Gaudreault (Laure)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Enseignante, journaliste et syndicaliste née en 1889 à La Chute (Clermont, La Malbaie).

Études à l'École normale Laval de Québec.
Fondatrice de l'Association catholique des institutrices rurales du district d'inspection primaire de La Malbaie (9 novembre 1936), puis de la Fédération catholique des institutrices rurales du Québec (1937).
Les instituteurs lui doivent l'obtention du droit à l'arbitrage de leurs conditions de travail.
En 1946, elle contribue à l'unification des syndicats d'enseignants par la fondation de la Corporation générale des instituteurs et institutrices catholiques (CIC) dont elle est la vice-présidente jusqu'en 1965.
Cette corporation est devenue la Centrale de l'enseignement du Québec-CEQ.
Décès en 1975 à Clermont.

  • Distinctions -


Les noms de l'avenue Laure-Gaudreault de Montréal et du mont Laure-Gaudreault au sud-ouest de L'Anse-Saint-Jean dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean honorent sa mémoire.

  • Bibliographie -


Une histoire de l'éducation et du syndicalisme enseignant au Québec (Pierre Graveline, Éditions Typo, 2003)
Laure Gaudreault. La syndicaliste de Charlevoix (Serge Gauthier, XYZ Éditeur, 2005).
Les Rues de Montréal (Ville de Montréal. Éditions du Méridien, 1995)

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)