Carle (Gilles)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Cinéaste (graveur, photographe, imprimeur, réalisateur, producteur et scénariste) né en 1928 (31 juillet1928) à Maniwaki. Élevé à Norhfield (Gracefield).

Il aurait lui-même laissé croire qu'il était d'origine métisse et qu'il était né en 1929 (selon le généalogiste Dominique Ritchot, Carle serait un descendant de Martin Prévost marié à la Huronne, Marie Manitouabéouitch et d'Andrew McPherson marié à l'Algonquine Marie-Binisi-Okipikokive Ikwesens) et, au moment de son décès, sa fille a révélé qu'il était né en 1928 et non en 1929 comme les dictionnaires le disaient jusque-là.
Déménage à Rouyn-Noranda en 1935, puis à Montréal en 1945.
Études à l'École des beaux-arts de Montréal, à l'École des Arts Graphiques, à l'Université de Montréal-UdeM (littérature), à la McGill University (sciences sociales), à Paris, à Rome et à Bruges.
Cofondateur, avec, entre autres, Gaston Miron, des Éditions de l'Hexagone.
Cofondateur de la revue L'Écran.
L'un des fondateurs de la revue Liberté (1959)
Entre à l'Office national du film-ONF comme scénariste-réalisateur.
En 1966, à la suite d'un différend au sujet du film La Vie heureuse de Léopold Z, il quitte l'ONF et se joint à Onyx Film.
En 1991, il est diagnostiqué comme souffrant de la maladie de Parkinson.
Conjoint de Chloé Sainte-Marie.
Décès en 2009 (28 novembre 2009).

  • Filmographie - Liste partielle


Le Prix de la science (court-métrage scientifique, ONF, réalisateur, 1960)
Tout l'or du monde (court-métrage, ONF, réalisateur, 1960)
Manger (avec Louis Portugais, ONF, réalisateur, 1961)
Dimanche d'Amérique (documentaire, ONF, réalisateur, 1961)
Patinoire (documentaire, ONF, réalisateur, 1962)
Natation (ONF, réalisateur, 1963)
Percé on the rock (documentaire, ONF, réalisateur, 1964)
La Vie heureuse de Léopold Z (long-métrage, ONF, réalisateur, direction photo par 1965)
Le Viol d'une jeune fille douce (long-métrage, Onyx Film, réalisateur, 1968)
Red (Onyx Film, coscénarisateur avec Ennio Flaiano, avec Daniel Pilon, Geneviève Deloir et Gratien Gélinas, musique de Pierre F. Brault, réalisateur, 1970)
Les Mâles (long-métrage, réalisateur, 1971)
La Vraie nature de Bernadette (long-métrage, réalisateur, 1972)
Les Corps célestes / The Heavenly Bodies (réalisateur, 1973)
La Mort d'un bûcheron / The Death of a Lumberjack (long-métrage, avec Carole Lord, Willie Lamothe, Denise Filiatreault, réalisateur, 1973)
La Tête de Normande Saint-Onge / The Head of Normande St.Onge (long-métrage, réalisateur, 1975)
A Thousand Moons (réalisateur, 1975)
Les Chevaux ont-ils des ailes? (réalisateur, 1975)
L'Ange et la femme (réalisateur, 1977)
L'Âge de la machine (réalisateur, 1977)
Fantastica (comédie musicale, réalisateur, production du Verseau, 1980)
Les Plouffe (long-métrage, d'après un roman de Roger Lemelin, réalisateur, 1981)
Maria Chapdelaine (long-métrage, d'après le roman de Louis Hémon, réalisateur, 1983)
Le Crime d'Ovide Plouffe (réalisateur, 1984)
Cinéma, cinéma (documentaire, réalisateur, 1985)
Ô Picasso (réalisateur, 1985)
La Guêpe (actrice Chloé Sainte-Marie, réalisateur, 1986)
Vive Québec! (réalisateur, 1988)
La Corriveau (réalisateur, 1989)
ONF 50 ans (réalisateur, 1989)
La Postière (réalisateur, 1992)
Pudding chômeur /Bread Pudding (avec l'actrice Chloé Sainte-Marie, réalisateur, 1996)
Épopée en Amérique : Une histoire populaire du Québec (13 émissions d'une heure, présentées par l'historien Jacques Lacoursière, réalisateur, 1996-1997)
Moi je m'fais mon cinéma, Gilles Carle vu par Gilles Carle (autobiofilmographie, réalisateur, 1998)
Coffret Gilles Carles (coffret DVD contenant La Vie heureuse de Léopold, La Vraie nature de Bernadette, Les Corps célestes, La Mort d'un bûcheron, La Tête de Normande Saint-Onge ; 2009).

  • Publications - Liste partielle


Gilles Carles (scénarios, 2 volumes, Éditions du Boréal, 2005).

  • Distinctions -


Grand prix du Cinéma canadien pour La Vie heureuse de Léopold Z (1965).
Son film La vraie nature de Bernadette est en sélection officielle au Festival de Cannes (1972).
Son film La mort du bûcheron est en sélection officielle au Festival de Cannes (1973).
Membre de l'Académie des Grands Montréalais (1978).
Son film Fantastica est en sélection officielle au Festival de Cannes (1980).
Prix L.-E.-Ouimet-Molson de l'Association québécoise des critiques de cinéma-AQCC (1981).
Palme d'or du meilleur court-métrage au festival du film de Cannes pour ONF 50 ans (1989).
Prix du Québec Albert-Tessier (1990).
Chevalier de l'Ordre des arts et des lettres de France (1992).
Chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur de France (1995).
Prix du Gouverneur général du Canada-GGC pour les arts du spectacle (1997).
Officier de l'Ordre du Canada-OOC (1998).
Prix Jutra hommage pour l'ensemble de sa carrière (2001).
Chevalier de l'Ordre de la Pléiade (2004).
Grand officier de l'Ordre national du Québec-GOONQ (2007).
Ses films ont remporté 25 prix Génie au Canadian Films Awards.
En 2004, le Musée de la civilisation de Québec lui rend hommage dans le cadre d'une exposition intitulée Gilles Carle - un cinéaste de premier plan.

En 2017, à l'occasion du 150e anniversaire de la fondation du Canada, le Toronto International Film Festival a établi une liste des 150 productions canadiennes essentielles.

Les productions québécoises choisies sont :

Denys Arcand : Le Déclin de l'Empire américain
Denys Arcand : Jésus de Montréal
Jean Beaudin : J.-A. Martin photographe
Michel Brault : Les Ordres
Gilles Carle : La vraie nature de Bernadette
Mireille Dansereau : La vie rêvée
Xavier Dolan : Mommy
Claude Jutra : Mon oncle Antoine
Micheline Lanctôt : Sonatines
Jean-Claude Lord : Léolo
Francis Mankiewicz : Les Bons Débarrats
'André Melançon : La Guerre des Tuques
Léa Pool :La femme de l'hôtel
Jean-Marc Vallée : C.R.A.Z.Y.

  • Crédits :


Dictionnaire du cinéma québécois (Michel Coulombe et Marcel Jean, Boréal, 1988)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)