Guerre des gangs - Éphémérides - 1977-1988. (organisation criminelle)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • 1977 Fondation à Sorel du chapitre de Montréal du gang des Hells Angels.


1977
Le 8 février 1977, Francesco Violi est assassiné dans le bureau de l'erntreprise femiliale d'import et distribution de Rivière-des-Prairies à Montréal.
Le 5 décembre 1977, le gang des Popeye's de Montréal, qui comprend Laurent «L'Anglais» Viau, Jean-Pierre «Matt le Crosseur» Mathieu et Jean-Guy «Brutus» Geoffrion, devient le premier chapitre canadien des Hells-Angels ; ils établissent leur quartier général à Sorel.

1978
Sylvie Revah, 21 ans, et Ronald Bourgouin, 24 ans, sont assassinés par des membres du gang des Provençal dont Michel Telmosse et Jean-Claude Paquin .

Première guerre des gangs (1978-)

Le 22 janvier 1978, alors qu'il jouait aux cartes avec trois amis, Paolo Violi, le chef présumé du clan calabrais de la mafia de Montréal, est assassiné par 2 tueurs à gages au Reggio Bar, 5880, rue Jean-Talon Est, dans l'arrondissement Saint-Léonard de Montréal ; l'endroit était considéré comme le quartier général du clan calabrais de la mafia de Montréal ; Agostino Cuntrera sera condamné à 5 ans de prison pour avoir comploté ce meurtre, mais l'on croit que le meurtre avait été commandé par le clan sicilien dirigé par Nick Rizzuto ; Domenico Manno, beau-frère de Nick Rizzuto reconnaît sa culpabilité à l'accusation du meurtre de Violi. Paolo Violi était le frère aîné de Rocco Violi.

En février 1978, les Rockers de Montréal deviennent le chapitre de Montréal du Outlaws Motorcycle Club.

Le 15 février 1978, Yves «Apache» Trudeau abat Robert Côté, un membre du Outlaws Motorcycle Club, à la brasserie Joey, à l'angle des rues Saint-Hubert et de Castelneau ; c'est le début de la guerre entre les Outlaws et les Hells-Angels au Québec.

Le 21 mars 1978, une bombe placée sous l'automobile de Gilles Cadorette, chef du Outlaws Motorcycle Club de Montréal, explose en face d'un bar de la rue Bordeaux à Montréal ; Cadorette est tué sur le coup.

Le 26 avril 1978, Athanase «Tom Thumb» Markopoulos, un membre du Outlaws Motorcycle Club, est assassiné par 2 tueurs.

Le 26 mai 1978, Jean Gonthier, une relation du Outlaws Motorcycle Club, est battu à mort par Paul Ringuette, une relation des Hells-Angels ; ils étaient tous deux détenus au pénitencier de Saint-Vincent-de-Paul (Laval).

Le 12 octobre 1978, les membres des Hells-Angels, Georges Mousseau et Jean Brochu, de même que Guy «Gator» Davies, un membre des Wild Ones de Hamilton, sont assassinés au café Tourbillon, rue Beaubien, à Montréal, par des tueurs américains à la solde du Outlaws Motorcycle Club. Les membres Hells-Angels Louis «Ti-Oui» Lapierre et Bruno Coulombe sont blessés au cours du même événement.

Le 10 novembre 1978, Yves «Apache» Trudeau abat Brian Powers, ancien président du Outlaws Motorcycle Club, au domicile de ce dernier dans l'Ouest de Montréal.

Le 25 novembre 1978, la police de Montréal abat Jean-Marc Patenaude, un membre du Outlaws Motorcycle Club, garde du corp de «Ziggy» Wiseman, le roi des salons de massage.

Le 8 décembre 1978, à Greenfield-Park, Yves «Apache» Trudeau abat le motard William Weichold qu'il méprend pour un Outlaw.
Le 28 décembre 1978, Gilles Legris est assassiné à Port-Cartier ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Legris.

1980
En janvier 1980, le cadavre couvert de chaux de Réjean Duff est découvert dans un champ en culture sur l'île d'Orléans près de Québec.
Gilles Bourré, un tueur à gages, qui avait été arrêté en 1981 était devenu un délateur et avait déclaré au détective André Savard que Roger Provençal lui avait donné 75 000 $ pour flanquer une raclée à Duff et l'empêcher de témoigner à son procès ; ce que Bourré avait fait en juin 1979.

En janvier 1980, Rocco Violi est assassiné par balles dans la salle à manger de sa résidence du quartier Saint-Léonard de Montréal ; il était en présence de sa femme et de ses 2 enfants . Le tireur était posté dans une fenêtre de l'édifice à bureaux Le Baron, sur la rue Jean-Talon de laquelle il avait une vue directe de la salle à manger de Violi lorsqu'il a tiré une balle de haut calibre qui a traversé la porte patio pour atteindre Violi. Cette exécution permettait à Nicolo «Nick» Rizzuto de prendre le contrôle de la mafia de Montréal. Rocco Violi était le frère cadet de Paolo Violi.

Le 22 janvier 1980, Louis Desjardins est assassiné à Sept-Îles ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Desjardins.

Le 11 février 1980, Yves «Apache» Trudeau abat André Desjardins, sa mère, Jeanne Desjardins, et sa conjointe, Berthe Desjardins ; Desjardins, un ex-membre des Hells-Angels, était soupçonné d'avoir mouchardé ses frères Hells.

Le 27 août 1980, Gino Vendetti est porté disparu ; son cadavre criblé de sept balles est découvert près de l'autoroute 640, à Lachenaie le 24 octobre suivant.

Le 28 septembre 1980, le cadavre criblé de trois balles de Michel Lussier est découvert dans un sous-bois de la rue des Érables à Lachenaie.

Le 17 octobre 1980, Rocco Violi est assassiné dans sa cuisine alors qu'il lisait un journal. un tireur d'élite avait tiré une balle à travers la vitre de la cuisine ; il était le dernier de la famille Violi encore en vie.

1981
Le gang des Hells-Angels de Montréal établit son quartier général au 151, rue Prince, à Sorel.

Le 14 mars 1981, une bombe posée par Yves «Apache» Trudeau explose dans une automobile empruntée par Robert Morin et tue ce dernier.

Le 9 mai 1981, Yves «Apache» Trudeau abat Donat Lemieux et sa petite amie, Lucie Vallières à leur domicile du quartier Rosemont à Montréal.

Le 14 juin 1981, Giuseppe Montegano est abattu de 4 balles au Agrigento Social Club de Saint-Léonard (Montréal) par le tueur à gage Réal Simard à la suite d'une dispute avec Frankie Cotroni, le fils de Frank Cotroni.

Le 27 octobre 1981, Yves «Apache» Trudeau fait sauter l'automobile Mercedez 280SE de Patrick Hughie McGurnagan, un gangster membre du West End Gang, qui avait escroqué le leader du Gang, Peter Frank «Dunie» Ryan ; le crime est perpétré près de l'avenue Melville près du parc Westmount.

1982
Bernard «Big Ben» Provençal devient délateur et impute entre autres les meurtres de Sylvie Revah et Ronald Bourgouin en 1978 à Michel Telmosse et Jean-Claude Paquin.

En janvier 1982, Charles «Charlie» Hachez, sa petite amie, Marjolaine Poirier, Denis «Le Curé» Kennedy et Robert «Steve» Grenier sont assassinés par des membres du chapitre North du gang des Hells-Angels parce qu'ils avaient trempé dans une tentative d'enlèvement de l'un des enfants du trafiquant de drogues Peter Frank «Dunie» Ryan.

En mai 1982, Réal Diotte, John Abrames, membres du gang des SS, et Alain «Ti-Noir» Vallée leur président, sont assassinés à Montréal à 2 semaines d'intervalle ; Alain Turenne est reconnu coupable de l'homicide involontaire de Vallée et condamné à 7 ans de prison.

Le 2 octobre 1982, André Haince est assassiné à Saint-Romuald ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Haince.

Le 4 décembre 1982, la police effectue une perquisition au local des Hells-Angels de Sorel.

Le 7 décembre 1982, le local des Hells-Angels est incendié à Sorel ; il sera reconstruit puis habité de nouveau en 1985.

Les 4 et 5 décembre 1982, Opération ENDURA ; 139 policiers de la Sûreté du Québec-SQ, de la Gendarmerie royale du Canada-GRC, de Laval, de Saint-Eustache, de Montréal, de Longueuil, de Greenfield-Park, de Sorel et deTracy effectuent des descentes sur le local de Sorel des Hells Angels et sur les maisons environnantes habitées par des Hells-Angels.

1983
Le 7 mai 1983, Yves «Apache» Trudeau abat André Forget.

Le 7 juillet 1983, Yves «Apache» Trudeau abat Ronald Bernard dans le Nord de la ville de Montréal.

Le 15 juillet 1983, Yves «Apache» Trudeau abat Michel Desormiers, gendre de Frank Cotroni, à sa résidence de Deux-Montagnes.

Le 14 août 1983, Guy Filion, l'un des leaders de la bande des Devil's Disciples est abattu dans un restaurant de la rue Saint-Hubert à Montréal.

Le 8 septembre 1983, Yves «Le Boss» Buteau, l'un des fondateurs et président du chapitre de Montréal des Hells-Angels, est abattu à Sorel en même temps que Guy «Frenchie« Gilbert, par Gino Goudreau qui sera acquitté d'une accusation de meurtre en plaidant la légitime défense ; lors des funérailles de Buteau, à Sorel, un cortège funèbre d'une centaine de motos accompagne la dépouille de Sorel à Drummondville.

Le 23 juillet 1999, à Montréal, Sylvain Bélanger, 36 ans, le disc-jockey d'un bar relié au chapitre South du gang des Hells-Angels est assassiné par projectiles d'arme à feu ; Danny Bouchard Asselin, 21 ans, est soupçonné d'avoir eu le contrat d'exécuter ce meurtre. Le 17 septembre 1999, Danny Bouchard-Asselin est arrêté et accusé du meurtre prémédité de Sylvain Bélanger. Le 9 mars 2001, un jury reconnaît Bouchard-Asselin coupable du meurtre de Sylvain Bélanger et Bouchard-Asselin est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération avant d'avoir piurgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux. Le 3 novembre 2016, un jury le rend admissible à une libération conditionnelle anticipée, c'est-à-dire qu'il pourra s'adresser à la Commission canadienne des libérations conditionnelles plus tôt que prévu.

Le 10 octobre 1983, Yves «Apache» Trudeau abat Raymond Filion à la résidence de ce dernier à Laval.

1984

À la demande de Paul April, Yves «Apache» Trudeau abat Philippe Galipeau et sa petite amie, Rachelle Francoeur, à leur domicile de la rue Cartier à Montréal. Jean-Noël Roy, Réjean Gilbert et Ronald «Big» Sigouin, des membres des Atomes de Sherbrooke, sont assassinés par les Gitans de Sherbrooke.

Le 8 février 1984, tous les corps de polices oeuvrant au Québec unissent leurs efforts pour combattre les activités des motards criminels.

Le 17 février 1984, Marcel Lefrançois est assassiné à Sainte-Foy ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Lefrançois.

Le 22 mars 1984, Bernard Savoie, un membre du Outlaws Motorcycle Club, est assassiné par l'explosion d'une bombe posée sous son automobile.

Le 21 mai 1984, Daniel Savoie, président du Outlaws Motorcycle Club, et John Galipeau, un membre de ce gang, sont assassinés près de Saint-Norbert par deux membres des Hells-Angels.

Le 30 octobre 1984, Jean-Pierre «La Mouche» Saint-Denis, un ancien membre des Devil's Disciples, est assassiné en face de chez-lui.

Le 13 novembre 1984, Peter Frank «Dunie» Ryan, fournisseur de drogue des Hells-Angels, est assassiné par les trafiquants de drogue Paul April et Robert Lelièvre qui voulaient lui faire dire où il cachait son argent.

Le 25 novembre 1984, avec Michael Blass, Yves «Apache» Trudeau livre la bombe qui tue Robert Lelièvre, Paul April, Louis Charles et Gilles Paquette dans l'appartement qu'ils occupent au neuvième étage d'un édifice qui en compte 22 au 1645, boulevard de Maisonneuve Ouest, à Montréal. Robert Lelièvre et Paul April avaient assassiné le trafiquant de drogues, Peter Frank «Dunie» Ryan, le 13 novembre 1984 ; en 1985, Yves «Apache» Trudeau avoue avoir placé une bombe télécommandée dans le téléviseur de l'appartement et de l'avoir fait sauter en compagnie de Michel Blass, un autre tueur à gage.
Le 5 décembre 1984, fondation du chapitre de Sherbrooke des Hells-Angels par entre autres, Claude Berger, Charles «Cash» Filteau, et le frère de ce dernier, Jacques Filteau, tous d'anciens membres des Gitans de Sherbrooke. Fondation du chapitre de Halifax des Hells-Angels formé à partir des 13th Tribe de Nouvelle-Écosse.

1985

Construction d'un bunker à Danville par le gang des Outlaws.

Le 24 mars 1985, Guy-Louis «Chop» Adam, Jean-Guy «Brutus» Geoffrion, Michel «Willie» Mayrand et Jean-Pierre «Matt le Crosseur» Mathieu et Laurent «L'Anglais» Viau, tous membres du chapitre North (Laval) des Hells-Angels, sont assassinés dans le repaire de Lennoxville par des membres du chapitre de Montréal ; leurs corps enveloppés dans des sacs de couchage lestés de blocs de ciment et de poids d'haltérophilie sont jetés dans le Saint-Laurent en face du quai de Saint-Ignace-de-Loyola.

Le 1er mai 1985, Yves «Apache» Trudeau assassine Jean-Marc «La Grande Gueule» Deniger, un vendeur de drogue ami du chapitre North des Hells-Angels.

Le 1er juin 1985, un des cadavres jetés en face du quai de Saint-Ignace-de-Loyola le 24 mars précédent remonte à la surface ; la police trouve 4 autres corps toujours au fond du Saint-Laurent. 37 Hells-Angels seront arrêtés pour ces meurtres et 21 d'entre eux écoperont de peines variant de 2 à 25 ans de prison à la suite de procès qui dureront 18 mois ; Gilles «Le Nez» Lachance, un membre du chapitre North est épargné de la tuerie, mais devient délateur et contribue à la condamnation des coupables ; le 3 décembre 1986, Réjean «Zig Zag» Lessard, le chef du chapitre de Montréal du gang des Hells-Angels qui a ordonné l'assassinat, Luc «Sam» Michaud, Jacques «La Pelle» Pelletier et Robert «Tiny» Richard sont reconnus coupables des 5 meurtres de Lennoxville, puis condamnés à la prison à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de leur peine derrière les barreaux ; Charles «Cash» Filteau est condamné à 3 ans de prison relativement à cette affaire ; le 21 novembre 2001, Luc Michaud demande d'être éligible à la libération conditionnelle avant la fin de la période de 25 ans ; le 28 novembre suivant, un jury lui accorde la permission de demander une libération conditionnelle lorsqu'il aura purgé 20 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 30 août 2004, Robert Tremblay obtient sa libération sur parole ; le 3 février 2006, Réjean Lessard ayant abandonné les Hells-Angels en 1989 et s'étant converti au boudhisme, obtient la possibilité de sorties de jour sous escorte ; le 6 mai 2006, Luc Michaud obtient sa libération sur parole ; le 3 mars 2010, Michel Genest obtient sa libération sur parole ; le 11 août 2010, Réjean Lessard obtient sa libération sur parole ; le 6 mai 2013, Jacques «La Pelle» Pelletier obtient sa libération sur parole. (The Gazette, 24 mars 2015, page A3)

Le 6 avril 1985, Claude «Coco» Roy, postulant du chapitre North (Laval) des Hells-Angels, est assassiné par le Hells Angel, Michel «Jinx» Genest au Motel Ideal de Saint-Basile-le-Grand ; il en aurait trop vu lors de la tuerie de Lennoxville le 24 mars précédent et trop parlé ensuite ; le cadavre de Roy est repêché des eaux du Saint-Laurent enveloppé dans un sac de couchage lesté de blocs de ciment ; Genest, qui était l'un des rares membres du chapitre de Laval à avoir été transféré au chapitre de Montréal, est reconnu coupable de meurtre prémédité et condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 28 décembre 1994, Genest aurait eu la permission de quitter les Hells-Angels ; en juin 2007, il ob
tient le droit de sortie sans escorte. Son fils, Michel Genest jr, a été assassiné dans l'Arrondissement de Ahuntsic*-Cartierville de Montréal en juillet 2006 et la police croit à un règlement de compte de gang de rue.

Le 23 octobre 1985, Gilles Côté est assassiné à Charlesbourg, Québec ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Côté.

Le 3 décembre 1985, Réjean «Zig Zag» Lessard, Luc «Sam» Michaud, Jacques «La Pelle» Pelletier et Robert «Tiny» Richard sont reconnus coupables des 5 meurtres de Lennoxville, puis condamnés à la prison à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de leur peine derrière les barreaux ; Charles «Cash» Filteau est condamné à 3 ans de prison relativement à cette affaire.

Le 24 mars 1985, Guy-Louis «Chop» Adam, Jean-Guy «Brutus» Geoffrion, Laurent «L'Anglais» Viau, Jean-Pierre «Matt le Crosseur» Mathieu et Michel «Willie» Mayrand ou Mirand, tous membres du chapitre North (Laval) des Hells-Angels, sont assassinés par balles dans le repaire des Hells Angels à Lennoxville par des membres du chapitre de Montréal en présence de 41 membres des chapitres de Montréal, Sherbrooke et Halifax ; leurs corps enveloppés dans des sacs de couchage sont lestés de blocs de ciment et de poids d'haltérophiles, puis sont jetés dans le Saint-Laurent en face du quai de Saint-Ignace-de-Loyola. Le 7 avril 1985, Claude «Coco» Roy est tué par Michel «Jinx» Genest. Le 1er mai 1985, Yves «Apache» Trudeau assassine Jean-Marc «La Grande Gueule» Deniger, un vendeur de drogue ami du chapitre North du gang des Hells-Angels. Le 1er juin 1985, un des corps jetés en face du quai de Saint-Ignace-de-Loyola le 24 mars précédent remonte à la surface ; la police trouve 5 autres cadavres toujours au fond du Saint-Laurent. Trente-sept membres du gang des Hells-Angels seront arrêtés pour ces meurtres et 21 d'entre eux écoperont de peines variant de 2 à 25 ans de prison à la suite de procès qui dureront 18 mois ; Gilles «Le Nez» Lachance, un membre du chapitre North est épargné de la tuerie, mais devient délateur et contribue à la condamnation des coupables ; le 3 décembre 1986, Réjean «Zig Zag» Lessard, le chef du chapitre de Montréal du gang des Hells-Angels qui a ordonné l'assassinat, Luc «Sam» Michaud, Jacques «La Pelle» Pelletier, Robert «Tiny» Richard et Robert Tremblay sont reconnus coupables des 5 meurtres de Lennoxville, puis condamnés à la prison à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de leur peine derrière les barreaux ; Charles «Cash» Filteau est condamné à 3 ans de prison relativement à cette affaire ; le 21 novembre 2001, Luc Michaud demande d'être éligible à la libération conditionnelle avant la fin de la période de 25 ans ; le 28 novembre suivant, un jury lui accorde la permission de demander une libération conditionnelle lorsqu'il aura purgé 20 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 3 février 2006, Réjean Lessard ayant abandonné les Hells-Angels en 1989 et s'étant converti au boudhisme, obtient la possibilité de sorties de jour sous escorte. Le 7 avril 1985, Claude «Coco» Roy, postulant du chapitre North (Laval) des Hells-Angels, est assassiné par le Hells, Michel «Jinx» Genest au Motel Ideal de Saint-Basile-le-Grand ; il en aurait trop vu lors de la tuerie de Lennoxville le 24 mars précédent et trop parlé ensuite ; le cadavre de Roy est repêché des eaux du Saint-Laurent enveloppé dans un sac de couchage lesté de blocs de ciment ; Genest, qui était l'un des rares membres du chapitre de Laval à avoir été transféré au chapitre de Montréal, est reconnu coupable de meurtre prémédité et condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 25 ans de sa peine derrière les barreaux ; le 28 décembre 1994, Genest aurait eu la permission de quitter les Hells-Angels ; le 30 août 2004, Robert Tremblay obtint sa libération sur parole ; en juillet 2006, Michel Genest jr, le fils de Michel Genest est assassiné dans l'Arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville de Montréal ; la police croit à un règlement de compte de gang de rue. En juin 2007, Genest obtient le droit de sortie sans escorte. Le 6 mai 2013, Jacques La Pelle» Pelletier obtient une libération conditionnelle qui est révoquée le 21 novembre 2013 lorsqu'il est vu par un policier en train de discuter dans un parc avec un membre actif d'un groupe lié au gang des Hells Angels.

En septembre 1986, René Girard part de Chute-aux-Outardes pour se rendre à Québec afin de quitter le bien-être social. Alors qu'il se cherche un emploi, René Girard, 23 ans, rencontre quelqu'un qu'il suit jusqu'à la résidence de cette personne ; les deux ont une relation sexuelle et après consommation de cocaïne et de bière, Girard s'endort chez cette personne ; Quand Girard s'éveille quelques heures plus tard, la personne que Girard avait cru être une femme se révèle être un homme. ; enragé, Girard donne une douzaine de coups de couteau à son hôte, puis s'enfuit dans l'automobile de sa victime ; Girard est arrêté quelques jours plus tard. Le 14 avril 1987, Girard reconnaît sa culpabilité à l'accusation de meurtre non prémédité et est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 1996. Le 22 avril 2008, Girard il fait une tentative d'assassinat d'un gardien avec un couteau.

1987
La police de Laval expulse le gang des Death Riders qui va s'établir dans un repaire fortifié de Sainte-Thérèse, puis s'affilie aux Hells-Angels.
Le 1er mai 1987, Maurice «Mom» Boucher devient membre des Hells-Angels.

1988
Le gang des Missiles de Jonquière est expulsé de cette ville, et va s'établir à Chicoutimi sous le nom de Satan's Guards, puis s'affilie aux Hells-Angels.
Le 26 mai 1988, le gang des Vikings Rive-Sud (issu de la fusion des Vikings de Matane et des Iron Coffin de La Pocatière) de Québec abandonne ses couleurs, devient le chapitre Quebec City des Hells-Angel, s'installe à Saint-Nicolas (Lévis) et prend charge du trafic de drogues de la région de Québec ; le chapitre de Montréal et celui de Sherbrooke en sont les parrains.
Le 29 novembre 1988, incendie du bunker du chapitre North (Laval) des Hells-Angels.


Outils personels

Publicité

(Annonces   .)