Dorion (Antoine-Aimé)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Homme de loi (avocat) né en 1818 (17 janvier) dans la seigneurie de Sainte-Anne-de-la-Pérade (33)*. Études au Séminaire de Nicolet et cléricature auprès de Côme-Séraphin Cherrier. Bâtonnier du Barreau de Montréal (1852, 1861-1862, 1873-1875).

Père de la lignée Dorion Trestler d'Amérique ; épouse Iphigénie Trestler à Montréal en 1848 (12 août) ; de cette union sont issus un fils et 3 filles dont Eulalie Dorion (mariée à Christophe-Alphonse Geoffrion).
En janvier 1852, il contribue à la fondation du journal Le Pays, le journal du Parti rouge.
Membre de l'Institut canadien de Montréal et chef du Parti rouge, deux organismes combattus par Mgr Ignace Bourget, évêque de Montréal.
Député de la Cité-de-Montréal (1854-1861), puis d'Hochelaga (1862-1867) à la Chambre d'assemblée du Canada-Uni. Procureur général du Bas-Canada dans le ministère Macdonald-Dorion (1863-1864).
Opposé à la Confédération, il dirige l'opposition du Canada-Est aux propositions de la conférence de Québec de 1866.
Député du Parti libéral du Canada-PLC d'Hochelaga (1867-1872) et de Napierville (1872-1874) à la Chambre des communes-Cdesc.
Ministre de la Justice du Canada dans le cabinet d'Alexander Mackenzie (1873-1874) ; il démissionne du cabinet .
Bâtonnier du Barreau de la province de Québec (1873-1874).
Juge et juge en chef de la Cour du banc de la reine-CBR (1874-1891).
Président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal-SJBM (1874-1875).
Fils de Pierre-Antoine Dorion. Petit-fils de Pierre Bureau. Frère de Jean-Baptiste-Éric Dorion et de Wilfrid Dorion. Oncle de Charles-Édouard Dorion et d'Achille Dorion. Beau-père de Christophe-Alphonse Geoffrion et du docteur Jean-Baptiste Trestler.
Décès en 1891 (31 mai) à Montréal.

  • Distinctions -


Créé chevalier (Sir) par la reine d'Angleterre le 4 octobre 1877.
Le nom de la rue Dorion de Montréal honore sa mémoire comme celui de la municipalité de Vaudreuil-Dorion et celui du canton de Dorion proclamé en 1920 et situé au sud de la réserve faunique de La Vérendrye dans la région de l' Outaouais.

  • Crédits -


Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (Les Presses de l'Université Laval à Québec, 1993)

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)