Chapleau (Joseph-Adolphe)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Homme de loi (avocat) né en 1840 (9 novembre) à Sainte-Thérèse. Études à l'école du village de Sainte-Thérèse, au Collège Masson de Terrebonne et au Séminaire de Saint-Hyacinthe. Cléricature avec Gédéon Ouimet, Louis-Siméon Morin et Louis-François-Wilfrid Marchand. Député du Parti conservateur du Québec-PCQ de Terrebonne à l'Assemblée législative du Québec-ALQ (1867-1882). Commissaire de l'Agriculture, des Travaux publics et des Chemins de fer et solliciteur général (1873-1875) dans le cabinet de Gédéon Ouimet. Secrétaire et registraire de la province de Québec (1876-1878) dans le cabinet de Charles-Eugène Boucher de Boucherville. Chef de l'Opposition officielle à l'Assemblée législative (1878-1879). Chef du Parti conservateur de la province de Québec-PCQ (1879-1882). Premier ministre du Québec (31 octobre 1879-31 juillet 1882). Député du Parti conservateur du Canada-PCC à la Chambre des communes-CdesC (1882-1892). Secrétaire d'État dans les cabinets de John A. Macdonald et de John Joseph Caldwell Abbott (1882-1892). Ministre des Douanes (1892) dans le cabinet de John Joseph Caldwell Abbott. Lieutenant-gouverneur de la province de Québec (1892-1898). Membre des conseils d'administration des compagnies Laurentides Railway et Pontiac and Pacific Railway. Copropriétaire du journal Le colonisateur. Défenseur du métis Ambroise Lépine à Winnipeg (1874). Bailleur de fonds du journal La Presse dont il est directeur politique. Dernier président de l'Institut canadien-français de Montréal. Décès en 1898 (13 juin) subitement à l'Hôtel Windsor de Montréal.


  • Distinctions -


Le nom de la rue Chapleau de Montréal honore sa mémoire comme celui du canton de Chapleau proclamé en 1906 et situé entre Saint-Zénon et Grand-Mére dans la région de la Mauricie.


Outils personels
Publicité
(Annonces   .)