Cisterciens de la stricte observance o.c.s.o. (communauté religieuse de prêtres)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Communément appelés Trappistes au Canada.


  • Éphémérides -


Voir aussi Oka (municipalité).

1098
Robert de Molesme fonde l'Ordre des cisterciens à l'abbaye de Cîteaux ou l'Ordre de Cîteaux (ville du département de Côte-d'Or près de Beaune, France), un ordre monastique chrétien qui suit la règle de saint Benoît ; Cîteaux vient du latin médiéval cistercium ou de l'ancien français cistel signifiant «roseau».
1140
Fondation de l'abbaye bénédictine de Notre-Dame-de-la-Trappe à Soligny-la-Trappe, près de Mortagne-au-Perche (France) ; les moines commencent alors à être désigné sous le nom trappiste.
1147
L'abbaye de Notre-Dame-de-la-Trappe est rattachée à Cîteaux.
Début du XVIIe siècle
Les cisterciens ouvrent des monastères à La Ferté, Pontigny, Clairvaux et Morimond (France).
1664
La réforme effectuée par l'abbé de Rancé donne naissance à l'Ordre des cisterciens de la stricte observance -o.c.s.o. ainsi nommé parce que ses moines devaient se soumettre à une règle extrêmement austère, limitant les activités à la prière, à la liturgie et au travail manuel.
1820 Fondation du premier monastère (Petit-Clairvaux) trappiste en Amérique du Nord par le cistercien Jacques Merle (1768-1853).
1836 L'Ordre se scinde en congrégations belges et françaises.
1862 Les moines s'établissent à Sainte-Justine-de-Langevin (Nouvelle-Écosse), Canada.
1872 Les moines ferment leur monastère de Sainte-Justine-de-Langevin.
1880 Les moines de Bellefontaine (Anjou, France) sont expulsés manu militari de leur monastère par décrèt gouvernemental ; ayant réintégré leur abbaye, ils appréhendent une nouvelle expulsion.
1881 (11 avril) Grâce à un prêt de 10 000 $ du Gouvernement du Québec, les moines de Bellefontaine, près de Nantes (France) dirigés par leur abbé, Dom Jean-Marie Chouteau, viennent fonder le monastère Notre-Dame-du-Lac-des-Deux-Montagnes sur une terre de 1 000 arpents à Oka ; le premier monastère est construit en bois sur la colline.
1891 Le monastère Notre-Dame-du-Lac est érigé en abbaye.
1892
Les congrégation belges et françaises sont réunifiées. Cession par le gouvernement du Québec d'un terrain de 2 025 hectares situé entre les rivières Mistassini et Mistassibi.
(16 août) Le monastère de Notre-Dame-du-Lac est élevé au rang d'abbaye.
(10 novembre) Arrivée des premiers Trappistes venus d'Oka pour construire un prieuré au confluent des rivières Mistassini et Mistassibi.
1893
Début de production du fromage d'Oka.
Fondation de l'École d'agriculture d'Oka par Dom Antoine Oger, abbé de la Trappe d'Oka, et Louis Beaubien, commissaire de l'Agriculture du Québec.
Incendie de la première abbaye d'Oka construite en bois en 1881.
1902
(23 juillet) Incendie de la deuxième abbaye d'Oka construite en pierres.
1908
Affiliation de l'École d'Agriculture d'Oka à l'Université Laval qui lui donne le statut d'Institut agricole d'Oka.
1909
(9 février) Inauguration de l'Institut agricole d'Oka.
1911
Première promotion d'agronomes de l'Institut agricole d'Oka.
1916
(27 décembre) Incendie de la troisième abbaye d'Oka.
1928-1947
L'Institut agricole d'Oka abrite l'École de médecine vétérinaire.
1935
(14 septembre) Le prieuré de Mistassini devient l'abbaye communément appelé La Trappe de Mistassini.
1962
Fermeture de l'Institut d'agriculture d'Oka.
1989
(25 octobre) Les Trappistes quittent Mistassini pour s'installer à Saint-Eugène-d'Argentenay ; leur monastère est transformé en 54 logements pour personnes âgées.
2003
Les moines d'Oka annoncent que, n'étant plus en nombre suffisant, leur couvent est devenu trop grand pour leurs besoins et qu'ils ont l'intention de le vendre.
2007
(Mai) La communauté des Cisterciens de la stricte observance vend au prix de 7,2 M $ tout son territoire (270 hectares) et les bâtiments qui s'y trouvent à la Corporation de l'Abbaye d'Oka, une organisation sans but lucratif qui bénéficie d'une contribution de 3 M $ du Gouvernement du Québec, d'un prêt bancaire de 2,7 M $ garanti par la municipalité de Oka et d'un prêt sans intérêt pour 5 ans consenti par les trappistes ; ces derniers peuvent dès lors commencer la construction d'un nouveau monastère plus petit sur un domaine de 800 acres appelé Val-Notre-Dame dans la municipalité de Saint-Jean-de-Matha dans la région de Lanaudière ; le monastère dont l'architecture suit les règles de l'architecture cistercienne est l'oeuvre de l'architecte Pierre Thibault de Québec.
2008
La communauté compte 4 500 moines et moniales répartis dans 172 monastères à travers le monde.
(Novembre) Les restes de près de 200 moines sont exhumés de leur cimetière et enterrés dans un emplacement situé à proximité du nouveau monastère de Saint-Jean-de-Matha.
2009
(Février) Les 26 moines de la communauté des Cisterciens de la stricte observance déménagent de Oka dans leur nouveau monastère de Saint-Jean-de-Matha construit selon des plans de l'architecte Pierre Thibault.

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)