Guerre des gangs - Éphémérides - 1999. (organisation criminelle)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Éphémérides :


1999
Le gang des Hells-Angels compte 214 membres et 35 apprentis; de ces 249 individus, 205 possèdent un casier judiciaire dont 105 pour des affaires reliées au commerce de la drogue. Un tribunal belge déclare le gang des Hells-Angels illégal en Belgique ; il y est donc interdit d'en être membre, d'en porter les insignes, et les biens des Hells-Angels peuvent être saisis ; la Belgique est le premier pays à agir ainsi à leur endroit.
Le 7 janvier 1999, Luc Bergeron est assassiné à Québec ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Bergeron.
Le 11 janvier 1999, Geneviève Dubois, 29 ans, est abattue de plusieurs balles à la tête et son cadavre est jetée sur une route de campagne à Saint-Hubert (Longueuil) ; impliquée dans le trafic de drogues, elle allait être appelée à témoigner au procès d'un membre des Hells-Angels.
Le 16 janvier 1999, Mario Paris, un trafiquant de drogues indépendant, est assassiné près de son domicile de Shawinigan ; le meurtre est attribué aux Hells-Angels par la Sûreté du Québec ; l'arme utilisée est une mitraillette de type Cobray munie d'un silencieux.
Le 27 janvier 1999, Gabriel Nadeau, un revendeur de drogue indépendant de Chibougamau, est assassiné par projectiles d'arme à feu ; le meurtre est attribué aux Hells-Angels par la Sûreté du Québec ; l'arme utilisée est une mitraillette de type Cobray munie d'un silencieux.
En mars 1999, Raid de la police qui perquisitionne plusieurs résidences de Verdun et arrête une dizaine de personnes reliées au réseau de Peter Paradis ; parmi les personnes arrêtées, on trouve Larry Korejwo et sa conjointe, Lori Lise Prevost.
Le 23 mars 1999, François Latour, un trafiquant indépendant, est assassiné à Lafontaine.
Le 22 avril 1999, Yves Lessard est assassiné à Québec ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Lessard.
En mai 1999, Le cadavre amputé des deux mains de Denis Pépin, un trafiquant indépendant, est retrouvé à Morin Heights. En juin 1999, Richard Béland, un trafiquant de drogues indépendant est assassiné à son domicile de la rue Tillemont à Montréal.
Le 2 juin 1999, Le gang des Rock-Machine annonce qu'il est officiellement un gang et adopte les couleurs rouge et or pour s'identifier de même que les lettres MC au bout de son nom.
Le 17 juin 1999, un jury présidé par la juge Lise Côté de la Cour supérieure reconnaît la culpabilité de Giovanni Cazzetta, sa soeur, Maria Cazzetta, Gilles Lambert et Suzanne Poudrier accusés de complot pour possession et de possession de biens criminellement obtenus ; Giovanni est alors condamné à 5 ans de prison et à la confiscation de ses biens évalués à 595 865 $, Gilles Lambert est condamné à 3 ans de prison, Maria Cazzetta et Suzanne Poudrier sont condamnés à un an de prison et à la confiscation de leurs biens. Le local fortifié des Rock-Machine, sur la rue Huron, près du pont Jacques-Cartier faisait partie des biens saisis et a été démoli ; le 21 janvier 2003, la Cour d'appel du Québec confirme le verdict et les sentences.
Le 9 juillet 1999, Michel «Sky» Langlois avoue sa culpabilité à l'accusation de complot pour importation de cocaïne portée contre lui à la suite de son arrestation en octobre 1998.
Le 18 juillet 1999, Serge Boisvert, 41 ans, un membre des Rock-Machine de Saint-Lin harcelé par les membres des Death Riders, est abattu par la police de Montcalm à Saint-Lin-Laurentides alors qu'il utilisait une carabine AK-47 sans raison apparente ; 16 projectiles de la police l'atteignent.
Le 23 juillet 199, Sylvain Bélanger, 36 ans, le disc-jockey d'un bar relié au chapitre South des Hells-Angels est assassiné par projectiles d'arme à feu ; Dany Bouchard Asselin est soupçonné de ce meurtre ayant agi en vertu d'un contrat de tueur.
Le 5 août 1999, Richard Parent, 37 ans, beau-frère des fondateurs des Rock-Machine, Salvatore et Giovanni Cazzeta, est abattu en face de sa résidence en pleine rue Versailles dans la Petite-Bourgogne ; l'arme utilisée, une mitraillette Cobray munie d'un silencieux, est trouvée dans une ruelle adjacente et l'automobile utilisée par le ou les tueurs pour fuir les lieux du crime, est trouvée incendiée à quelques rues plus loin ; le 15 avril 2009, l'Opération SharQc permet l'arrestation de 112 membres en règle des Hells-Angels et une quarantaine de leurs relations et la police croit que le meurtre de Parent sera élucidé lors des procès qui s'ensuivront.
(26 août 1999, Des mercenaires du gang des Hells-Angels tuent par erreur Serge Hervieux, un employé d'une entreprise de Saint-Léonard appartenant à Serge Bruneau, un membre de la section des Dark Circle du gang des Rock-Machine, qu'ils avaient mission d'abattre ; les tueurs ont dit «Serge», Hervieux s'est retourné et, croyant qu'il s'agissait de Serge Bruneau, ils ont tiré. Le 6 juin 2000, à 22 h 08, à Montréal, François Gagnon, 41 ans, un sympathisant du gang des Rock-Machine et revendeur de drogues, est assassiné dans un appartement de la rue Tardif par 3 tueurs sous mandat du gang des Rockers de Montréal affilié au gang des Hells-Angels ; les tueurs s'enfuient dans une camionnette volée le 24 avril précédant qu'ils abandonnent lorsqu'ils se croient pourchassés par des patrouilleurs du Service de police de Montréal répondant à un appel de détresse dans le voisinage ; la police trouve 2 armes de poing, un bidon d'essence, des fusées routières et des vêtements dans la camionnette ; le 16 juin 2000, comme suite à cet incident, Natasha Desbiens, 30 ans, l'amie de coeur de Stéphane Hilareguy, 27 ans, membre de la section des Rockers du gang des Hells-Angels, est tuée par balles à sa résidence de Saint-Roch-de-Richelieu ; les tueurs mettent le feu à la maison après avoir mis l'enfant du couple sur la pelouse ; absent lors de l'Opération Printemps-2001*, le 26 mars 2001, Hilareguy est l'objet d'un mandat d'arrestation pour répondre à l'accusation du meurtre de François Gagnon ; le 6 avril 2002, des ossements humains sont découverts à Potton par des résidants de l'endroit qui effectuent des travaux sur leur terrain ; le crâne et la machoire indiquent aux anthropologues qu'il s'agit d'un homme âgé entre 25 et 35 ans ; le 23 août 2003, la police annonce que ces ossements sont ceux de Stéphane Hilareguy ; selon la police, il aurait été tué parce qu'il aurait négligé de brouiller les pistes après avoir tué François Gagnon ; le 18 juillet 2005, Louis Cartier, 39 ans, un tueur à gages et bras droit de Louis «Melou» Roy, est arrêté et condamné à la prison pour vol à Québec et à fournir un échantillon d'ADN à la police ; Cartier disparaît peu après avoir donné son échantillon d'ADN ; le 2 février 2006, Louis Cartier est arrêté par la Gendarmerie royale du Canada à Kelowna, British Columbia, des traces d'ADN ayant permis de le relier au meurtre de Serge Hervieux et à celui de François Gagnon ; le 15 avril 2009, l'Opération SharQc permet l'arrestation de 112 membres en règle des Hells-Angels et une quarantaine de leurs relations et la police croit que le meurtre de Émond sera élucidé lors des procès qui s'ensuivront.
Le 31 août 1999, 10 h 25, Jean-Pierre Fleury, un entrepreneur de construction ami de Maurice «Mom» Boucher, est atteint de plusieurs balles qui auraient été tirées par des membres des Rock-Machine à l'angle de la rue Ontario et de l'avenue de La Salle ; l'arme du crime est retrouvée dans le véhicule des tueurs incendié à quelques coins de rue du lieu du crime ; Fleury meurt de ses blessures le 4 septembre suivant.
En septembre 1999, le gouvernement du Québec prend possession du bunker de Beauport des Rock-Machine de Québec. Les Hells-Angels fondent les Scorpions qu'ils mettent sous la tutelle des Rockers.
Le 10 septembre 1999, Pierre Gendron est assassiné par projectiles d'arme à feu à Tracy (Sorel-Tracy, ; les armes des tueurs sont retrouvées dans un véhicule incendié à quelques kilomètres du lieu de l'attentat ; on ne peut établir clairement un lien entre Gendron et les motards criminels.
Le 30 septembre 1999, La compagne de vie de Denis «Pas-Fiable» Houle est victime d'une tentative de meurtre sur la route 117 à Piedmont.
Le 1er octobre 1999, Tony Plescio, 36 ans, un membre des Rock-Machine artisan de la relève du gang, est assassiné près du restaurant McDonald's du boulevard Pie-IX à Montréal-Nord ; son épouse, Sunny Doucet, est blessée au cours de la fusillade ; Tony Plescio était le frère de Johnny Plescio, un autre membre des Rock-Machine assassiné à Laval le 7 septembre 1998 ; le 15 avril 2009, l'Opération SharQc permet l'arrestation de 112 membres en règle des Hells-Angels et une quarantaine de leurs relations et la police croit que le meurtre de Plescio sera élucidé lors des procès qui s'ensuivront.
Le 13 octobre 1999, Patrice Turbide, un homme de main des Hells-Angels, est assassiné à Neuville.
Le 23 octobre 1999, Yves Vermette est assassiné à Québec ; le 26 mars 2009, Gérald Gallant admet avoir tué Vermette.
Le 3 novembre 1999, Jean-Marc Émond, 44 ans, un trappeur de Lac-Beauport, est assassiné d'une balle de Magnum .357 à la tête en face de son entreprise à Sainte-Foy ; il n'avait aucune histoire criminelle et la police croit qu'il s'agit d'une erreur sur la personne de la part de tueurs à gages, les tueurs l'auraient confondus avec Alain Williamson, un membre des Rock-Machine qu'ils avaient pour mission d'abattre ; le 15 avril 2009, l'Opération SharQc permet l'arrestation de 112 membres en règle des Hells-Angels et une quarantaine de leurs relations et la police croit que le meurtre de Émond sera élucidé lors des procès qui s'ensuivront. .
Le 12 décembre 1999, Steve Belley, 30 ans, est assassiné sur la rue Cherrier à Montréal ; arrêté pour 4 vols qualifiés en avril 2005, Christian Dumont Lambert avoue, le 23 novembre suivant, avoir tué Steve Belley parce que ce dernier vendait de la drogue sur un territoire réclamé par les Rock-Machine ; Lambert est condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant d'avoir purgé 12 ans de se peine derrière les barreaux.

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)