Gérin-Lajoie (Marie)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Religieuse née en 1890 à Montréal.

Études chez les Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame et à l'Université Columbia de New York.
En 1911, elle devient la première Canadienne française à obtenir un baccalauréat ès arts d'une institution de langue française au Québec.
Fondatrice (1923) de l'Institut Notre-Dame-du-Bon-Conseil (Soeurs du Bon-Conseil) de Montréal.
Le Québec lui doit l'implantation du service social professionnel.
Professeure à l'École de service social de l'Université de Montréal-UdeM (1939-).
En 1990, son institut comptait 145 religieuses présentes dans 17 villes du Québec, à Cuba, en Haïti, en Equador et aux États-Unis.
Fille de Marie Lacoste Gérin Lajoie. Petite-fille d'Alexandre Lacoste, grand-mère de Paul Gérin-Lajoie.
Décès en 1971 à Montréal.

  • Distinctions -


Le parc Marie-Gérin-Lajoie de Montréal honire sa mémoire.

  • Crédits -


Marie Gérin Lajoie. De mère en fille, la cause des femmes (biographie, Hélène Pelletier Baillargeon, Boréal, 1985).
Marie Gérin Lajoie - Conquérante de la liberté (Anne-Marie Sicotte, Éditions du Remue-Ménage, 2005).
Les rues de Montréal - Répertoire historique (Ville de Montréal, Méridien, 1995)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)