Deschamps (Yvon)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de théâtre (monologuiste. auteur, interprète et comédien) né en 1935 à Saint-Henri (Montréal).

Études à l'École supérieure de Saint-Henri (Montréal).
Messager à la Société CBC/Radio-Canada.
Cofondateur (1963) avec Jean-louis Millette, Paul Buissonneau et Claude Léveillée d'une compagnie qui achète en 1964 une synagogue désaffectée pour y loger le Théâtre de Quat'sous fondé en 1956 par Paul Buissonneau.
Donne son premier spectacle solo en 1969 au Patriote de Sainte-Agathe ; en décembre 1993, il avait donné 500 représentations à la Place des Arts de Montréal, le premier à accomplir cet exploit.
Fait partie du spectacle 1x5 avec Jean-Pierre Ferland, Claude Léveillée, Robert Charlebois et Gilles Vigneault lors de la fête de la Saint-Jean en juin 1976.
Acquiert le Manoir Rouville-Campbell de Mont-Saint-Hilaire et le transforme en auberge-théâtre.
Le 16 décembre 2010, il annonce sa retraite définitive de sa vie professionnelle et publique.
Le 17 février 2011, un arrangement de ses monologues intitulé «Le Boss est mort» est interprété par Benoît Brière sous la direction de Dominic Champagne (scénographie par Michel Crête, costumes par François Saint-Aubin).

Auteur et interprète des monologues -

Les Unions qu'ossa donne
Le Bonheur
Le Petit Jésus
C'est tout seul qu'on est le plus nombreux

Spectacles -

U.S. qu'on s'en va (1992)
Comment ça, 2000 (2000)

  • Publications - Liste partielle


Monologues (Leméac, 1973)
L'Ouvre-boîte. Victor Lanoux (Leméac, 1976)
Six ans d'monologues (1974-1980 (Campo, 1981)
Le petit livre bleu (extraits de spectacles 1968-2011. 2011)

  • Discographie - Liste partielle


Yvon Deschamps, volume 1 : Les années 60-70 (album de chansons et de monologues, 2004)
Monologues et chansons (DVD, 2005)
Yvon Deschamps, volume 4 : Les années 1990-2000 (entrevue et monologues, 2006)


  • Filmographie -


Tiens-toi bien après les oreilles à papa (1971)
Le Ptit vient vite (1972)
Le soleil se lève en retard (1977)

  • Distinctions -


Prix hommage du Gala Les Oliviers (1999)
Chevalier de l'Ordre national du Québec-CONQ (2001)
Membre de l'Académie des Grands Montréalais (2010)
Prix du Gouverneur général du Canada pour les arts du spectacle (2011)
Prix Rideau Hommage pour la carrière d'un artiste qui s'est distingué au fil des ans par son rayonnement et sa présence assidue sur les scènes.
Membre de l'Ordre des arts et des lettres du Québec (2017)
Médaille d'honneur de l'assemblée nationale du Québec (2018)

  • Crédits :


Dictionnaire du cinéma québécois (Michel Coulombe et Marcel Jean, Boréal, 1988)
Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord (Réginald Hamel, John Hare et Paul Wyczynski, Fides, 1989)
Universel Yvon Deschamps (Claude Paquette, Éditions Contrefort-Récit, 1997).

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)