Gagnon (Julien ou Lucien)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Patriote.
L'un des officiers du groupe de Patriotes lors de l'escarmouche de Moore's Corner, le 6 décembre 1837 ; blessé, il réussit quand même à se réfugier aux États-Unis.
Sa ferme et ses autres biens sont l'objet d'une saisie ordonnée le 4 janvier 1838.
Interdit de séjour par proclamation de lord Durham, le 28 juin 1838.
L'un des fondateurs de l'association des Frères Chasseurs.
Présent à Caldwell's Manor (124) le 28 février 1838 lorsque Robert Nelson déclare l'indépendance de la république du Bas-Canada.
Utilise tous les moyens, y compris les menaces et les charivaris (voir lexique), pour convaincre ses compatriotes de joindre l'association des Frères Chasseurs.
Quatre des Volontaires (voir lexique) loyalistes, Charles Carr, John Tobin, Usta Bona et un certain McShane, venus l'arrêter sur sa ferme le 2 novembre 1838, sont retrouvés noyés dans la rivière Richelieu.
Participe à la Bataille de Lacolle les 6 et 7 novembre 1838.
L'un des chefs de l'insurrection de 1838, il se réfugie à Champlain (États-Unis) après la Bataille d'Odelltown le 9 novembre 1838.
Décès en 1842 (tuberculose) à Corbeau (New York, États-Unis) ; son corps est inhumé à Saint-Valentin.
Voir Québec (province). Crises. Émeutes de 1837 et de 1838.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)