Chrétien (Jean)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) né en 1934 (11 janvier) à Shawinigan.

Études au Collège classique de Trois-Rivières, puis à l'Université Laval à Québec-ULQ.
Ouvre son cabinet d'avocat à Shawinigan-Nord en 1958.
Député du Parti libéral de Saint-Maurice-Laflèche (1963-1968), de Saint-Maurice (1968-1984 et 1993-2003) et de Beauséjour, Nouveau-Brunswick, (1990-1993) à la Chambre des communes-Cdesc.
Ministre du Revenu national (1968), ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien (1968-1974), président du Conseil du trésor (1974-1976), ministre de l'Industrie et du Commerce (1976-1977), ministre des Finances (1977-1980), ministre de la Justice (1980-1982), ministre de l'Énergie, des Mines et des Ressources (1982-1984), vice-premier ministre et secrétaire d'État aux Affaires extérieures (1984) dans le cabinet de Pierre Elliott Trudeau.
Candidat défait par John Napier Turner à la direction du Parti libéral du Canada le 16 juin 1984.
Chef du Parti libéral du Canada (23 juin 1990 - 14 novembre 2003).
Premier ministre du Canada (4 novembre 1993- 11 décembre 2003).
Sous son gouvernement le déficit budgétaire canadien passe de 40,5 G $ en 1993 à 5 surplus budgétaires consécutifs à partir de 1998, et la dette du Canada est réduite de 52 G $.
En 1995, le Parti québécois-PQ est venu à un cheveu de gagner un référendum visant la souveraineté du Québec ; la Loi sur la clarté référendaire (défendue par Stéphane Dion) établit les conditions acceptables à Ottawa pour la sécession d'une province ; le Canada est signataire des accords de Kyoto sur la diminution des gaz à effets de serre ; le Canada appuie la constitution d'un tribunal pénal international auquel les États-Unis s'opposent.
En 1997, le Canada signe le traité sur les mines anti-personnel ; en 1999, il nomme Beverly McLachlin comme juge en chef de la Cour suprême, la première femme à occuper cette fonction.
Le 17 mars 2003, le Canada refuse de participer à l'invasion de l'Irak à côté des États-Unis et de la Grande Bretagne.
Frère de Michel Chrétien. Oncle de Raymond Chrétien.

  • Distinctions -


Compagnon de l'Ordre du Canada-COC (2007).
Médaille de l'Ordre du mérite décerné par la reine Elizabeth II d'Angleterre (2009) qui l'a personnellement choisi, le premier Québécois à recevoir cet honneur.
Doctorat honoris causa de la Concordia University de Montréal (2010).
Doctorat honoris causa de l'Université Laval à Québec (2016)

Bibliographies -

Dans la fosse aux lions (autobiographie, 1985),
The Iron Man, the Defiant Reign of Jean Chrétien (Lawrence Martin, biographie, 2003),
Chrétien, un Canadien pure laine (Michel Vastel, 2003),
My Years as Prime Minister Passion politique (autobiographie écrite en anglais par Ron Graham et édité par Random House et adapté en français par Daniel Poliquin et édité par Boréal, 2007).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)