Cauchon (Martin) et Groupe Capitales Médias

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) né en 1962 à La Malbaie.

Député du Parti libéral du Canada-PLC de Outremont à la Chambre des communes-Cdesc (1993-2004).
Secrétaire d'État responsable du bureau fédéral de Développement régional Québec (1996-1999), ministre du Revenu national (1999-2002), puis ministre de la Justice et Procureur général du Canada (2002-2003) dans le cabinet de Jean Chrétien.
Candidat du Parti libéral du Canada-PLC d'Outremont défait par Thomas Mulcair aux élections générales du 2 mai 2011.
Candidat au poste de chef du Parti libéral du Canada-PLC (14 avril 2013), il est défait par Justin Trudeau.
En mars 2015, la presse rapporte que la compagnie Groupe Capitales Médias-GCM, une compagnie, dont Martin Cauchon est actionnaire et dont Claude Gagnon est président a acquis de la compagnie Gesca les journaux Le Soleil de Québec, Le Nouvelliste de Trois-Rivières, Le Progrès Weekend de Saguenay, La Tribune de Sherbrooke, la Voix de l'Est de Granby et Le Droit d'Ottawa-Gatineau.
Le 15 août 2019, endetté de 25,9 millions $, Groupe Capitales Médias, devenu insolvable, annonce qu'il s'est placé sous la protection de la Loi sur les faillites. Pour éviter la fermeture de six journaux, Investissements Québec, une corporation du Gouvernement du Québec accorde un prêt d'urgence de 5 millions $ à Groupe Capitales Médias. Selon monsieur Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie du Québec, le groupe étant rendu insolvable, le gouvernement ne voulait pas laisser disparaître six journaux régionaux. Martin Cauchon accepte de démissionner comme président de Groupe Capitales Médias et est remplacé par Stéphane Lavallée, ancien cadre du journal Les Affaires qui devient président exécutif de Groupe Capitales Médias ; la créance du Gouvernement du Québec et de ses agences atteint 13 millions $. Monsieur Régis Labeaume, maire de Québec déclare : «Il faut que Le Soleil. survive. Il faut qu'il soit publié demain, la semaine prochaine, le mois prochain, l'année prochaine, pis dans la prochaine décennie... Ça ne se peut pas que Le Soleil n'existe plus à partir de demain ; dans ma tête c'est impossible.» The Gazette rapporte que Québecor examine la possibilité d'acquérir les journaux de Groupe Capitales Médias.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)