Grandmaison (Éléonore de)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Née vers 1620 à Clamecy (Nièvre, Nivernois, France).

Épouse (premières noces) Antoine Boudier de Beauregard en France ; cette union est sans postérité.
Mère de la lignée Chavigny/Grandmaison d'Amérique.
Épouse (secondes noces) François de Chavigny de Berchereau en 1640 ; de cette union sont issus Marie-Madeleine de Chavigny (mariée à Jean LeMoyne de Sainte-Marie), Marguerite de Chavigny (mariée à Thomas Douaire), Geneviève de Chavigny (mariée à Charles Amyot), Charlotte de Chavigny (mariée à René Breton), Élisabeth de Chavigny (mariée à Étienne Landron) et François de Chavigny (marié à Antoinette-Charlotte de L'Hôpital).
Mère de la lignée Gourdeau/Grandmaison d'Amérique.
Épouse (troisième noces) Jacques Gourdeau de Beaulieu à l'île d'Orléans en 1652 ; de cette union sont issus Antoine Gourdeau de Beaulieu (marié à Françoise Zachée), Jeanne-Renée Gourdeau (mariée à Charles Macard) et Jacques Gourdeau de la Grossardière (marié à Marie Bissot).
Épouse (quatrième noces) Jacques de Cailhault de la Tesserie en 1663 à Québec ; cette union est sans postérité.
En 1652, on lui reconcède la seigneurie de Chavigny et l'arrière-fief Beaulieu de l'île d'Orléans appartenant à son défunt mari, François de Chavigny de Berchereau.
En 1672, on lui concède une seigneurie qu'elle nomme La Tesserie en l'honneur de son dernier mari.
Décès en 1692 à Québec.
En 1729, elle avait 233 descendants.

  • Crédits -


Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)