Berthier-sur-Mer (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

  • Superficie - 26,05 km2.
  • Gentilé - Berthelet, ette.


  • Éphémérides -


1637 (28 mars) Concession d'une seigneurie (1/4 de lieue de front sur le Saint-Laurent, sur 1 1/2 lieue de profondeur) à l'est du ruisseau Bellechasse, par la Compagnie de la Nouvelle-France à Nicolas Marsolet de Saint-Aignan qui la nomme Bellechasse.
1672 (29 octobre) Concession de la même seigneurie (2 lieues de front sur le fleuve sur 2 lieues de profondeur) par l'intendant Jean Talon à Isaac de Villemure dit Alexandre Berthier qui la nomme Berthier-en-Bas (147).
1678 (3 octobre) Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-l'Assomption-de-Bellechasse ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Berthier-en-Bas (147).
1703 (6 novembre) Alexandre Berthier cède sa seigneurie à sa belle-fille, Marie-Françoise Vianney Pachot, veuve de son fils Alexandre.
1710 Ouverture des registres de la paroisse Notre-Dame-de-l'Assomption-de-Bellechasse (des lacunes peuvent avoir affecté les registres maintenus entre 1710 et 1730).
1712 (4 avril) Mariage de Marie-Françoise Vianney Pachot avec Nicolas Blaise des Bergères de Rigauville.
1719 Construction de l'église Notre-Dame-de-l'Assomption.
1757 Nomination du premier curé résidant de Notre-Dame-de-l'Assomption.
1780 (24 juin) La seigneurie est léguée par Charles des Bergères de Rigauville, vicaire général de Québec, à l'Hôpital Général de Québec.
1813 (8 juillet) La seigneurie est louée par l'Hôpital Général de Québec à Claude Dénéchau par bail emphytéotique d'une durée de 29 ans ; en contrepartie, Dénéchau s'engage à reconstruire le moulin banal, à payer une rente et à fournir annuellement 450 minots de blé à l'Hôpital. Dénéchau fait construire son manoir en bordure du fleuve.
1838 (28 juin) Après le décès de Dénéchau, les difficultés financières de la succession l'oblige à abandonner la seigneurie qui est reprise par l'Hôpital Général de Québec.
1845 (8 juin) Constitution de la municipalité de Notre-Dame-de-l'Assomption-de-Bellechasse.
1847 (1 septembre) Abolition de la municipalité.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Berthier-en-Bas.
1859 (11 février) La seigneurie appartient à l'Hôpital Général de Québec.
1923 La population de la paroisse est de 965 âmes.
1946 (2 février) Fondation de la Caisse populaire de Berthier-en-Bas.
1971 La municipalité de Berthier-en-Bas adopte le nom de Berthier-sur-Mer.
1990 La population de Berthier-sur-Mer est de 1 216 habitants.
2000 La population de Berthier-sur-Mer est de 1 277 habitants.
2004 (7 février) La municipalité de Berthier-sur-Mer abandonne son statut de municipalité de paroisse.
2010 La population de Berthier-sur-Mer est de 1 279 habitants.

  • Attraits :


Église Notre-Dame-de-l'Assomption ; orgue Casavant (1929).
Manoir Dénéchaud (1813) ; 101, route du Manoir ; construit pour le seigneur Claude Dénéchaud en bordure du fleuve ; classé site historique en 1980.
Croisière Lachance ; croisière et visite à la Grosse-Île à partir de Berthier-sur-Mer.


  • Accueil -


Auberge de Mikami.
Croisières vers la Grosse-Ile et l'archipel de l'Isle-aux-Grues.
Motel et restaurant de la Plage.
Port de plaisance.

  • Toponymie -


Bellechasse est emprunté à l'île située en face de Saint-Vallier que Champlain appela «Isle de Chasse» et que l'usage modifia en Bellechasse.
Berthier-en-Bas rappelle la seigneurie de ce nom dans laquelle le territoire de la municipalité est situé.

  • Repères géographiques -


Sur la rive droite du Saint-Laurent.
Au sud-ouest de Montmagny.
Diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière.
Municipalité régionale de comté de Montmagny.
Région touristique de la Chaudière-Appalaches.

  • Accès : Route 132 ou Autoroute Jean-Lesage (20).

Carte 6.

Carte 6 sur Google Maps

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)