Choquette (Philippe-Auguste)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) né en 1854 (6 janvier 1854) dans la seigneurie de Beloeil (128).

Études au Séminaire de Saint-Hyacinthe et à l'Université Laval à Québec-ULQ (doctorat en droit, 1900).
Député du Parti libéral du Canada-PLC de Montmagny à la Chambre des communes-Cdesc (1887-1898).
Fondateur du journal La Sentinelle devenu Courrier de Montmagny et cofondateur du journal Le Soir à Montréal (1896).
Juge à la Cour supérieure du Québec, district d'Arthabaska (1898-1904).
Sénateur du Parti libéral de la division de Granville (1904-1909).
Juge à la Cour des sessions de la paix-CSP (1915-1929).
Directeur politique du journal Le Soleil.
Cofondateur de l'Hôpital de l'Enfant-Jésus de Québec.
Père de Fernand Choquette. Beau-père de Charles Gendron. Frère d'Ernest Choquette. Grand-père d'Auguste Choquette, de Marc Choquette, de Marguerite Choquette et de Pierre Choquette.
Décès en 1948 (20 décembre 1948) à Québec.

  • Titres honorifiques -


Le nom du canton de Choquette proclamé en 1965 et situé dans la région de la Mauricie honore sa mémoire.

  • Crédits :


Les cours de justice et la magistrature du Québec, Volume 2 (Ignace Deslauriers, juge retraité de la Cour supérieure du Québec, Direction des communications du ministère de la justice du Québec, Bibliothèque nationale du Québec, (1992)


Outils personels

Publicité

(Annonces   .)