Desbiens (Jean-Paul)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Religieux (frère mariste) et homme de lettres (philosophe) né en 1927 à Métabetchouan.

Pierre-Jérôme est son nom de religieux.
Études chez les Frères maristes de Lévis et à Saint-Hyacinthe, à l'Université Laval à Québec-ULQ et à l'Université de Fribourg (doctorat en philosophie).
Directeur des programmes collégiaux et directeur général de l'enseignement secondaire au ministère de l'Éducation du Québec (1964-1970).
Éditorialiste en chef du journal La Presse (1970-1972).
Directeur du Campus Notre-Dame-de-Foy (1972-1978).
Provincial des Frères maristes (1978-1991).
Son livre Les insolences du frère Untel (1960 ; réédité en 1988) vendu à 130 000 exemplaires, a nettement marqué l'évolution du Québec des années 1960 ; il y dénonçait le système d'éducation québécois et la dégradation de la langue française ; a utilisé le mot «joual» pour qualifier la langue parlée au Québec.
Décès en 2006.

  • Publications - Liste partielle


Les Insolences du frère Untel (essai, 1960, réédition 1988)
Sous le soleil de la pitié (essai, 1965, réédition 1973)
Entre Jean (échange de lettres entre lui et Jean O'Neil, 2001)
Je te cherche dès l'aube (essai, Éditions Stanké, 2002)

On n'est pas des boeufs pour chier en marchant.
Phrase citée par Yvon Dulude et Jean-Claude Trait dans Dictionnaire des injures québécoises (page 93, Stanké, 1989)

  • Distinctions -


Prix Liberté (1961)
Chevalier de l'Ordre national du Québec-CONQ (1988)
Officier de l'Ordre du Canada-OOC (2006)

  • Crédits :


Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)
Dictionnaire des intellectuels.les au Québec (Yvan Lamonde, Marie-Andrée Bergeron, Michel Lacroix et Jonathan Livernois, 2017)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)