Bordeaux (prison)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Prison provinciale dans lesquelles les condamnés à moins de deux ans de prison purgent leur peine. C'est aussi le lieu d'exécution des condamnés à mort québécois entre 1912 et 1960. Cette prison est gérée par le Ministère de la Sécurité publique du Québec.


  • Éphémérides -


1908 Début de la construction de la prison de style Pennsylvania conçue par l'architecte Joseph-Omer Marchand ; le plan comporte 5 ailes de détention aboutissant à une rotonde centrale le tout encerclé par un mur de pierres de forme pentagonale ; le nom de Pennsylvania est donné à ce concept parce qu'il a été utilisé la première fois en Pennsylvania, États-Unis en 1820.
1912 Inauguration de la prison de Bordeaux.
1946 La prison de Bordeaux est désignée comme la seule prison où seront exécutés les condamnés à mort du Québec.
1952
(Mai) Mutinerie à la prison de Bordeaux.
1960
(16 mars) Ernest côté est pendu sur la potence de la prison ; il sera le dernier à être pendu dans cette prison.
1961
(Août) Mutinerie à la prison de Bordeaux.
(Janvier) Mutinerie à la prison de Bordeaux.
1966
(Avril) Mutinerie à la prison de Bordeaux.
1974
(Août) Mutinerie à la prison de Bordeaux.
1976
La peine de mort est abolie au Canada, mais elle est rétablie aux États-Unis.
1982
(1 septembre) Mutinerie à la prison de Bordeaux ; bilan : trois détenus blessés.
1986
(10 août) Échauffourée dans la chapelle catholique de la prison de Bordeaux. Un groupe de détenus de race noire s'attaque à un groupe de détenus de race blanche pour une question de trafic de drogues.
1990
(31 janvier) Manifestation dans la salle à manger de l'aile C de la prison ; les détenus mettent le feu dans des déchets et renversent les tables.
(5 mars) Mutineries dans trois ailes de la prison ; des détenus de l'une des ailes qui protestent contre la sur-population brisent les tuyaux dans les douches entraînant ainsi l'inondation de la cave de la prison
1992
(29 avril) Mutinerie de 675 détenus qui protestent contre la sur-population de la prison de Bordeaux ; bilan 14 blessés et 170 cellules de l'aile D rendues inhabitables et dommages considérables à l'aile C ; 34 détenus doivent être transférés à la prison de Québec; dommages de plus d'un million de dollars.
1994
(14 janvier) Mutinerie de 200 détenus qui protestent contre les conditions inhumaines qui sévissent à la prison de Bordeaux. (21 et 22 mai) Altercation entre détenus de race noire et détenus de race blanche de l'aile B présumément pour le contrôle de la distribution de la drogue ; bilan : trois détenus blessés dont un gravement.
1997 (26 juin) La gardienne Diane Lavigne est assassinée peu de temps après avoir quitté son travail.
(8 septembre) Le gardien Pierre Rondeau est tué dans une embuscade de l'autobus qu'il conduit au Palais de justice de Montréal.
1999
(6 février) Mutinerie d'une vingtaine de détenus de l'aile D5 présumément à cause d'une livraison de drogue avortée ; Daniel Jacoby, le protecteur du citoyen d'alors, avait rendu public un rapport qui dénonçait la circulation de la drogue à l'intérieur des murs et une dangereuse surpopulation de la prison.
2003
(24 janvier) Au cours d'une altercation, un détenu est blessé et envoyé à l'hôpital ; une émeute s'ensuit au cours de laquelle les détenus de l'aile A lancent des boules de billard, brisent les conduites d'eau et mettent le feu à tout ce qu'ils peuvent trouver de combustible sur les lieux ; les 131 détenus de cette aile sont transférés dans les centres de détention de Rivière-des-Prairies et Gatineau ainsi qu'à la prison pour femme Tanguay à Montréal.
2008
Des plans d'agrandissement de la prison sont déposés qui comportent la destruction partielle du mur de pierres qui aurait pour effet de défaire l'harmonie architecturale de cet édifice patrimonial.


La Peine de mort et la prison de Bordeaux.

Lorsque la peine capitale était en vigueur au Canada ;
jusqu'en 1859, quelque 230 délits étaient passibles de la peine de mort, laquelle, à partir de 1865, est restreinte au meurtre, à la trahison et au viol ;
en 1914, Robert Bickerdike propose son abolition pour la première fois devant le Parlement canadien, mais elle est maintenue.
À compter de 1960, la peine de mort est continuellement commuée en emprisonnement à perpétuité par décret du gouverneur général du Canada en conseil ;
En 1967, elle est suspendue temporairement par une loi du Parlement du Canada, sauf pour les cas de meurtre d'un policier ou d'un gardien de prison ; elle est définitivement abolie en 1975.
Entre 1912 et 1960, 85 personnes ont été pendues à la prison de Bordeaux ; Ernest Côté, pendu le 11 mars 1960 est la dernière personne à y être exécutée ; (La Presse, 20 novembre 2012, page A11)
3 femmes y ont été exécutées : Thomassina Sarao, en 1935, Marie-Louise Cloutier, en 1940, et Marguerite Ruest Pitre, en 1953.
En 1976, la peine de mort est abolie au Canada.

Condamnés à mort pendus à la prison de Bordeaux:

Ferduto, Antonio1912 / 13 décembre
Carlo, alias Carlote, B.1912 / 20 décembre
Yocovloff, Sylvio1913 / 17 janvier
Campbell, William1914 / 24 janvier
Tomasso, Bernardi1914 / 22 mai
Delano, Antonio1915 / 21 mai
Nuccera, Giuseppe1918 / 27 septembre
Sprecasso, Antonio1919 / 12 septembre
Delorme, Patrick1920 / 23 janvier
Lacasse, Roméo1920 / 23 janvier
Murdock, Allen1920 / 23 janvier
Saint-Onge, Wilfrid1923 / 15 juin
Serafini, Giuseppe1924 / 24 octobre (attentat du 1 avril 1924, rue Ontario est, Montréal)
Morel, Louis1924 / 24 octobre (attentat du 1 avril 1924, rue Ontario est, Montréal)
Gambino, Franck1924 / 24 octobre (attentat du 1 avril 1924, rue Ontario est, Montréal)
Frank, Tony1924 / 24 octobre (attentat du 1 avril 1924, rue Ontario est, Montréal)
Mauro, Joseph1926 / 19 février
Merle, Georges1927 / 5 août
Messier, Ernest1929 / 30 août
Ménard, Laurence1929 / 20 décembre
Ménard, Normand1929 / 20 décembre
Laradello, Salvatore1930 / 25 avril
Bélisle, Paul1930 / 19 décembre
Mc Hugh, Thomas1931 / 26 juin
Wilkinson, William1932 / 19 février
Schwartz, Charles1933 / 5 avril
Pelletier, Philias1934 / 12 février
Sarao, Tomasina1935 / 29 mars
Donofrio, Angelo1935 / 29 mars
Gagliardi, Leona1935 / 29 mars
Alsero, Joseph1935 / 5 mai
Marchand, Armand1936 / 5 juin
Choquette, Gaétan1937 / 17 août
Benoît, Exalapha1938 / 22 avril
Dagenais, Georges1938 / 5 mai
Viau, Louis1939 / 20 janvier
Grondin, Achille1940 / 23 février
Cloutier, Marie-Louise1940 / 23 février
Limoge, Zénon1940 / 20 décembre
Smythe, Gordon C.1941 / 19 septembre
Simoneau, Arthur1942 / 23 janvier
Gagné, Raymond1942 / 27 mars
Lamirande, Laurent1943 / 4 juin
Beaudoin, Roger1943 / 20 août
Valiquette, Lucien1943 / 20 août
Clermont, Fernand1944 / 15 mars
Plouffe, Albini1945 / 2 mars
Chassé, Roland1946 / 15 février
Samson, Ovila1946 / 12 juillet
Harris, Edsel1946 / 23 août
Déry, Henri-Paul1946 / 18 octobre
Couture, Léo1947 / 18 juillet
Albert, Sylvio1948 / 21 mai
Beaulne, Adrien1948 / 24 septembre
Cloutier, Noël1949 / 11 mars
Asselin, Roland1949 / 10 juin
Perreault, Douglas1949 / 17 juin
Lebel, Maurice1949 / 22 juillet
Boyko, John1949 / 26 août
Perreault, Donald1949 / 24 novembre
Trudel, Roger1950 / 5 mai
Marcotte, Marcel1950 / 23 juin
Rossler, Thomas1950 / 15 décembre
Guay, Albert1951 / 12 janvier
Gervais, Gaston1952 / 14 mars
Gervais, Marcel1952 / 14 mars
Luckey, Thomas1952 / 2 mai
Mullins, Thomas1952 / 2 mai
Ruest, Généreux1952 / 25 juillet
Ruest-Pitre, Marguerite1953 / 9 janvier
Metenko, Peter1953 / 6 mars
Ciesla, Maximilien1953 / 27 mars
Bertrand, Réal1953 / 12 juin
Genest, Roland1953 / 28 août
Ford, Kenneth1953 / 30 octobre
Dubuc, Fortunat1954 / 18 juin
Picard, Lucien1955 / 11 février
Bouchard, Marcel1955 / 22 juillet
Lebeau, Adrien1955 / 22 juillet
Clavet, Vincent1955 / 19 août
Coffin, Wilbert1956 / 10 février
Boucher, Ovila1956 / 26 octobre
Gagné, Edmond1956 / 30 novembre
Poirier, Hector Dieudonné1959 / 27 février
Côté, Ernest.1960 / 16 mars



Outils personels
Publicité
(Annonces   .)