Boivin (Raynald)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • En 2003, à Alma, Martin Gagnon est poignardé à mort dans la résidence de Raynald Boivin.

Le 20 novembre 2004, Boivin est acquitté de l'accusation de meurtre prémédité relativement à ce décès, le jury ayant accepté qu'il avait poignardé Gagnon par réflexe lorsque ce dernier s'était glissé derrière lui alors qu'il jouait de la guitare dans sa résidence ; le jury a conclu que Boivin n'avait jamais eu l'intention de tuer Gagnon.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)