Berthierville (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

  • Superficie - 7,20 km2.
  • Gentilé - Berthelais, aise.


  • Éphémérides -


1672 (29 octobre) Concession d'une seigneurie (4 lieues de front sur le fleuve Saint-Laurent x 4 lieues de profondeur, y compris l'île Randin) par l'intendant Jean Talon à Hugues Randin, enseigne de la compagnie de Saurel du Régiment de Carignan-Salières ; arrosée par les rivières Chicot, Chaloupe et Bayonne, la seigneurie est bornée par celles d'Autray (9) au sud-ouest, Dusablé (17) et Maskinongé (16) au nord-est.
1673 La seigneurie est vendue par Hugues Randin à Isaac de Villemur, dit Alexandre Berthier qui la nomme seigneurie de Berthier-en-Haut (13-14).
1674 La seigneurie est augmentée d'une lieue derrière la seigneurie et de 3/4 de lieue x 2 lieues de profondeur sur le côté, et l'île Randin, par le gouverneur Frontenac en faveur d'Alexandre Berthier.
1703 (6 novembre) Alexandre Berthier cède sa seigneurie à sa belle-fille, Marie-Françoise Vienney Pachot, veuve de son fils aussi appelé Alexandre Berthier.
1710 Fondation de la mission Sainte-Geneviève.
1712 (4 avril) Mariage de Marie-Françoise Vianney Pachot avec Nicolas Blaise des Bergères de Rigauville.
1718 (25 avril) La seigneurie de Berthier-en-Haut (13-14) est vendue par Marie Vianney Pachot et Nicolas Blaise des Bergères de Rigauville, son époux, à Pierre Lestage, marchand de Montréal.
1727 Fondation et ouverture des registres de la paroisse Sainte-Geneviève.
1732 La superficie de la seigneurie est augmentée de 3 lieues x 3 lieues en faveur de Pierre Lestage.
1745 Installation du premier curé résidant.
1750 La seigneurie est cédée par la veuve de Pierre Lestage, Marie-Joseph-Esther Sayward, à son neveu Pierre-Noël Courthiau qui retourne en France après la Conquête.
1765 (7 mars) La seigneurie est achetée (avec les îles aux Castors, Randin et du Milieu) par James Cuthbert, le premier seigneur anglophone de Berthier-en-Haut.
1785 Érection de la chapelle St. Andrew par le seigneur James Cuthbert qui y inhume sa seconde épouse, Catherine.
1798 La seigneurie est léguée par James Cuthbert à son fils, James Cuthbert.
1810 Ouverture d'une école.
1834 (19 mars) Érection canonique de la paroisse Sainte-Geneviève ; son territoire couvre le fief Dorvilliers et une partie de la seigneurie de Berthier-en-Haut (13-14) et de la seigneurie de l'Île-Dupas-et-du-Chicot (15 et 15a).
1837 Tenue des assises du mouvement patriote.
1845 (8 juin) Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève-de-Berthier.
1847 (1 septembre) Abolition de la municipalité de Sainte-Geneviève-de-Berthier.
1849 Au décès de James Cuthbert, la seigneurie de Berthier-en-Haut passe à son fils Edward Octavian Cuthbert.
1852 (14 mai) Constitution de la municipalité du village de Berthier.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855 (1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Sainte-Geneviève-de-Berthier.
1865(18 septembre) Le village de Berthier devient ville.
Vers 1880 Constitution de l'Union franco Canadienne, pour la fabrocation du sucre de betterave.
1923 La population de la paroisse est de 3 600 âmes.
1927 Acquisition de la chapelle Cuthbert par le gouvernement du Québec.
1940 (9 mars) Fondation de la Caisse populaire de Berthier.
1942 La municipalité de Berthier adopte le nom de Berthierville.
1958 La chapelle Cuthbert est classée monument historique.
1990 La population de Berthierville est de 3 805 habitants, celle de Sainte-Geneviève-de-Berthier, 2 079.
1998 (29 octobre) Début d'une grève des 265 employés syndiqués de l'abattoir de poulets de marque Flamingo (Olymel) de la Coopérative fédérée du Québec.
1999 (23 mars) Les employés des abattoirs de poulets d'Olymel à Joliette et à Berthierville ratifient une entente avec la compagnie ; selon cette entente, l'abattoir de Joliette demeurera fermé, l'abattoir de Berthierville passera d'une capacité de 600 000 poulets à 900 000, et 142 employés de Joliette seront transférés à Berthierville et à Sainte-Rosalie.
2000 La population de Berthierville est de 4 199 habitants, celle de Sainte-Geneviève-de-Berthier, 2 545.
2001 (7 janvier) Incendie d'une partie de l'école secondaire Pierre-le-Stage et vandalisme dans 2 écoles primaires et 16 autobus scolaires ; 2 jeunes âgés de 15 et 16 ans sont accusés des crimes d'incendie criminel, de méfait, d'introduction par effraction et de vol relativement à cet incendie ; ils reconnaissent leur culpabilité et sont condamnés le 6 août 2001 à 6 mois de garde fermée et à 2 années de liberté surveillée.
2003 Le Gouvernement du Québec intente une action en dommages et intérêts de 11 033 313 $ contre les 4 parents et leurs deux adolescents qui ont mis le feu à l'école en 2001.
2005 La population de Berthierville est de 3 977 habitants, celle de Sainte-Geneviève-de-Berthier, 2 409.
2007 (16 avril, vers 8 h) Une collision frontale entre un camion-remorque et un mini-bus transportant des travailleurs sur la route 347, près de son 'intersection avec la route 158 à Sainte-Geneviève ; bilan : 5 morts et 8 blessés ; les travailleurs se rendaient travailler à l'abattoir de poulets de Saint-Cuthbert.
2009 (29 mai) Juste comme la cause allait être plaidée en Cour supérieure de Joliette, le Gouvernement annonce qu'il s'est entendu hors cour avec les parents des adolescents qui avait mis le feu à leur école le 7 janvier 2001 ; les intérêts accumulés depuis 2003 avaient fait grimper la réclamation du Gouvernement à 16 621 638 $. (2 juin) Il est révélé que le règlement hors-cours intervenu entre le gouvernement et les défendeurs comporte que le montant de l'action demeure 11 033 131 $, que deux parents sont exclus de la réclamation et les deux autres qui détenaient une assurance responsabilité payeront 15 000 $ ; les deux jeunes, devenus adultes dans la vingtaine, devront payer 11 M $ ou déclarer faillite.
2010 La population de Berthierville est de 4 071 habitants, celle de Sainte-Geneviève-de-Berthier, 2 337. (26 avril) La compagnie Olymel annonce la mise à pied de 183 employés affectés au désossage des hauts de cuisses de poulets à son usine de Saint-Jean-sur-Richelieu ; cette opération sera assumée par ses usines de Sainte-Rosalie (Saint-Hyacinthe), Berthierville et Brampton, Ontario.
2011 (9 février) Une fourgonnette transportant des travailleurs dévie de sa voie et entre en collision avec un autobus scolaire près de l'intersection des routes 345 et 158 à Sainte-Geneviève-de-Berthier ; bilan 5 morts (Sébastien Cormier, 30 ans, Pierre-Luc Martel, 22 ans, Steeve Larochelle, 32 ans, de Saint-Côme, Jocelyn Beauchamp, 28 ans, de Joliette, Gilles Chartier) et 3 blessés graves parmi les occupants de la fourgonnette ; des blessures mineures ont été subies par certains des 13 adolescents passagers de l'autobus scolaire qui se rendait à l'école secondaire Pierre-de-Lestage.

  • Attraits :


Chapelle St. Andrew (1786) ; construite pour le seigneur James Cuthbert ; le plus ancien temple protestant au Canada ; sert au culte jusqu'en 1856 ; acquise par le Gouvernement du Québec en 1927 ; travaux de sauvetage du temple abandonné exécutés pour la Commission des monuments historiques en 1928, 1949 et 1957 ; restaurée en 1958 ; classée monument historique en 1958.
Église Sainte-Geneviève (1787) ; style jésuite ; agrandissements (1812, 1839 et 1844) ; décoration intérieure (1821-1830) d'Amable Gauthier et d'Alexis Milette ; 6 tableaux de Louis Dulongpré : La Présentation de Jésus au temple (1797), L'Ange gardien (1798), Le Christ en croix (1797), La Vierge présentant le rosaire à saint Dominique (1798), L'Assomption (1797) et La Résurrection (1797) ; orgue Casavant (1925).
Îles du lac Saint-Pierre ; archipel de 103 îles formées à l'embouchure du lac Saint-Pierre au confluent du fleuve Saint-Laurent avec les rivières Richelieu, Yamaska et Saint-François ; superficie : 21 km2 ; divisé en 2 sections : les îles de Sorel et les îles de Boucherville ; la faune aviaire comprend 300 espèces dont 120 nicheuses.
Musée Gilles-Villeneuve ; voué à la mémoire du coureur automobile ; contient des automobiles de course et occasionnellement des voitures de collection et l'exposition Mecanik portant sur les dessous de la course automobile ; 1 800 639 0103 ;muséegillesvilleneuve.com
Pont de Grandchamps (1883) ; modèle Town ; le dernier des ponts couverts de la région, et le plus ancien de ce modèle au Québec ; le modèle Town tient son nom d'Ithiel Town, architecte américain qui le fait breveter en 1820.
Sentier d'interprétation de la nature de la commune de Berthier et de l'île du Milieu ; sentiers pédestres (8 km) ; la faune aviaire comprend 204 espèces répertoriées dont les canards, la bécassine des marais, le buzard Saint-Martin, le grand héron ; la faune terrestre comprend la marmotte commune, la loutre de rivière, le vison, le coyote, le renard roux ; la faune aquatique comprend des tortues, la carpe.

  • Sports -


Golf ; un parcours de 18 trous et 1 parcours de 18 trous.
Rampe de mise à l'eau.
Sentier (5 km) d'interprétation et de recherche longeant un marais où loge, l'été, des grands hérons, des hérons verts, des éperviers, des buses, des faucons, des canards, des sarcelles etc.

  • Accueil -


Cabane à sucre (160 couverts).
Motel B.R. (route 138).
Motel Prestige (rue Gadoury).

  • Toponymie -


Berthier rappelle Isaac Villemure dit Alexandre Berthier, deuxième propriétaire de la seigneurie de ce nom dans laquelle le territoire de la municipalité est situé.
Sainte-Geneviève rappelle le souvenir de Marie-Geneviève Berthier et de Geneviève Juchereau, respectivement fille et belle-mère du seigneur Alexandre Berthier.

  • Repères géographiques -


Sur la rive gauche du Saint-Laurent.
À l'est-nord-est de Joliette.
Diocèse de Joliette.
Division administrative seigneuriale de Trois-Rivières-DASTR.
Municipalité régionale de comté D'Autray.
Région touristique de Lanaudière.

  • Accès : Route 158 x Route 138 ou Autoroute de la Rive-Nord (40).

Carte 10.

Carte 10 sur Google Maps


  • Bibliographie -


La Chapelle des Cuthbert--Berthierville (Collection Les retrouvailles numéro 9. Ministère des Affaires culturelles du Québec, 1979).
Les Églises et le trésor de Berthierville (Collection Les retrouvailles numéro 1. Ministère des Affaires culturelles du Québec, 1978).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)