Duparquet (municipalité de ville)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Superficie - 157,40 km2.
  • Gentilé - Duparquetois, oise.


  • Éphémérides -


1916 Proclamation du canton de Duparquet.
1932 Arrivée des premiers habitants.
1933 Ouverture d'un bureau de poste sous le nom de Duparquet. Mise en exploitation de la mine d'or de la Beattie Gold Mines. (13 avril) Constitution de la municipalité du canton de Duparquet.
1934 Ouverture des registres de la paroisse Saint-Albert-le-Grand.
1939 Érection canonique de la paroisse Saint-Albert-le-Grand. La communauté comprend des personnes de différentes origines ; des francophones (154 familles), des allophones (39 familles) et des anglophones (23 familles).
1940 Arrivée des Soeurs de l'Assomption de la Sainte-Vierge qui prennent charge de l'éducation des catholiques francophones. Inauguration de l'église Saint-Albert.
1956 Fermeture de la mine de la compagnie Beattie Gold Mines.
1990 La population de Duparquet est de 581 habitants.
2000 La population de Duparquet est de 707 habitants.
2003 (9 mars) Incendie de l'église Saint-Albert.
2010 La population de Duparquet est de 658 habitants.

Duparquetois cités dans La Mémoire du Québec -

Gilles Baril.

  • Centres d'intérêt -


Église Saint-Albert (1940).
Forêt d'enseignement et de recherche du lac Duparquet ; cèdres blanc «bonsaï» millénaires ; territoire de 80 km2 géré par l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue-UQAT, l'Université du Québec à Montréal-UQÀM, la compagnie papetière Tembec et la compagnie Norbord de LaSarre.

  • Sports -


Golf ; un parcours de 9 trous.

  • Toponymie -


Duparquet rappelle le souvenir d'un capitaine des grenadiers du régiment de la Sarre de l'armée du général Montcalm blessé à la Bataille de Sainte-Foy, le 28 avril 1760.
Le jour de la nomination du curé étant celui de la fête de saint Albert le Grand, la paroisse fut placée sous son patronage.
Îles Duparquet ; dans le lac Duparquet ; 150 îles dont 3 sont des réserves écologiques ; sur l'une de ces dernières, l'île aux Vieux-Arbres, poussent des thuyas agés de 800 ans, les plus vieux arbres du continent ; une héronnière de 35 nids ; la faune aviaire comprend les hérons, les pygargues à tête blanche et le balbuzard pêcheur

  • Repères géographiques -


Sur le versant gauche du bassin du Saint-Laurent.
Au nord-nord-ouest de Rouyn-Noranda.
Diocèse de Amos.
Municipalité régionale de comté d' Abitibi-Ouest.
Région touristique d' Abitibi-Témiscamingue.

  • Accès : Route 388 via Route 117 et Route 101.

Carte 14.

Carte 14 sur Google Maps

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)