Bonsecours (seigneurie)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides -


1702 (8 août) Concession d'une seigneurie (1 1/2 lieue de front sur la rivière Yamaska sur 1 1/2 lieue de profondeur avec les îles et îlets adjacents) par le gouverneur Louis-Hector de Callières et l'intendant Jean Bochart de Champigny à François Charon, supérieur des Frères Hospitaliers qui la cède à René Fézeret.
1723 (22 avril) La seigneurie appartient à Marie-Josephte Fézeret, fille de Louis Fezeret et épouse de Gabriel de Thiersan.
1772 (18 août) Saisie sur les biens de George Jackson, la seigneurie est adjugée à Thomas Barlow.
1833 (1 octobre) Vente de la seigneurie par Thomas James Barlow à Aignan-Aimé Massue.
1854 (18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1861 (24 janvier) La seigneurie appartient à Aignan-Aimé Massue.

  • Toponymie -


Aussi appelée Massue en l'honneur de l'un de ses propriétaires.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
À l'est de la seigneurie de Saurel (81), le long de la rivière Yamaska.
Division administrative seigneuriale de Montréal-DASM.


  • Crédits -


Seigneuries et fiefs du Québec Dossiers toponymiques (Serge Courville et Serge Labrecque , CELAT Université Laval à Québec-ULQ, 1988

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)