault aurait voulu camoufler en incendiant le bâtiment.
Outils personels

Publicité

(Annonces   .)