Cantons-de-l'Est, région 8 (touristique)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Gentilé - Estriens, estriennes.


La région administrative de l'Estrie est une partie de la région touristique des Cantons-de-l'Est . Elle comprend les towships (cantons) de Arthabaska, Brome, Compton, Drummond, Frontenac, Mégantic, Missisquoi Shefford, Stanstead et Wolfe.

  • Principales agglomérations -


Abercorn, Adamsville, Abbott Corner, Asbestos, Ascot, Austin, Ayer's Cliff, Baldwin, Barnston-Ouest, Bedford, Beebe Plain, Birchton, Bishopton, Bolton Centre, Bolton Ouest, Bonsecours, Brigham, Bromont, Bromptonville, Brookbury, Bury, Chartierville, Coaticook, Compton, Cookshire-Eaton, Courcelles, Cowansville, Deauville, Dixville, Dudswell, Dunham, East-Angus, East-Farnham, Eastman, Eaton-Corner, Farnham, Fleurimont, Fontainebleau, Frelighsburg, Frontenac, Fulford, Granby, Graniteville, Hampden, Hereford, Hunter-Mills, Johnville, Lac-Brome, (Knowlton), Lac-Drolet, Lac-Mégantic, Lambton, La Patrie, Lawrenceville, Lennoxville, Magog, Mansonville, Marbleton, Maricourt, Marston, Martinville, Massawippi, Melbourne, Milan, Nantes, Newport, North Hatley, Notre-Dame-de-Stanbridge, Ogden, Omerville, Orford, Perkins Corner, Pigeon Hills, Piopolis, Racine, Rock-Forest, Rock-Island, Roxton-Pond, Saint-Adrien-de-Ham, Saint-Armand, Saint-Benoît-du-Lac, Saint-Camille, Saint-Claude, Saint-Denis-de-Brompton, Sainte-Anne-de-la-Rochelle, Sainte-Catherine-de-Hatley, Sainte-Cécile-de-Milton, Sainte-Cécile-de-Whitton, Sainte-Edwidge-de-Clifton, Saint-Élie-d'Orford, Sainte-Marguerite-de-Lingwick, Sainte-Sabine, Saint-Étienne-de-Bolton, Saint-Georges-de-Windsor, Saint-Grégoire-de-Greenlay, Saint-Ignace-de-Stanbridge, Saint-Joachim-de-Shefford, Saint-Joseph-de-Ham-Sud, Saint-Ludger, Saint-Pierre-de-Vérone-à-Pike-River, Saint-Robert-Bellarmin, Saint-Romain, Saint-Sébastien, Saint-Samuel-Station, Sawyerville, Scotstown, Shefford, Stanbridge-East, Stanbridge Station, Stanhope, Stanstead, Stornoway, Stukely-Sud, Sutton, Trois-Lacs, Valcourt, Vale-Perkins, Val-Joli, Waterloo, Waterville, Weedon, Westbury, Windsor, Wottonville.

  • Éphémérides -


1534-1760 La région n'est pas colonisée sous le régime français, mais un poste de traite est établi aux Grandes Fourches (Sherbrooke).
XVIIe siècle Les Abénaquis en font leur territoire de chasse.
1632 Les jésuites nomment Saint-François, la rivière qu'ils remontaient pour atteindre les autochtones qui chassaient dans les alentours.
1775-1810 Arrivée de Loyalistes venus de la New England après la Guerre d'indépendance des États-Unis se réfugier au Canada pour rester fidèles à la Couronne britannique.
1783 Un grand nombre de Loyalistes s'établissent sur les bords de la baie Missisquoi.
1784 Entre 60 000 et 70 000 loyalistes de l'empire britannique fuient les États-Unis et viennent au Canada. 50 000 d'entre eux s'emparent des terres des Acadiens dans les Maritimes et en Ontario alors qu'une dizaine de mille s'établissent dans les Cantons-de-l'Est.
1786 Lord Dorchester, gouverneur du Canada reçoit l'ordre de donner des terrains aux Loyalistes venus des États-Unis et aux soldats licenciés du 84e régiment en service durant la Guerre d'indépendance des États-Unis.
1791
La constitution du Canada divise la colonie anglaise en Haut-Canada peuplé de Loyalistes, et en Bas-Canada peuplé de 136 000 français occupant les territoires seigneuriaux.
Le système de concession des terres sera désormais en «franc et commun soccage», c'est à dire «à prix fixe, sans redevance annuelle et en toute propriété».
1792 (7 février) Le Gouvernement du Canada, par proclamation de Sir Alured Clarke, fonde les nouvelles régions des Eastern Townships et des Western Townships ; les Eastern townships sont situés dans le Bas-Canada qui est la partie est du Canada alors que les Western Towships sont situés dans le Haut-Canada, la partie ouuest du Canada ; les territoires y sont divisées en townships d'environ 260 km2 chacun qui sont désignés par des noms issus de toponymes de Grande Bretagne ; les Eastern Towships sont au nombre de 58 et ils ont été concédés par la Couronne à partir de 1796 ; le gouvernement et le clergé protestant se réservent 2/7 de chaque township. (Juin) Gilbert Hyatt, un loyaliste du Vermont, obtient le township d'Ascot.
1792-1811
Plus de 3 millions d'acres sont concédés à 200 personnes.
1796
Proclamation du township de Dunham, le premier township à être arpenté, puis développé.
Gilbert Hyatt construit un moulin à l'endroit appelé Great Forks par les Anglais et Grandes Fourches par les Français ; le nom de l'endroit devient Hyatt's Mill.
1797
Proclamation du township de Bolton.
Proclamation du township de Potton le long de la frontière avec les États-Unis.
1799
Proclamation du township de Farnham au delà de la seigneurie de Monnoir.
Proclamation du township de Dorset situé sur la rive gauche de la rivière Chaudière.
1800 Les Cantons-de-l'Est sont compris entre les rivières Richelieu et Chaudière, le fleuve Saint-Laurent et la ligne qui sépare le Canada des États-Unis, moins les territoires des seigneuries.
Proclamation du township de Brome.
Proclamation du township de Broughton à l'ouest de la seigneurie de Saint-Joseph (56).
Proclamation du township de Clifton.
Proclamation du township de Eaton.
Proclamation du township de Grantham.
Proclamation du township de Hatley.
Proclamation du township de Hereford le long de la frontière avec les États-Unis.
Proclamation du township de Stanstead le long de la frontière avec les États-Unis.
Proclamation du township de Stukely.
Proclamation du township d'Upton au-delà de la seigneurie de Saint-Hyacinthe (117), de la seigneurie de Bourgchemin, de la seigneurie de Saint-Charles (118), de la seigneurie de Bourg-Marie, de la seigneurie de Yamaska, de la seigneurie de Saint-François, de la seigneurie de Pierreville (87) et de la seigneurie de Courval.
1801
Proclamation du township de Barnston le long de la frontière avec les États-Unis.
Proclamation du township de Brompton.
Proclamation du township de Newport.
Proclamation du township de Orford.
Proclamation du township de Shefford.
Proclamation du township de Shipton.
Proclamation du township de Stanbridge au-delà de la seigneurie de Noyan (124) et de la seigneurie de Sabrevois (123).
1802
(30 septembre) Proclamation du township de Arthabaska (28 980 acres).
Proclamation du township de Barford le long de la frontière avec les États-Unis.
Proclamation du township de Chester.
Proclamation du township de Compton.
Proclamation du township de Durham.
Proclamation du township d'Ely.
Proclamation du township de Leeds, au delà de la seigneurie de Sainte-Croix (102), de la seigneurie de Saint-Gilles (107) et de la seigneurie de Sainte-Marie-de-la-Nouvelle-Beauce (111.
Proclamation du township de Halifax.
Proclamation du township de Inverness.
Proclamation du township de Ireland.
Proclamation du township de Kingsey.
Proclamation du township de Simpson.
Proclamation du township de Stoke.
Proclamation du township de Sutton le long de la frontière avec les États-Unis.
Proclamation du township de Thetford.
Proclamation du township de Tingwick.
Proclamation du township de Wickham.
Proclamation du township de Windsor.
Proclamation du township de Wolfstown.
1803
Proclamation du township de Ascot.
(9 janvier) Proclamation du township de Granby au-delà de la seigneurie de Saint-Hyacinthe (117).
(27 mai) Proclamation du township de Bulstrode (65 340 acres) au-delà du township de Maddington.
Proclamation du township de Bury.
Proclamation du township de Clinton le long de la frontière avec les États-Unis.
Proclamation du township de Roxton.
1804
Proclamation du township de Nelson au delà de la seigneurie de Lotbinière (101) et à l'ouest de la seigneurie de Sainte-Croix (102).
(13 avril) Proclamation du township de Somerset (52 852 acres) au delà de la seigneurie de Deschaillons (100) et de la seigneurie de Lotbinière (101).
Proclamation du township de Tring à l'Ouest de la seigneurie de Vaudreuil.
(23 janvier) Proclamation du township de Warwick (63 806 acres).
Proclamation du township de Westbury.
1805 Proclamation du township de Dudswell.
Proclamation du township de Wendover au-delà de la seigneurie de Courval et de la seigneurie de Nicolet (92).
Proclamation du township de Somerset au-delà des seigneuries de Lotbinière et de Deschaillons (100).
Proclamation du township de Wendover.
Proclamation du township de Melbourne.
Vers 1806
Le nom Eastern Townships of Eastern Canada est abrégé en Eastern Townships.
1806
Proclamation du township d'Acton.
1807
Proclamation du township de Ham-Nord. Proclamation du township de Lingwick.
(9 juillet) Proclamation du township de Stanfold au delà du township de Blandford.
1810
Proclamation du township de Shenley à l'ouest de la seigneurie de Aubert-Gallion (114) sur la rive gauche de la rivière Chaudière.
1811
Ouverture du chemin Craig entre Richmond et Québec, via Tingwick, Chester et Leeds.
1915 Le territoire des Cantons-de-l'Est est ainsi défini :

cette immemse lisière de terres comprises entre les seigneuries situées au sud du saint-Laurent et la frontière des États-Unis.
1817
L'endroit désigné Great Forks ou Hyatt's Mill, est renommé Sherbrooke à la suite de la visite qu'y fait John Coape Sherbrooke, le gouverneur général du Canada.
Vers 1820
Arrivée d'une première vague de colons irlandais catholiques quittant leur pays à la suite de son union avec l'Angleterre protestante.
1822
Proclamation du township de Weedon.
1823
(30 avril) Proclamation du township de Blandford (54 717 acres) au-delà de la seigneurie de Saint-Pierre-les-Becquets et de la seigneurie de Deschaillons (100) ; Charles Héon originaire de Bécancour en est le premier colon.
(22 mai) Première mention officielle du village de Sherbrooke à l'occasion de la création du District inférieur de Saint-François pour y établir des Cours de judicature.
1826
Proclamation du township de Auckland le long de la frontière avec les États-Unis.
1827
La population comprend 9 000 Canadiens français.
1829
Proclamation du township de Jersey le long de la frontière avec les États-Unis, sur la rive droite de la rivière Chaudière et traversé par la rivière Etchemin.
1832
Édouard Leclerc de Nicolet s'établit dans le township de Stanfold.
Vers 1833
Eastern Townships est traduit en français par Townships de l'Est.
1835
Inauguration de la route Gosford entre Sherbrooke et Québec, via Ascot, Marbleton, Ham-Sud et Inverness, Québec. Charles Beauchesne, venu de Bécancour, s'établit sur les 5e et 6e lots du 3e rang du township de Arthabaska (Saint-Christophe). Pierre Landry Bercase, venu de Saint-Grégoire-le-Grand, s'établit sur le 4e lot du 11e rang du township de Arthabaska (Saint-Norbert). J.-B. Lafond, venu de Baie-du-Febvre, s'établit dans le 30e lot du 8e rang du township de Somerset.
1839
Olivier Boisvert et son épouse, Josephte Deshayes, s'établissent dans le township de Warwick. Une ordonnance érige une Maison de Justice dans ce qui est dès lors désigné comme la ville de Sherbrooke.
Vers 1840
La colonisation française connaît un essor prodigieux.
1840
Louis Martin et son épouse, Marie Lachance, s'établissent dans le township de Warwick.
(29 décembre) Création de 24 districts municipaux dont celui de Sherbrooke.

Vers 1840 Fuyant la guerre et la famine, une autre vague de colons irlandais, anglais, écossais, hollandais, suisses, belges, polonais et allemands déferle sur le Canada.

1843
Proclamation du township de Milton au-delà de la seigneurie de Saint-Hyacinthe (117).

1845
Abrogation de la loi de 1840 qui créait 24 districts municipaux par l'adoption d'une loi créant 321 municipalités dont celle d'Ascot regroupant les townships de Ascot et de Orford, site de la ville de Sherbrooke.
1848
Proclamation du township de Aylmer.
Proclamation du township de Lambton.
Proclamation du township de Price.
1849
Proclamation du township de Milton. Proclamation du township de Wotton.
1850
Les Canadiens-français commencent à peupler les Eastern Townships lorsqu'il y a pénurie de terres seigneuriales à leur disposition dans la vallée du Saint-Laurent, du Richelieu et de la Chaudière.
Proclamation du township de Marlow le long de la frontière avec les États-Unis entre les rivières Etchemin et Chaudière.
1852
Inauguration du chemin de fer de la compagnie Grand Trunk.
(28 juin) La municipalité de Sherbrooke devient ville.
1853
Inauguration du chemin de fer Boston and Maine (Massawippi) qui relie Montréal à Portland (Maine) en passant par Sherbrooke.
1854
Proclamation du township de Winslow
1855
Proclamation du township de Garthby. Abrogation de la loi de 1845 qui créait 321 municipalités et adoption du code municipal de la province de Québec.
1856
Proclamation du township de Stratford.
1859 Proclamation du township de Forsyth.
1863 Proclamation du township de Ditton.
Proclamation du township de Whitton situé sur la rive gauche de la rivière Chaudière.
1864
Dans son roman Jean Rivard, économiste, publié à Québec, Antoine Gérin Lajoie refuse d'utiliser le mot township et, s'inspirant de la Suisse, il utilise le mot canton pour désigner cette entité territoriale, malgré le fait qu'un canton suisse n'a rien à voir avec un canton canadien, le suisse étant doté d'une administration, le canadien n'étant que le résultat d'un arpentage géographique.
1866
Proclamation du township de Marston situé sur la rive ouest du lac Mégantic.
1867
Proclamation du township de Hampden.
Proclamation du township de Woburn le long de la frontière avec les États-Unis.
1868
Proclamation du township de Gayhurst situé sur la rive gauche de la rivière Chaudière.
Proclamation du township de Spaulding sur la rive droite de la rivière Chaudière, le long de la frontière avec les États-Unis.
1869
Proclamation du township d'Adstock.
Proclamation du township de Chesham le long de la frontière avec les États-Unis.
Proclamation du township de Clinton.
Proclamation du township de Ditchfield situé sur la rive est du lac Mégantic.
1870
Proclamation du township d'Emberton le long de la frontière avec les États-Unis.
1871 (2 novembre)
Adoption du Code municipal de la province de Québec.
1871-1881
Les Canadiens français deviennent majoritaires.
1908
Proclamation du township de Maddington au-delà de la seigneurie de Gentilly (98).
1920
Proclamation du township de Louise le long de la frontière avec les États-Unis.
Proclamation du township de Risborough situé sur la rive droite de la rivière Chaudière, long de la frontière avec les États-Unis.
1931
La population des Cantons-de-l'Est est de 344 192 habitants dont 288 588 Canadiens français.
1946
La campagne est lancée pour que la désignation de la région soit Estrie au lieu de Cantons-de-l'Est .
1951
L'Académie canadienne-française recommande l'utilisation du terme Estrie pour désigner la région des Cantons-de-l'Est .
(2 mars) La ville de Sherbrooke devient le siège archiépiscopal de l'archidiocèse de Sherbrooke.
1954
(25 février) Fondation de l'Université de Sherbrooke.
1963
(27 mai) Inauguration de l'autoroute Sherbrooke-Montréal.
1981
Le gouvernement décide que Estrie soit nom de la région administrative 5 du Québec.
1985
Développement des premiers vignobles du Québec dans le canton de Dunham.
2006
La population est constituée de francophones à 94 %.

La région des Bois-Francs comprend les cantons de Arthabaska, Blantford, Bulstrode, Somerset, Stanfold et Warwick.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
Bornée au sud par les frontières des États-Unis, à l'est par les régions touristiques de la Montérégie, du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches.
Carte 8.

Carte 8 sur Google Maps

  • Bibliographie -


L'Estrie (Jean Mercier, Apostolat de la Presse, Sherbrooke, 1964).

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)