Davignon, D'Avignon (François-Joseph ou Joseph-François)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Époux d'Elizabeth Fitzgerald
Patriote des comtés de Rouville et de Chambly.
Appréhendé le 17 novembre 1837, en même temps que le notaire Pierre-Paul Demaray ou Desmarais pour implication, le 10 novembre précédent, lors d'une escarmouche avec un détachement de l'armée britannique, à Saint-Athanase ; leur libération, le 17 novembre, par un groupe de patriotes dirigés par Bonaventure Viger, constitue la première confrontation de l'Émeute de 1837.
Se réfugie aux États-Unis après sa libération.
Patriote interdit de séjour par proclamation du gouverneur Durham le 28 juin 1838, pour sa participation à l'Émeute de 1837. Réfugié à Rouses Point, États-Unis, il y soigne les blessés de la Bataille d'Odelltown du 9 novembre 1838.
S'installe comme médecin à Sable Forks, New York.
Pendant la Guerre de Sécession des États-Unis (1861-1865), il est chirurgien dans le 99th Regiment of New York des forces nordistes. Il tombe deux fois aux mains des Sudistes et il est détenu près de 4 mois en prison à Richmond Virginie.
Décès en 1867 à Sable Forks, États-Unis.

Voir Québec (province). Crises. Émeutes de 1837 et de 1838.

Titre honorifique -

Le nom de l'avenue François-Davignon de Montréal honore sa mémoire.

  • Bibliographie -


D'Avignon, médecin, patriote et nordiste (Jean Lamarre, VLB Éditeur, 2009)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)