Gagnon (François)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Le 26 août 1999, des mercenaires du gang des Hells-Angels tuent par erreur Serge Hervieux, un employé d'une entreprise de Saint-Léonard appartenant à Serge Bruneau, un membre de la section des Dark Circle du gang des Rock-Machine, qu'ils avaient mission d'abattre.

Le 6 juin 2000, à 22 h 08, François Gagnon, 41 ans, un sympathisant du gang des Rock-Machine et revendeur de drogues, est assassiné dans un appartement de la rue Tardif à Montréal par 3 tueurs sous mandat du gang des Rockers de Montréal affilié au gang des Hells-Angels ; les tueurs s'enfuient dans une camionnette volée le 24 avril précédant qu'ils abandonnent lorsqu'ils se croient pourchassés par des patrouilleurs du Service de police de Montréal répondant à un appel de détresse dans le voisinage ; la police trouve 2 armes de poing, un bidon d'essence, des fusées routières et des vêtements dans la camionnette ; le 16 juin 2000, comme suite à cet incident, Natasha Desbiens, 30 ans, l'amie de coeur de Stéphane Hilareguy, 27 ans, membre de la section des Rockers du gang des Hells-Angels, est tuée par balles à sa résidence de Saint-Roch-de-Richelieu ; les tueurs mettent le feu à la maison après avoir mis l'enfant du couple sur la pelouse ; absent lors de l'Opération Printemps-2001*, le 26 mars 2001, Hilareguy est l'objet d'un mandat d'arrestation pour répondre à l'accusation du meurtre de François Gagnon ; le 6 avril 2002, des ossements humains sont découverts à Potton par des résidants de l'endroit qui effectuent des travaux sur leur terrain ; le crâne et la machoire indiquent aux anthropologues qu'il s'agit d'un homme âgé entre 25 et 35 ans ; le 23 août 2003, la police annonce que ces ossements sont ceux de Stéphane Hilareguy ; selon la police, Hilareguy aurait été tué parce qu'il aurait négligé de brouiller les pistes après avoir tué François Gagnon ; Éric Fournier et Louis Cartier sont accusés de ces deux meurtres en 2012, des traces de l'ADN d'Éric Fournier ayant été découvertes dans la voiture qui avait servi de fuite aux tueurs et des traces d'ADN de Cartier ayant été trouvées dans la même voiture sur une cagoule après le meurtre de Hervieux et sur un sac de sport et sur un gant après le meurtre de François Gagnon. Le 18 juillet 2005, Louis Cartier, 39 ans, un tueur à gages et bras droit de Louis «Melou» Roy, est arrêté et condamné à la prison pour vol à Québec et à fournir un échantillon d'ADN à la police ; Cartier disparaît peu après avoir donné son échantillon d'ADN ; le 2 février 2006, Louis Cartier est arrêté par la Gendarmerie royale du Canada à Kelowna, British Columbia, des traces d'ADN ayant permis de le relier au meurtre de Serge Hervieux et à celui de François Gagnon.
Voir également Guerres des gangs.


Outils personels

Publicité

(Annonces   .)