Cloridorme (municipalité de canton)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

  • Cloridorme (municipalité de canton). (G)
  • Superficie -

2010 : 162,10 km2.
2015 : 159,73 km2

Comprend les hameaux Pointe-à-la-Frégate, La Petite-Anse, Cloridorme Est et Saint-Yvon répartis sur 16 km le long de la côte.

  • Gentilé - Cloridormien, ienne.


  • Éphémérides -


1707 Concession d'un territoire à Charles Morin par le gouverneur Vaudreuil et l'intendant Talon.
1838 Arrivée des premiers colons, dont Cloridan Côté, venus de la paroisse Saint-Thomas-de-Montmagny (Sainte-Cécile).
1853 Fondation d'une mission catholique sous le nom de Sainte-Cécile-de-Cloridorme.
1871 (28 mars) Proclamation du canton de Cloridorme.
1872 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Chlorydormes.
1873 Ouverture des registres de la paroisse Sainte-Cécile-de-Cloridorme par des missionnaires résidants.
1885 (1 janvier) Constitution de la municipalité du canton de Cloridorme.
1900 (5 décembre) Érection canonique de la paroisse Sainte-Cécile et nomination du premier curé résidant.
1921 Chlorydormes est transformé en Cloridorme
1923 La population de la paroisse est de 1 009 âmes.
1924 (19 octobre) Fondation de la Caisse populaire de Sainte-Cécile-de-Cloridorme.
1942 (11 mai) Le sous-marin allemand U-553 torpille le navire marchand britannique SS Nicoya à environ 11 km de Cloridorme ; c'est le premier bateau coulé dans ce qui est passé à l'histoire comme la bataille du Saint-Laurent.
1990 La population de Cloridorme est de 1 318 habitants.
2000 La population de Cloridorme est de 1 050 habitants.
2005 (Septembre) Alors qu'elle effectue une mission de recherche à bord du Frederick G. Creed, un navire de Pêches et Océan Canada, une équipe de l'Institut Maurice-Lamontagne découvre par sondage ce qu'elle croit être l'épave du SS Nicoya coulé en 1942 par un sous-marin allemand et reposant à une profondeur de 270 m.
2010 La population de Cloridorme est de 717 habitants.
2011 (25 novembre) Mise en exploitation du parc de 39 éoliennes (capacité de 58,6 MW) dans les territoires des municipalités de Cloridorme et de Petite-Vallée.
2015 La population de Cloridorme est de 709 habitants.

  • Attraits :


Pêche sur le quai (éperlan et maquereau).
Deux haltes routières aux extrémités est et ouest du canton.

  • Toponymie -


Cloridorme pourrait rappeler le souvenir de Cloridan Côté, l'un des premiers colons de l'endroit originaire de Saint-Thomas-de-Montmagny ; l'usage aurait transformé Cloridan en Cloridorme ; il pourrait aussi rappeler le souvenir de Clârie d'Ormes, une Amérindienne qui aurait habité l'endroit.

Selon le professeur Jean-Claude Bernatchez de l'Université du Québec à Trois-Rivières-UQTR, Cloridorme serait le nom donné par une communauté de Français venus vivre à cet endroit au XIXe siècle ; il s'agirait de pêcheurs installés au bas de la côte de l'église à l'abri des vents en face d'une petite baie que domine l'ancien entrepôt réfrigéré des Pêcheurs Unis. Lorsque les habitants portaient leur regard de la plage vers le large, ils avaient l'impression de voir une forme d'enclos où les aux calmes semblaient dormir dans une étroite petite baie (+ ou - 100 m) bornée de chaque côté de part et d'autre par des rochers escarpés ; c'ètait pour eux un enclos où les eaux dorment d'où, possiblement, le nom de Cloridorme.

  • Repères géographiques -


Sur la côte sud du golfe du Saint-Laurent.
Au nord-ouest de Gaspé.
Diocèse de Gaspé.
Municipalité régionale de comté de La Côte-de-Gaspé.
Région touristique de la Gaspésie.

  • Accès : Route 132.

Carte 2.

Carte 2 sur Google Maps

Sources :

Dictionnaire historique et géographique des paroisses, missions et Municipalités de la province de Québec (Hormisdas Magnan, L'imprimrie d'Arthabaska, 1925)
Noms et lieux du Québec (Les publications du Québec, 1994)


Outils personels
Publicité
(Annonces   .)