Bouchard (Alex)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • En avril 1982, Alex Bouchard est tué à coups de marteau par Guy-Charles Tousignant dans l'appartement qu'il partage avec lui sur la rue Saint-Valier dans quartier Rosemont de Montréal ; son cadavre est enfermé dans une boîte en bois que Tousignant conserve jusqu'à son éviction ; Tousignant encaisse les chèques de bien-être social envoyés à Bouchard, utilise sa carte de crédit et vend ses affaires personnelles ; au moment de l'éviction, Tousignant transporte la boîte dans un duplex vacant de la rue Saint-Denis où il est découvert par des ouvriers affectés à la rénovation du bâtiment ; reconnu coupable de meurtre non prémédité, Tousignant est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 10 ans de sa peine derrière les barreaux. Libéré à la fin des années 1990. Sa libération est révoquée en mars 2002 après qu'il eut été en liberté illégale pendant 21 mois et qu'il eut commis une fraude à l'endroit d'une coopérative de crédit
de retour derrière les barreaux, il se met aux études et obtient un baccalauréat ; en 2006, alors qu'il bénéficie d'une liberation de jour, il incorpore une compagnie GCT Informatique ; en 2007, la Commission nationale des libérations conditionnelles lui accorde une libération complète ; le 20 août 2010, il est l'objet d'un mandat d'arrestation pour répondre à des accusations de possession et de production de pornographie infantile.
Outils personels
Publicité
(Annonces   .)