Davis (Harry)

Un article de la Mémoire du Québec (2017).

  • Immigrant juif né en 1898 en Roumanie sous le nom de Chaskel Lazarovitch et émigré à Montréal en 1908, Harry Davis avait ouvert un tripot de pari mutuel et de gambling au 1244 rue Stanley à Montréal.

Il était alors considéré comme le roi du gambling de Montréal.
Harry Davis s'était associé avec Charles «Charlie» Feigenbaum, un immigré juif roumain. Ce dernier exploitait des machines à sous installées illégalement dans une douzaine de sites des Laurentides ; avec 300 de ces machines installées, Feigenbaum était réputé le Roi du Nord dans le milieu du pari illégal.
En 1930 Davis, Feigenbaum, avec Pincus Brecher, leur contact à New York, commencèrent à importer illégalement de l'héroïne et de la cocaïne européennes envoyées par bateau au port de Montréal ; une fois arrivée dans le port, la drogue était livrée en automobile à Louis «Lepke» Bulchalter, qui était le chef d'un clan de la pègre juive de New York au cours des années 1920 et 1930.
Le 9 avril 1933, Davis, Feigenbaum, Brecher et six autres gangsters ont été arrêtés et accusés d'importation illégale de drogues ; en échange d'une légère sentence de 6 mois de prison, Feigenbaum dénonça ses associés et devint un témoin de la Couronne à leur procès.
Davis a été trouvé coupable par un jury et condamné à 10 coups de fouet et 14 ans de prison.
Il sortit de prison après 12 ans d'incarcération.
Le 21 août 1934, à 17 h 15, lorsque Feigenbaum sortait de la résidence de son frère au 4510, avenue de l'Esplanade, avec sa fille de 18 ans, un tueur surgit d'une auto stationnée en face, traversa la rue, s'approcha du couple et tira 6 balles à la tête et au haut du corps de Feigenbaum, puis retourna à l'automobile qui partit en trombe devant plusieurs témoins qui n'ont pas pu identifier le tueur ; la police croit que l'assassin était un tueur à gages venu probablement de New York ou de Chicago à la demande de Harry Davis qui était derrière les barreaux à l'abri des soupçons.
Le 25 juillet 1946, Bercowitz rencontra Davis dans le bureau de ce dernier sur la rue Stanley et tira une balle au corps de Davis et une autre à la tête ; Louis Bercowitz s'était rendu à ce bureau pour demander des explication sur la rumeur qui courait à l'effet que Davis avait mis un contrat sur sa vie ; Berkowitz fut condamné à la prison à perpétuité pour homicide involontaire après avoir expliqué que Davis l'avait menacé en lui disant que ce qui était arrivé à Feigenbaum pouvait fort bien lui arriver aussi. Il se défendit en disant que lorsque Davis avait tenté de sortir une arme pour le tuer, il avait sorti son arme en premier et tiré en légitime défense.

Source -

Montreal Irish Mafia (D'Arcy and Miranda O'Connor, John Wiley & Sons Ltd, 2011)

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)