Châteauguay (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Superficie - 35,37 km2.
  • Gentilé - Châteauguois, oise.


  • Éphémérides -


1636
Construction d'une chapelle par les jésuites de Kahnawake à Châteauguay-Bassin.
1673
Construction, sur l'île Saint-Bernard, d'un château que Charles LeMoyne nomme château de Guay.
(29 septembre) Concession d'une seigneurie (2 lieues de front sur le lac Saint-Louis commençant à 10 arpents en bas de la rivière du Loup, x 3 lieues de profondeur, comprenant les îles de la Paix, Saint-Bernard et Saint-Nicolas) par le gouverneur Frontenac à Charles LeMoyne de Longueuil qui la nomme Rivière-du-Loup ; le territoire de la seigneurie est traversé par la rivière Châteauguay et la rivière Saint-Régis. La seigneurie prend le nom de Châteauguay (65).
1685
(Début de février) Au décès de Charles LeMoyne, la seigneurie passe à Catherine Thierry dit Primot, son épouse, et à ses 12 enfants.
1686
Construction du moulin seigneurial sur l'île Saint-Bernard par Catherine Primot.
1690
(4 août) Au décès de Catherine Thierry dit Primot, la seigneurie de Châteauguay (65) passe aux 12 enfants de Charles LeMoyne de Longueuil.
1704
La seigneurie compte 69 habitants.
1706
(6 août) Vente de la seigneurie de Châteauguay (65) par les héritiers de Charles LeMoyne de Longueuil à Zacharie Robutel de LaNoue.
1722
(3 mars) Fondation de la mission catholique de Châteauguay.
1723
Construction d'un moulin à scie sur la rivière Châteauguay par Zacharie Robutel de LaNoue.
1733
(28 mars) Au décès de Zacharie Robutel de LaNoue, la seigneuriede Châteauguay (65) passe à son épouse, Catherine LeMoyne, et à ses enfants, Joachim Robutel, Marie-Anne Robutel et Thomas Robutel.
1735
Ouverture des registres de la paroisse de Châteauguay et construction d'une première église.
1743
La paroisse de Châteauguay devient la paroisse de Saint-Joachim-de-Châteauguay. Bénédiction de la cloche de l'église paroissiale de Saint-Joachim.
1746
Au décès de Catherine LeMoyne, la seigneurie de Châteauguay (65) passe à ses enfants, Marie-Anne, Thomas et Joachim Robutel de LaNoue.
1754
Au décès de Thomas Robutel de LaNoue, sa part de la seigneurie de Châteauguay (65) passe à son frère Joachim et à sa soeur Marie-Anne.
1764
(25 août) Cession de sa part de la seigneurie de Châteauguay (65) à sa soeur, Marie-Anne, par Joachim Robutel de LaNoue qui rentre en France.
1765
(8 juin) Vente de la seigneurie de Châteauguay (65) par Marie-Anne Robutel de LaNoue à Marguerite Dufrost de la Jemmeraye, veuve de François-Madeleine d'Youville, au nom et comme directrice et administratrice des Pauvres de l'Hôpital général de Montréal (soeurs grises de Montréal-s.g.m.*).
1767
Construction d'un moulin seigneurial sur l'emplacement de celui de 1723.
1774
Construction, sur l'île Saint-Bernard (aussi appelée l'île des Nonnes), du manoir seigneurial d'Youville ; Youville, le nom du manoir, rappelle le souvenir de la fondatrice des soeurs grises de Montréal-s.g.m.* devenues propriétaires de la seigneurie de Châteauguay (65) en 1765.
1775
Inauguration de la première église Saint-Joachim.
1789
Nomination du premier curé résidant de la paroisse Saint-Joachim.
1790
Inauguration de l'actuelle église Saint-Joachim.
1791
La seigneurie de Châteauguay (65) appartient à l'Hôpital général de Montréal.
1813
Établissement d'un avant-poste de l'armée britannique.
1837 Tenue des assises du mouvement patriote.
1840
Érection des tours de l'église Saint-Joachim.
1844
Arrivée des soeurs de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.* qui prennent charge du couvent récemment construit.
1845
(27 mars) Érection canonique de la paroisse Saint-Joachim ; son territoire couvre une partie de la seigneurie de Châteauguay (65).
1854
(18 décembre) Abolition du régime seigneurial.
1855
(1 juillet) Constitution de la municipalité de la paroisse de Saint-Joachim-de-Châteauguay.
1860
(1 décembre) La seigneurie de Châteauguay (65) appartient aux soeurs de la charité de l'Hôpital général de Montréal (soeurs grises de Montréal-s.g.m.*).
1871
Restauration et agrandissement du couvent des soeurs de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.*.
1886
Débâcle de la rivière Châteauguay causant des dommages considérables et entraînant entre autre la démolition du couvent des Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.*.
1910
Reconstruction du couvent des Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.*.
1912
(21 décembre) Constitution de la municipalité de la ville de Châteauguay par détachement de celle de la paroisse de Saint-Joachim-de-Châteauguay.
1923
La population de la paroisse est de 1 783 âmes.
1939
Érection canonique de la paroisse du Christ-Roi.
1943
(21 mai) Fondation de la Caisse populaire de Châteauguay.
1948
(1 juin) Constitution de la municipalité de Châteauguay Heights par détachement de celle de la paroisse de Saint-Joachim-de-Châteauguay.
1952
Érection canonique de la paroisse Notre-Dame-de-l'Assomption.
1953
(23 mai) Fondation de la Caisse populaire du Christ-Roi.
1955
(2 avril) Fondation de la Caisse populaire de Notre-Dame-de-l'Assomption.
1958
Érection canonique de la paroisse Saint-Jean-Baptiste-Marie-Vianney.
1960
(4 février) Constitution de la municipalité de Châteauguay-Centre par détachement de celle de la paroisse de Saint-Joachim-de-Châteauguay.
1962
Érection canonique de la paroisse Our Lady of Perpetual Help.
1964
(10 octobre) Fondation de la Caisse populaire de Châteauguay-Centre.
1968
Regroupement des municipalités de Châteauguay Heights et de Châteauguay sous le nom de cette dernière.
1975
(3 novembre) Regroupement des municipalité de Châteauguay-Centre et de Châteauguay sous le nom de cette dernière.
1980
(4 octobre) Fusion des caisses populaires de Notre-Dame-de-l'Assomption de de Châteauguay sous le nom de cette dernière.
1988
Fondation du Collège Héritage de Châteauguay (cette institution était privée primaire et secondaire, pour filles et garçons en 2010).
(23 janvier) Fusion des caisses populaires de Châteauguay-Centre et de Châteauguay sous le nom de cette dernière.
1990
La population de Châteauguay est de 37 865 habitants.
1995
Incendie de l'édifice de la mairie situé dans l'ancien couvent des Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.*.
1996
(20 janvier) Un dégel précoce engendre la crue des eaux de la rivière Châteauguay et l'inondation d'une partie de la ville ; 1 200 personnes sont temporairement chassées de leur foyer.
2000
La population de Châteauguay est de 42 291 habitants.
2002
(19 mars) Incendie de l'église paroissiale du Christ-Roi.
2010
La population de Châteauguay est de 44 739 habitants.
(15 octobre) Les soeurs grises de Montréal-s.g.m.* vendent l'île Saint-Bernard au corporations Canard Illimité et Héritage Saint-Bernard au prix de 1,4 M $ grâce à des subventions de 675 000 $ du Gouvernement du Québec et de 675 000 $ du Gouvernement du Canada qui permettent aux deux corporations d'en devenir propriétaires et gestionnaires ; en cas de difficultés financières, la propriété de l'île reviendra au Gouvernement du Québec, mais Canards Illimités bénéficiera d'une servitude à perpétuité de conservation sur le site.
2013 (13 décembre) La Presse révèle qu'en septembre 2013 la maire de châteauguay, Nathalie Simon s'est vu offrir une somme d'argent indéterminée pour qu'elle nomme l'un d'eux à un poste influent dans l'administration municipale afin qu'il puisse faciliter des modifications au zonage en faveur de certains projets de développement. Jacques Roy, 71 ans, est arrêté par la Sûreté du Québec-SQ le 12 décembre 2013, en même temps que Michel Bergevin, René Lafrance et Éric Lafrance tous accusés d'avoir offert des pots-de-vin à la Maire de Châteauguay. Jacques Roy, ex directeur du développement économique de Châteauguay avant la venue de madame Simon, avait été membre du personnel politique de Denis Coderre avant 2004 ; il avait été cité au cours de l'enquête de la Commission Gomery en 2004 pour avoir été un bénévole libéral rémunéré par des firmes de communications qui profitaient de juteux contrats gouvernementaux. René Lafrance, un agent immobilier, a été conseiller municipal de Châteauguay pendant plusieurs termes. Michel Bergevin pourrait être président de la compagnie Excavations Bergevin et Laberge Inc. de Châteauguay et il est mentionné comme directeur de la Société d'investissement B. L. Inc.de Châteauguay.

Châteauguois cités dans La Mémoire du Québec -

Ignace-Gabriel Chèvrefils, Lucille Desparois, Narcisse Ducharme, Joseph Duquette, Jean-Marc Fournier, Arthur Laberge, Joseph-Maurice Laberge, Pierre Lortie, Aram Pothier, Tancrède Sauvageau.

  • Centres d'intérêt -


Église Saint-Joachim (1790) ; 1, boulevard Youville ; tours érigées en 1840 ; objet de transformations en 1961 qui l'ont privée du bagage de souvenirs qu'elle contenait ; cependant, la décoration de la voûte du choeur, exécutée en 1913-1914 par Toussaint-Xénophon Renaud, a été retrouvée en 1985 sous un recouvrement de contreplaqué et exposée à la vue du public ; orgue Casavant (1926) ; le tombeau de l'autel, la corniche et le tableau représentant Saint Joachim sont attribués à Philippe Liébert, le tabernacle et sa coupole sont attribués à Amable Gauthier ; La Grande Sainte Famille, tableau attribué à Joseph Légaré (copie d'une oeuvre de Raphaël, 1824) ; classée monument historique en 1957 par le gouvernement du Québec. Classée site historique national du Canada.
Hôtel de ville (1886) ; logé dans l'ancien couvent des Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame-c.n.d.*.
Maison Lepailleur (1792) ; l'une des plus anciennes demeures en Montérégie ; d'abord entrepôt de fourrures, magasin général, puis résidence familiale du notaire Alfred-Narcisse Lepailleur et de son père François-Georges Lepailleur. ; lieu d'exposition historique et artistique où loge la Société du Musée du Grand Châteauguay.
Manoir seigneurial d'Youville (1774) ; construit sur l'emplacement du château de Guay, un magasin fortifié construit par Charles LeMoyne en 1673 sur l'île Saint-Bernard à l'embouchure de la rivière du Loup devenue la rivière Châteauguay.
Moulin seigneurial ; sur l'île Saint-Bernard (1686) ; transformé en oratoire par les Soeurs grises en 1865.
Refuge faunique Marguerite-d'Youville ; propriété des Soeurs grises de Montréal-s.g.m.* ; sur l'île Saint-Bernard, en face de Châteauguay ; superficie : 2,2 km2 dont 60 % en zone inondable ; la faune aviaire comprend 184 espèces répertoriées ; la faune comprend le cerf de Virginie, le renard roux etc. ; la flore comprend, en particulier, le chêne bicolore et l'aubépine ergot-de-coq ; sentiers pédestres (8 km) ;

  • Services -


Centre hospitalier Anna-Laberge (250 lits).

  • Toponymie -


Châteauguay rappelle la commune de Châteauguay-Bourg, dans le département du Puy-de-Dôme (France) où la famille du seigneur Charles LeMoyne de Longueuil et de Châteauguay possédait une terre.
Saint-Joachim rappelle le souvenir de Joachim Robutel de LaNoüe, fils de Zacharie, seigneur de Châteauguay à l'époque de la fondation de la paroisse.

  • Repères géographiques -


Sur le versant droit du bassin du Saint-Laurent.
À l'est-nord-est de Salaberry-de-Valleyfield, sur la rivière Châteauguay.
Diocèse de Valleyfield.
Division administrative seigneuriale de Montréal-DASM.
Municipalité régionale de comté de Roussillon.
Communauté métropolitaine de Montréal.
Région touristique de la Montérégie.

  • Accès : Route 132 x Route 138.

Carte 9.

Carte 9 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)