Donegani (John Anthony)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme d'affaires (marchand et tavernier) né en 1798.

Études au Collège de Montréal.
Exploite la taverne familiale dans le faubourg des Récollets à Montréal et s'engage dans l'immobilier avec son frère Joseph Donegani ; il a été propriétire de terres sur l'île de Montréal, dans la seigneurie de La Prairie-de-la-Madeleine et dans l'île Perrot.
En 1829, il achète la seigneurie de Foucault au prix de 2 700 livres (la seigneurie située près de la frontière des États-Unis comprenait 5 écoles, un mouln et un manoir seigneurial.
En 1830, il épouse Rosalie-Louise-Geneviève Plamondon, la fille de Louis Plamondon, un avocat de la ville de Québec.
Membre du Conseil de la Ville de Montréal (1833-1835 et 1840-1843).
Patriote.
Appréhendé le 4 novembre 1838 par Robert Ward, priopriétaire du Herald. Libéré sans procès le 12 décembre 1838.
En 1845, il vend un terrain aux jésuites qui y construisent le Collège Sainte-Marie ; la valeur du terrain était de 8 000 livres mais il le vendit pour 2 250 livres mais avec promesse de dire une messe quotidienne pour le repos de son âme jusqu'au décès du dernier de ses enfants.
En 1849, Donegani vend la seigneurie de Foucault à Joseph-Fréféric Allard de Chambly.
En février 1850 il déclare faillite.
En 1853, la Banque du peuple saisit ses immeubles en vertu d'un jugement de 30 000 livres.

  • Crédits -


Dictionnaire biographique du Canada.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)