Derome (Wilfrid)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de sciences (médecin pathologiste) né en 1897 (19 avril).

Études à l'Université Laval à Montréal-ULM et à la Sorbonne de Paris.
Il fut à la fois toxicologue, balisticien, biologiste, graphologue, photographe judiciaire et médecin légiste.
Le 24 octobre 1914, il fonde le premier laboratoire de médecine légale et de police technique en Amérique-du-Nord,
Ses travaux dans le domaine de la balistique sont reconnus à travers le monde comme ceux d'un pionnier.
Il fut le premier à présenter la preuve qu'on peut mesurer le degré d'alcool dans le sang.
Professeur de médecine légale et de toxicologie à l'Université de Montréal.
Directeur de labortoire à l'Hôpital Notre-Dame de Montréal.
Son laboratoire sert de modèle à ceux mis sur pied par le Federal Bureau of Investigation-FBI dirigé alors par J. Edgar Hoover en 1929 : le Scientific Crime Detective's Laboratory de Calvin Goddard, et le Chicago Police Department.
Éditeur associé (avec Calvin Goddard qui assiste Elliott Ness dans sa lutte contre la mafia) de l'American Journal of Police Science.
L'édifice de la Sûreté du Québec-SQ, qui loge le Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale, rue Parthenais à Montréal, porte le nom d'Édifice Wilfrid-Derome en son honneur.
Décès en 1931 (24 novembre).

  • Bibliographie -


Wilfrid Derome, expert en homicides (biographie, Jacques Côté, Les Éditions du Boréal, 2003).
Revue des Diplômés de l'Université de Montréal , (no 427 : automne 2014, page 10).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)