Blanc-Sablon (municipalité)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

  • Superficie - 254,49 km2.
  • Gentilé - Blanc-Sablonnais, aise.


  • Éphémérides -


XVIe et XVIIe siècles Les Basques et les Portugais y pratiquent la pêche.
1534 Jacques Cartier plante une croix à un endroit qu'il baptise Blanc-Sablon.
1535 (15 juillet) Lors du second voyage de Jacques Cartier, la flottille de 3 bateaux qu'il dirige mouille dans le port de Blanc-Sablon.
1689 (14 avril) Concession d'une seigneurie (21 lieues divisées en 7 parts de 3 lieues de front chacune sur 3 lieues de profondeur sur la côte et pareillement dans l'île de Terre-Neuve) avec droit de pêche à la morue, à la baleine, aux loups-marins et aux marsouins par le gouverneur Denonville et l'intendant Champigny à François Pachot, François Poisset, Pierre Lallemand, Charles Patu, Jean Gobin, Mathieu-François Martin de Lino et à Charles Aubert de La Chesnaye.
1704 Augustin Legardeur de Courtemanche établit un poste et fait ériger un fort à Brador.
1854 Arrivée de colons venus des Îles-de-la-Madeleine.
(18 décembre 1854) Abolition du régime seigneurial.
1858 Construction de la première chapelle à L'Anse-aux-Dunes.
1884 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Lourdes-de-Blanc-Sablon.
1895 Transport de la chapelle de L'Anse-aux-Dunes à la Longue-Pointe-de-Blanc-Sablon.
1916 Construction de l'église.
1923 La population de la paroisse est de 180 âmes.
1928 Atterrissage d'urgence, sur l'île Verte (Greenley), de l'avion allemand Bremen qui complétait ainsi l'une des premières traversées aériennes de l'Atlantique avec 3 hommes à bord (le baron von Hunefeld, le capitaine Koehl et le major Fitzmaurice) ; les 3 hommes sont recueillis par Roméo Vachon, puis amenés au lac Nairne de Saint-Aimé-des-Lacs pour être les hôtes d'un banquet organisé par la Canada Steamship Lines-CSL au Château de La Malbaie ; l'avion est transporté au Musée Ford de Détroit, puis il est rapatrié à l'endroit de sa construction à Bremen (Allemagne) en 1998.
1946 Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-Lourdes-de-Blanc-Sablon.
1948 Érection canonique de la paroisse St. Theresa.
1953 (18 avril) Fondation de la Caisse populaire de Blanc-Sablon.
1963 L'agglomération de Blanc-Sablon est rattaché à la municipalité de la Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent.
1990 La population de Blanc-Sablon est de 1 133 habitants. (1 janvier) Regroupement des municipalités de Lourdes-de-Blanc-Sablon, de Brador et de Blanc-Sablon sous le nom de cette dernière.
2000 La population de Blanc-Sablon est de 1 286 habitants.
2010 La population de Blanc-Sablon est de 1 258 habitants.

  • Attraits :


Fouilles archéologiques ; au poste de Courtemanche attestant de la présence européenne dès le XVIième siècle.
Musée Scheffer ; aménagé dans l'église à la mémoire de Mgr Lionel Scheffer ; raconte l'histoire de Mgr Scheffer et de la région de Blanc-Sablon.

  • Services -


Aéroport fédéral.
Centrale thermique diesel de 8 MW.
Caboteur Nordik Express desservant Rimouski, Sept-Îles, Port-Menier (L'Île-d'Aticosti), Havre-Saint-Pierre, Baie-Johan-Beetz, Kegaska, Natashquan, La Romaine, Harrington-Harbour, Tête-à-la-Baleine, La Tabatière, Saint-Augustin, Vieux-Fort et Blanc-Sablon.
Traversier Blanc-Sablon au Québec-Saint Barbe en Terre-Neuve.

  • Toponymie -


Blanc-Sablon est le nom donné à la baie à cause des sables blancs qu'une petite rivière charrie à son embouchure.
Blanc-Sablon pourrait aussi rappeler la municipalité de Blanc-Sablon, Bretagne (France).

  • Repères géographiques -


Sur la côte nord du golfe du Saint-Laurent.
À quelques kilomètres de la frontière du Labrador, sur la baie de Blanc-Sablon.
Diocèse de Labrador-City-Shefferville.
Région touristique de Duplessis (Côte-Nord).
Carte 17.

Carte 17 sur Google Maps

  • Bibliographie -


Destins de pêcheurs - Les Basques en Nouvelle-France (Mario Mimeault, Septentrion, 2011).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)