Bourget (Ignace)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Prêtre catholique né en 1799 (30 octobre) à Saint-Joseph-de-la-Pointe-à-Lévy (Lévis). Études au Séminaire de Québec et au Séminaire de Nicolet. Secrétaire de Mgr Jean-Jacques Lartigue (1821-1837). Évêque coadjuteur (1837-1840), puis évêque de Montréal (1840-1876). Sous son épiscopat, les communautés françaises des soeurs oblates de Marie-Immaculée, des clercs de Saint-Viateur, des soeurs de la Congrégation de Sainte-Croix-CSC et des jésuites sont invitées à s'établir dans son diocèse ; les communautés des Soeurs des Saints Noms de Jésus et de Marie, des Soeurs de la Miséricorde, des soeurs de Sainte-Anne-s.s.a.* et des Soeurs de la Providence sont fondées ; un détachement de zouaves pontificaux est constitué (1868) pour partir à la défense des États pontificaux contre les velléités de conquête du gouvernement italien. En 1865, il obtient l'autorisation du Vatican de diviser l'île de Montréal en paroisses ; les sulpiciens s'objectent et veulent que les paroisses soient des succusales de la paroisse Notre-Dame qu'ils dirigent depuis le début de la colonie ; ce ne sera qu'en 1873 que l'indépendance des paroisses sera consacrée. Chef de file des ultramontains qui prônent la subordination de l'État à l'Église, il mène une lutte sans merci contre l'Institut canadien de Montréal et le Parti Rouge qui prônent la séparation de l'Église et de l'État ; il obtient de Rome la mise à l'index de l'annuaire de l'Institut canadien ; l'affaire Guibord illustre la violence de la guerre menée par l'évêque de Montréal. L'un des fondateurs de la Montreal City and District Savings Bank (Banque Laurentienne du Canada-BLC) en 1846. Réclamant de Rome une université à charte papale pour Montréal, les objections de l'archevêque de Québec Elzéar-Alexandre Taschereau, son supérieur ecclésiastique, il ne réussit à obtenir qu'une succursale de l'Université Laval ; cet échec est à l'origine de sa démission en 1876. Décès en 1885 (8 juin) à la maison Saint-Janvier du Sault-au-Récollet et inhumation dans la cathédrale Saint-Jacques-le-Majeur (Marie-Reine-du-Monde) alors en construction à l'angle du boulevard René-Lévesque et de la rue University.


  • Distinctions -


Le nom du canton de Bourget situé sur la rive gauche de la rivière Saguenay dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean honore sa mémoire comme celui de la circonscription électorale de Bourget, ceux de la rue Bourget et du parc Ignace-Bourget de Montréal.

  • Bibliographie -


Ignace de Montréal - Artisan d'une identité nationale (Roberto Perin, Boréal, 2008)

crédits -

Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)