Benabdallah (Fares dit Patex)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Le 26 janvier 2006, vers 0 h 30, Bayaya «Erick» Kabanga, 27 ans, originaire du Congo-RDC, est tué lors d'un échange de coups de feu dans un appartement de la rue Sherbrooke Est, près de la rue Chambly, à l'ouest du Stade olympique à Montréal ; la police relie ce décès à la guerre que se livrent les gangs de rue ; la victime faisait partie d'un groupe de 4 hommes masqués qui avait envahi le logement à la recherche de biens (téléviseur) qu'ils prétendaient leur appartenir ; Kabanga était cagoulé et avait un chien pittbull en laisse ; John Tshiamala aurait alors appelé ses amis Richardson François (alias Johnny Love) et Fares Benabdallah (alias Patex) en renfort ; ceux-ci auraient exhibé leurs armes et la fusillade s'ensuivit ; le 1 février 2010, la juge Sophie Bourque a reproché à la Couronne des problèmes de «divulgation de preuve», dissout le jury et ordonné un nouveau procès pour François et Benabdallah ; le 14 avril 2010, François et Benabdallah plaident coupable à l'accusation réduite d'homicide involontaire et sont condamnés à 10 ans de prison par la juge Sophie Bourque ; comme ils ont passé 4 ans en détention préventive et que chaque jour de telle détention compte pour 2 jours, Benabdallah devra purger 2 ans de sa peine dans une prison provinciale ; François purgera le reste de la sienne dans un pénitencier fédéral parce qu'il a des antécédents de violence et qu'il est associé au gang des Bleus qui a déjà porté le nom de MOB pour Money Over Bitches.
Outils personels
Publicité
(Annonces   .)