Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais (lieu historique)

Un article de la Mémoire du Québec (2018).

  • Dimensions - *Superficie : 1,9 km2 ; longueur : 2,9 km ; largeur : 1 km.


Compris dans Saint-Antoine-de-l'Isle-aux-Grues.

  • Éphémérides -


1662 Concession de la seigneurie de la Grosse-Île à Noël Jérémie, dit Lamontagne.
1815-1937 4,25 millions d'immigrants de 44 nationalités débarquent dans le port de Québec.
1831 Arrivée à Québec de 61 800 immigrants dont certains souffrent du choléra.
1832 Le Gouvernement du Bas-Canada impose la quarantaine comme système de protection contre les maladies contagieuses dont peuvent être atteints les immigrants ; un service médical, sous compétence gouvernementale, inspecte tous les navires étrangers remontant le fleuve. Le Gouvernement du Bas-Canada décide d'utiliser la Grosse Île, dans le Saint-Laurent, comme lieu de quarantaine, l'Hôpital de la Grosse-Île est construit.
1834 Ouverture des registres de la paroisse Saint-Luc-de-la-Grosse-Île desservie par des missionnaires.
1834-1845 Plusieurs milliers d'immigrants (en majorité des Irlandais) y meurent du typhus et y sont enterrés ; une croix celtique, haute de 13 mètres, érigée en 1909 par la Société nationale irlandaise (Ancient Order of Hibernians), évoque ce souvenir douloureux et, également, le zèle du clergé canadien-français qui se distingue dans cette épreuve ; même si les Irlandais sont très nombreux à y être enterrés, 42 nations sont représentées dans le Cimetière.
1845 Nomination du premier curé résidant d'été de la paroisse Saint-Luc. La Grande famine d'Irlande, d'Angleterre et de France résultant de la destruction de la récolte de la pomme de terre par le Phytophtera Infestans est à l'origine d'une immigration massive d'Irlandais au Canada.
1847 On compte 5 424 immigrants irlandais, catholiques en majorité, qui, après s'être embarqués en Irlande et en Angleterre sur des navires construits pour transporter le bois canadien, sont victimes du typhus, puis enterrés sur la Grosse île ; 221 navires partent d'Angleterre chargés d'immigrants irlandais ; à titre d'exemples, le Scotland, parti de Cork le 13 avril 1847, arrive à Grosse-Ile le 8 juin ; 60 de ses passagers meurent en mer, 34 Irlandais meurent sur le navire en quarantaine et 72 autres décèdent à l'hôpital de l'île de la Quarantaine ; le Avon parti de Cork le 19 juin avec 552 passagers arrive à l'île de la Quarantaine le 26 juillet après en avoir perdu 137 au cours du voyage ; le Lord Ashburton parti de Liverpool le 13 septembre avec 491 passagers accoste le 1 novembre après en avoir perdu 107 au cours du voyage.
1848 Nomination du premier curé résidant d'été de la paroisse Saint-Luc.
1874 Construction d'une chapelle catholique.
1892 Construction de l'édifice de désinfection.
1895 Nomination du premier curé résidant permanent de la paroisse Saint-Luc.
1909 (16 août) Dévoilement d'une croix celtique installée sur la pointe la plus élevée de l'île de la Quarantaine (Grosse-Île) par l'Ancient Order of Hibernians in Canada, une organisation fondée au XVIe siècle pour la préservation de l'histoire Irlandaise et protéger la religion catholique ; environ 7 000 personnes assistent à cette cérémonie.
1923 La population de la paroisse est de 90 âmes.
1937-1957 L'île cesse d'être l'île de la Quarantaine et est utilisée par les armées canadienne, britannique et américaine comme poste militaire stratégique où elles mènent des expériences bactériologiques ultra-secrètes ; ces expériences portaient sur l'anthrax et la peste bovine ; elles y produisent 439 L d'anthrax l'équivalent de 70 milliards de doses mortelles.
1957-1967 Utilisation de l'île comme site de quarantaine animale.
1967 Parc Canada prend possession de la Grosse île.
1978 Création d'une réserve de chasse et pêche sous le nom de Sanctuaire de la Grosse-Île par le gouvernement du Québec.
1984 L'île est déclarée lieu historique national par le gouvernement du Canada.
1997 Inauguration du Mémorial des Irlandais pour commémorer le 150e anniversaire du drame vécu en 1847 par les immigrants de cette nationalité.

  • Attraits :


L'île compte une quarantaine de bâtiments dont d'anciens hôtels, la boulangerie, les chapelles protestante et catholique, le presbytère, 2 petites centrales électriques, une ancienne école, trois cimetières, des postes de garde et un vieil hôpital appelé le vieux lazaret ou l'hôpital des picotés ou encore les Fever Sheds. De 1832 à 1937 l'île a été la terre d'accueil de près de 4 millions d'immigrants.
Chapelle catholique (1874).
Croix celtique en granit gris (15 m) érigée en 1909.
Mémorial des Irlandais ; rappelle la base d'un tumulus celtique (tombeau recouvert de pierres ; comprend des voiles de métal, des sculptures de bronze de Lucienne Corner Payan, et une longue vitre sur laquelle sont gravés les noms des passagers décédés à Grosse-Île.
Croisière Lachance ; croisière et visite à la Grosse-Île à partir de Berthier-sur-Mer.


  • Toponymie -


Grosse Île (également appelée l'île de la Quarantaine) serait le résultat d'une série de déformations du nom originel «Île de Grâce», devenu «Grace Island» en anglais, puis traduit par «Grosse Ile» en français.
Saint-Luc rappelle le souvenir de l'abbé Luc Trahan, le premier curé résidant de la paroisse.

  • Repères géographiques -


Sur la Grosse île, à Saint-Antoine-de-l'Ile-aux-Grues, en face de Montmagny.
Diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière.
Municipalité régionale de comté de Montmagny.
Région touristique de la Chaudière-Appalaches.
Carte 6.

Carte 6 sur Google Maps

  • Bibliographie -


Eyewitness Grosse Île 1847 (Marianna O'Gallagher)
Grosse Île : Gateway to Canada 1832-1957 (Marianna O'Gallagher)

Outils personels
Publicité
(Annonces   .)