Hassidim (définition)

Un article de la Mémoire du Québec (2012).

  • Mot hébreux signifiant «les pieux»; désigne des groupes de Juifs qui pratiquent une application stricte de la loi moïsaïque. Membres d'un groupe de pratiquants juifs ultra-orthodoxes. En 2003, il existe sept congrégations hassidiques importantes à Outremont, une dans Snowdon (Lubavitchers) et une à Boisbriand (Tashers).


1916 Fondation de la congrégation Adath Yeshurun
1917 Construction de la synagogue Adath Yeshurun au 4459, rue Saint-Urbain, à Montréal.
1930
Fusion des congrégations Adath Jeshuron et Hadrath Kodesh (Juifs orthodoxes) ; la nouvelle congrégation est logée au 4459, rue Saint-Urbain, à Montréal. Des fusions réunissent des congrégations hassidim sous le nom de Chevra Shaas Adath Jeshurun Hadrath Kodesh Shevet Achim Chaverim Kol Yisrael d'Bet Abraham
qui amnéageront au 5855 Lavoie, dans le quartier Snowdon de Montréal.
1949
Fondation de la synagogue Beth Aaron de Park Extension (juifs orthodoxes) à Montréal.
1956
Fondation de la synagogue Tifereth Beth David Jerusalem (juifs orthodoxes) à Côte-Saint-Luc.
La révolution hongroise fait fuir 4 500 Juifs vers le Canada dont 1 500 s'établissent au Québec.
1957
Fondation de la synagogue Mogen David, sur la rue Darlington à Outremont.
1960
Fondation de la synagogue Adath Yisrael S'faradi (juifs orthodoxes) à Outremont.
1965
Fondation de la synagogue Beth Israel (juifs orthodoxes) à Côte-Saint-Luc.
La communauté Tash des Hassidim commence à s'installer à Boisbriand.
1978
Fondation de la synagogue Agudath Israel of Montreal (juifs orthodoxes)
1988
Construction d'une synagogue sur l'avenue Durocher à l'angle de l'avenue Lajoie de Outremont par la Toldos Yakov Yosef of Skver Congregation (Hassidim) ; cette construction est contestée par les résidants qui invoquent la non-conformité au règlement de zonage pour faire déplacer la synagogue.
(26 octobre) Des adolescents de 16 et 17 ans venus d'Iberville en camionnette tombe sur des juifs hassidiques de Outremont célébrant le sabbat vêtus de leur chapeau traditionnel ; les adolescents s'emparent de quelques chapeaux bordés de queues de zibeline et valant 2 000 $ chacun ; appréhendés, les jeunes sont condamnés à 35 heures de travaux communautaires et désigne le Conseil canadien des chrétiens et des juifs pour organiser à leur intention une journée d'apprentissage sur le judaisme et de rencontre avec des dirigeants et des personnes appartenant à cette religion.
1990
(Février) La municipallité d'Outremont adopte une déclaration qui reconnaît que son territoire est un erouv.
1993
Ouverture de la synagogue de la congrégation orthodoxe Chabad Lubavitch dans le Chai Centre de la rue Westbury du quartier Côte-des-Neiges de Montréal.
1998
Après dix ans de résistance, les Hassidim d'Outremont déménagent leur synagogue sur l'avenue Van Horne.
2000
Des Outremontais se plaignent de l'installation d'érouv par leurs voisins Hassidim.
2001
Le juge Allan Hilton de la Cour supérieure du Québec reconnaît aux Hassidim le droit de poser des érouv qui n'ont jamais blessé personne.
L'érouv, sorte d'extension symbolique de la maison sur tout un voisinage, permet aux croyants de contourner la règle leur interdisant de transporter quoi que ce soit à l'extérieur de chez eux, le samedi. À l'intérieur de leur érouv, les juifs d'Outremont, peuvent donc promener leurs poussettes, garder leurs clés dans leurs poches, et autres gestes pratiques du même ordre ; l'érouv est constitué d'un fil à pêche étendu haut dans les airs ; il est invisible à l'oeil nu, mais les Hassidim savent où il est et qu'il ne faut pas le franchir en portant sur soi quelle que chose que ce soit soit le jour du sabbat.
2003 À la suite de plaintes de citoyens, l'arrondissement Outremont interdit la circulation d'autobus dans ses rues ; les autobus scolaires arrivent de New York avec des hassidim qui viennent visiter leurs coréligionnaires émigrés à Outremont et à Montréal.
2008 Un référendum au sujet de l'agrandissement d'une synagogue sur la rue Hutchison approuve l'amendement au règlement de zonage qui rend cet agrandissement possible. La Cour supérieure annule le référendum et ses résultats parce que les contribuables d'Outremont qui vivent sur la rue Hutchison en face de la synagogue n'y ont pas participé, le vote ayant été réservé aux seuls résidents du côté montréalais de la rue. Les résidents du côté outremontais de la rue Hutchison devront participer à un prochain référendum si le même projet refaisait surface.
2009
Une policière du Service de police de la ville de Montréa-SPVMl a voulu appréhender des adolescents qui avaient consommé du vin et qui sonnaient aux portes du voisinage lors de la fête du Purim ; un Hassidim en désacord qu'une femme veuille appréhender des garçons hassidims se met au volant d'une automobile et fait mine de foncer sur la policière. À la suite de cet incident, le Service de police de la ville de Montréal-SPVM émet une directive indiquant à ses policières de s'effacer devant un collègue masculin lorsque des hassidims mâles sont impliqués. Le Syndicat des policiers de Montréal qui compte 1 200 policières dans ses rangs s'élève contre la directive du Service ; la province se demande jusqu'où la société civile devra aller pour accommoder raisonnablement les communautés religieuses dans l'espace public.
2011
(7 février) Le Conseil de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, par un vote de 3 à 3 des conseillers (le vote du maire Ferrandez est affirmatif et le projet de modification au règlement de zonage est adopté et permet à la Congrégation Gate David of Bobov d'agrandir de 10 pieds (3,7 m) à l'arrière, sa synagogue située au 5363, rue Hutchison ; un registre est cependant ouvert et, s'il y a plus de 158 signatures enregistrées le 12 avril, l'arrondissement devra soit retirer le règlement, soit procéder à la tenue d'un référendum parmi les résidents des environs.
(Mars) Une altercation verbale éclate entre un groupe d'Hassidim déguisés qui célébraient la fête juive Pourim en s'amusant de maison en maison et la conseillère d'Outremont, Céline Forget qui n'appréciait pas que des minibus transportaient les fêtards et obstruaient le trafic contrairement au règlement de l'arrondissement et qui prenait des photographies de ces minibus.
N.B. Pourim . Pourim (hébreu : Yemei haPûrîm « Jours des sorts ») est une fête juive d'origine biblique mais d'institution rabbinique, qui commémore les événements relatés dans le Livre d'Esther. Ceux-ci ont été vécus par les Juifs comme la délivrance miraculeuse d'un massacre de grande ampleur, planifié à leur encontre par Haman l'Agaggite dans tout l'Empire perse au temps de sa splendeur.
Aux pratiques traditionnelles, consignées dans le Livre d'Esther et ordonnancées par les Sages de la Mishna, se sont ajoutées diverses coutumes, notamment culinaires avec les hamantaschen et fazuelos, ainsi que des manifestations joyeuses et extravagantes comme l'encouragement à l'ébriété, l'usage de crécelles à l'évocation du nom de Haman ou les mascarades inspirées des carnavals italiens. (copié de Wikipédia)
(Début d'avril) Suite à l'altercation de la fête du Pourim, le Conseil de l'arrondissement Outremont décrète qu'il n'y aura pas de parades ni de procession dans les rues de l'arrondissement jusqu'au 1er juin 2012. Ce qui brisera une tradition chère aux Russes orthodoxes qui célèbre la pâque par une procession aux chandelles en face de leur église Saint Nicholas à Outremont.
(13 avril) Le registre d'opposition au règlement de l'arrondissement et de l'arrondissement dOutremont permettant l'agrandissement de la synagogue Gate David of Bobov compte 199 signatures obligeant ainsi les Conseils d'arrondissement à retirer le règlement ou à procéder à un référendum. Les conseillers choisissent la voie du référendum.
(18 juin) Un référendum est tenu sur la proposition d'amendement au règlement qui aurait permis l'agrandissement de la synagogue Gate David of Bobov ; 455 contribuables d'Outremont et du Plateau Mont-Royal sur environ 1 200 personnes (38 %) ayant droit de vote s'en sont prévalu ; 212 personnes ont approuvé la modification au règlement, mais 243 l'ont rejeté.


Outils personels
Publicité
(Annonces   .)